Salama News

Salama News

197

Algérie

Journée mondiale de la liberté de la presse

Le CNDH affirme son soutien à la corporation médiatique nationale

Le Conseil national des droits de l’homme (CNDH), a affirmé, vendredi, son soutien à la corporation médiatique nationale, étant un partenaire dans sa stratégie relative au renforcement des principes des droits de l’homme dans la société et un accompagnateur dans l’établissement des bases juridiques solides, saluant la volonté de l’Etat de réglementer le paysage médiatique et d’assurer le climat propice à la consolidation du professionnalisme.

A l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse, le CNDH a, dans un communiqué, affirmé son « soutien absolu à toute la corporation médiatique nationale », qu’il considère comme « partenaire dans sa stratégie relative au renforcement des principes des droits de l’homme dans la société, mais aussi un accompagnateur dans l’établissement des bases juridiques solides qui protègent la profession, garantissent les droits et définissent les devoirs ».

Dans ce cadre, le Conseil a estimé que l’enrichissement de l’arsenal législatif l’année dernière par les lois relatives à l’information, à la presse écrite et électronique, et à l’activité audiovisuelle, constituait « un renforcement de l’exercice de la liberté de la presse et un couronnement remarquable de la volonté de l’Etat de réglementer le paysage médiatique et d’assurer le climat propice à la consolidation du professionnalisme, en attendant de parachever cette démarche avec d’autres textes réglementaires à même d’asseoir un journalisme professionnel exerçant dans un environnement professionnel sûr ».

Selon le CNDH, « garantir le droit à la liberté d’expression, accompagner les œuvres journalistiques en leur assurant des informations exactes et sécuriser l’accès aux sources fiables avec la disponibilité des plateformes numériques mises à jour, est désormais un devoir pour tous, qui incombe notamment à l’Etat », selon la même source. Concernant le thème consacré par l’UNESCO à la Journée mondiale de la liberté de la presse cette année, à savoir « l’importance du journalisme et de la liberté d’expression dans le contexte de la crise environnementale mondiale », le CNDH a indiqué que ce choix « converge avec certaines préoccupations de notre pays », ajoutant que la protection des écosystèmes terrestres, la promotion de la biodiversité, la gestion et la protection des forêts, la lutte contre la désertification, et la nécessité de traiter les sols et de renforcer la protection de la biodiversité, sont autant de thèmes qui sont devenus « une nécessité urgente ».                          

Le Conseil a salué, à ce propos, les instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, relatives à l’accélération du processus de relance du projet du barrage vert.

Au vu de « son rôle actif » dans toutes les politiques publiques, et « la sensibilisation et le renforcement des capacités humaines et institutionnelles », le journaliste doit être impliqué, de même que le chercheur, dans le maillon actif concerné par le traitement des questions environnementales, de leurs défis et de leurs risques, estime le CNDH. Le conseil a condamné les pratiques odieuses contre les journalistes dans les territoires palestiniens, en proie à un génocide systémique, et l’impunité dont jouit l’entité sioniste dans l’assassinat des journalistes, indiquant que ces pratiques « n’affectent pas seulement la liberté de la presse et l’intégrité physique des journalistes, mais sapent également la crédibilité des Etats complices dans cette grave atteinte au principe du respect des droits de l’homme et de la protection des libertés publiques ».

 

Politique

 

Attaf poursuit sa participation à la 21e session de la conférence ministérielle Afrique-pays nordiques à Copenhague

 Les travaux de la 21e session de la conférence ministérielle Afrique-pays nordiques se sont poursuivis, vendredi à Copenhague, avec la participation du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf, selon un communiqué du ministère.

« Le programme de cette session s’est distingué par un aspect moderne, celui d’associer les acteurs économiques des pays africains et nordiques.

Cet élément nouveau a été adopté lors de la réunion abritée par l’Algérie en octobre dernier », souligne le communiqué. En marge de sa participation aux travaux, M. Ahmed Attaf, a eu des entretiens bilatéraux avec ses homologues tanzanien, January Makamba, angolais, Antonio Tete, rwuandais, Vincent Biruta, et somalien, Ali Mohamed Omar.

« Ces entretiens ont porté essentiellement sur les relations de coopération et de fraternité unissant l’Algérie et ces pays frères et permis de passer en revue les moyens de les renforcer, et d’échanger les vues sur les principaux thèmes inscrits à l’ordre du jour de la réunion ministérielle », ajoute la même source.     Les rencontres ont permis, également, de passer en revue les développements de la situation au niveau continental et le rôle de l’Algérie au sein du groupe des trois pays africains membres du Conseil de sécurité, outre la coordination des positions et l’unification des vues, en prévision des importantes échéances prévues dans le cadre de l’Union africaine (UA) », conclut le communiqué du ministère.

Société

Protection de l’enfance

Cherfi reçue par le ministre québécois responsable des Services sociaux

La Déléguée nationale à la protection de l’enfance, Meriem Cherfi, a été reçue par le ministre du Québec responsable des Services sociaux, Lionel Carmant, dans le cadre de sa visite dans cette province canadienne (du 29 avril dernier au 3 mai), a indiqué vendredi un communiqué de cette instance.  Lors de cette rencontre, les deux parties ont abordé l’expérience des deux pays en termes de promotion, de protection de l’enfance et des programmes sociaux. Il s’agissait, également, d’une occasion pour Mme Cherfi d’affirmer que l’Algérie était « un Etat social par excellence », et que le volet de l’enfance figurait parmi « les grands choix politiques » du programme du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, note le communiqué. M. Carmant a, de son côté, souligné « le grand rapprochement » entre l’expérience des deux pays, affichant « son admiration pour l’approche algérienne, à l’instar de la constitutionnalisation de l’intérêt suprême de l’enfant, de tout l’arsenal juridique et mécanismes institutionnels et budgétaires mis en place par l’Algérie pour le volet de l’enfance, outre sa volonté de développer les voies et canaux de coopération dans ce domaine », selon la même source. La déléguée nationale a, également, été reçue au niveau du ministère des affaires internationales et de la francophonie, par le responsable de la zone MENA, ainsi qu’au palais de la Justice, par la présidente de l’autorité judiciaire chargée de l’enfance et de la jeunesse. La visite de la déléguée nationale à la protection de l’enfance a également connu l’organisation de plusieurs séances de travail au niveau des différents établissements et institutions prodiguant des services à l’enfance dans la province du Québec, rattachées à différentes instances ministérielles notamment à celles de la justice, de l’éducation, de la santé , des services sociaux, des entreprises sécuritaires, des centres de soins sociaux aux enfants dirigés par les acteurs de la société civile, lit-on dans le communiqué.

Culture

Leve Palestina : Un nouveau livre de solidarité avec le peuple palestinien

Un nouveau livre intitulé « Leve Palestina » (Vive la Palestine), édité en 2024 par la maison d’édition « Media Index » et coécrit par un groupe de poètes algériens pour exprimer leur solidarité avec le peuple palestinien, est actuellement en exposition au Salon national du livre « Hassiba Benbouali » de Chlef (1er-4 mai).

« Ecrit dans 154 pages, en arabe et en français, ce nouveau livre s’inscrit dans le cadre de la solidarité avec le peuple palestinien et la documentation des sacrifices des chouhada et de la résistance du peuple palestinien, particulièrement lors de la dernière agression sioniste », a indiqué, dans une déclaration à l’APS, la directrice de la maison d’édition « Media Index », Malika Chaâlal qui participe au Salon. Elle a ajouté que l’idée de cette nouvelle publication, à laquelle ont pris part plus de 20 poètes de différentes régions du pays, avec des poèmes louant le courage, les sacrifices et l’héroïsme des Palestiniens face à toutes les formes de persécution et de crimes contre l’humanité, « se veut un enrichissement pour l’importante production littéraire réalisée dans ce domaine, tout en contribuant, grâce aux ventes de ce livre, aux opérations de solidarité dédiées au peuple palestinien ». Parmi les poètes ayant pris part à ce livre, Nadia Belkacemi et Fateh Agrane. La majorité des poèmes sont accompagnés d’illustrations de l’artiste tunisien Faouzi Mouaouia, un fait ayant conféré une touche artistique de valeur à ce livre. A noter que la maison d’édition « Media Index » a déjà organisé plusieurs séances de vente dédicaces de ce livre lors de nombre d’expositions. Le poète Fateh Agrane, d’Alger, un des participants à cette œuvre avec deux poèmes, le premier étant composé de vers inspirés des lettres du mot « Palestine », et le second intitulé « Les innocents » sur les enfants palestiniens victimes de bombardements quotidiens, a déclaré que ce livre exprimait la « position de solidarité des poètes et des hommes de lettre avec le peuple palestinien ». Approchés par l’APS, de nombreux visiteurs du Salon ont salué cette initiative littéraire, estimant que la solidarité avec la cause palestinienne doit s’exprimer sous toutes les formes possibles et par toutes les catégories de la société. A noter la participation au Salon national du livre de plus de 20 maisons d’édition, avec la présentation d’innombrables titres et de publications dans différentes langues sur l’histoire, la littérature et les sciences, entre autres.

Cet événement culturel sera clôturé samedi prochain.

INTERNATIONAL

Moyen-Orient

L’UNRWA salue le courage des journalistes palestiniens dans la couverture de la « tragédie » de Ghaza

L’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) a salué, vendredi, le courage des journalistes palestiniens dans la couverture de la « tragédie » causée par l’agression sioniste contre la bande de Ghaza. Dans un message publié sur la plateforme X, coïncidant avec la Journée mondiale de la liberté de la presse, le commissaire de l’UNRWA, Philippe Lazzarini, a déclaré que « Ghaza a enregistré le plus grand nombre de journalistes tombés en martyrs dans un conflit ». Il a souligné que plusieurs journalistes avaient été blessés dans cette agression barbare menée par les forces d’occupation sioniste contre la bande de Ghaza. Lazzarini a ajouté: « Sans le courage et la détermination des journalistes palestiniens, nous ne saurions ni ne comprendrions l’ampleur de la tragédie qui se déroule à Ghaza ».

« Il est temps de donner accès aux médias internationaux pour compléter le travail de leurs pairs locaux », a-t-il souligné.

Depuis le 7 octobre 2023, l’entité sioniste mène une guerre dévastatrice dans la bande de Ghaza qui a fait des dizaines de milliers de martyrs et blessés, pour la plupart des enfants et des femmes, en plus d’une catastrophe humanitaire sans précédent et d’une destruction massive des infrastructures.

L’occupation a également imposé un blocus paralysant sur la bande de Ghaza, laissant sa population, en particulier les habitants du nord de Ghaza, au bord de la famine. La guerre génocidaire qui en est à son 210e jour, a provoqué le déplacement interne de 85% de la population de Ghaza, en raison de graves pénuries de nourriture, d’eau potable et de médicaments, tandis que 60% des infrastructures de l’enclave ont été endommagées ou détruites, selon l’ONU.

 Nations Unies

 

Guterres exprime son indignation face au nombre de journalistes tombés en martyrs à Ghaza

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a déclaré que les journalistes mettaient leur vie en danger pour exercer leur métier et a exprimé son indignation face au nombre de journalistes tombés en martyrs dans l’agression sioniste contre Ghaza. Guterres a diffusé, vendredi, un message vidéo à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

« Les journalistes mettent leur vie en danger pour faire leur travail » a-t-il déclaré, ajoutant: « Je suis consterné par le nombre élevé de journalistes » tombés en martyrs dans l’agression sioniste contre Ghaza.

Guterres a souligné que l’ONU salue le précieux travail des journalistes et des médias, affirmant: « Sans liberté de la presse, nous n’aurons aucune liberté. » Il a indiqué que le monde traverse une situation d’urgence environnementale sans précédent, menaçant à la fois les générations actuelles et futures.

Guterres a déclaré que les journalistes et professionnels des médias ont le devoir d’informer et d’éduquer les gens sur cette situation, ajoutant: « Il n’est pas surprenant que des personnes, entreprises et institutions puissantes fassent de leur mieux pour arrêter les journalistes environnementaux. »

Affirmant que le journalisme de l’environnement est une profession de plus en plus dangereuse, Guterres a souligné que de nombreux journalistes environnementaux ont été tués au cours des dernières décennies et dans la grande majorité des cas, personne n’a eu à rendre de comptes. Guterres a également signalé que l’UNESCO a enregistré 750 attaques contre des journalistes couvrant des sujets environnementaux au cours des 15 dernières années.     Enfin, il a noté que la liberté de la presse n’est pas « une option » mais « une nécessité », appelant les gouvernements, le secteur privé et la société civile à se réunir pour protéger la liberté de la presse et les droits des journalistes.

AFRIQUE

Tchad

Une élection présidentielle « cruciale » dans un climat de tension

Les Tchadiens s’apprêtent à se rendre aux urnes, ce lundi, pour une présidentielle censée mettre fin à une transition qui a duré trois ans à la suite du décès d’Idriss Deby Itno, tué officiellement dans l’ouest du Tchad lors d’une offensive des rebelles du Fact. Le 6 mai, plus de 8 millions d’électeurs sont appelés aux urnes afin de départager 10 candidats dans un scrutin « crucial », estime le politologue Kelma Manatouma.

AMÉRIQUE

Canada

Trois Indiens arrêtés pour avoir participé à l’assassinat d’un leader sikh

Un an après l’assassinat du leader sikh Hardeep Singh Nijjar, la police canadienne a annoncé, vendredi 3 mai, l’arrestation de trois hommes de nationalité indienne soupçonnés d’avoir participé au meurtre. En juin 2023, au moment des faits, le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, avait évoqué une possible implication du gouvernement indien dans la mort de ce leader séparatiste, ce qui avait déclenché la colère de New Delhi.

 

Brésil (Inondations)  

Des villes entières coupées du monde

Avec la montée continue des eaux et un bilan d’au moins 37 morts et 74 disparus, la situation était toujours critique, vendredi 3 mai, dans le sud du Brésil. Pour le gouverneur Eduardo Leite, il s’agit du « pire désastre climatique » jamais vu dans cet État frontalier avec l’Uruguay et l’Argentine.

ASIE

Chine

La Chine a lancé sa sonde Chang’e 6 pour collecter des échantillons sur la face cachée de la Lune. L’objectif : rapporter environ deux kilos d’échantillons lunaires sur terre lors de cette mission d’une cinquantaine de jours. Ces échantillons vont permettre d’étudier les composantes géologiques de la Lune. Le président Xi Jinping a donné un coup d’accélérateur aux ambitions spatiales de Pékin.

Commentaires

commentaires