Salama News

Salama News

305
Salama News

Algérie            

Une délégation du Parlement participe à Hanoï à la 9e Conférence mondiale des jeunes parlementaires

Une délégation des deux chambres du Parlement participe aux travaux de la 9e Conférence mondiale des jeunes parlementaires, qui se tient à Hanoï, capitale de la République socialiste du Vietnam, dont le thème porte sur « le rôle des jeunes dans la mise en œuvre des objectifs du développement durable à travers la transformation numérique et l’innovation », indique, jeudi, un communiqué du Conseil de la nation.

Les participants à cette conférence, parlementaires, experts et académiciens, se pencheront sur « l’importance croissante de la technologie et de l’innovation pour accélérer la cadence de l’action envers ces objectifs mondiaux » ainsi que « l’évaluation du progrès enregistré en cette matière », précise la même source.

La conférence des jeunes parlementaires vise à « donner aux jeunes les connaissances et les expertises à même d’accomplir pleinement leur rôle en ce qui concerne les thèmes d’actualité comme la transformation numérique, l’innovation, les start-up et les valeurs culturelles et humaines pour le développement durable ». Le Conseil de la nation est représenté à cette conférence par les membres Hamza Bouhafs et Issam Nachma et l’Assemblée populaire nationale (APN) par les députés Korichi Amina et Malek El Habib, ajoute le communiqué. La Conférence mondiale des jeunes parlementaires est organisée régulièrement depuis 2014 par l’Union interparlementaire (UIP), en tant qu’espace « d’échange et d’apprentissage pour définir les stratégies communes et innovantes à même de renforcer l’autonomisation des jeunes », selon la même source. Les précédentes éditions de cette conférence ont abordé plusieurs questions liées à l’autonomisation des jeunes dont la participation politique, la paix, la sécurité, les ODD, l’insertion sociale et économique, l’enseignement, le recrutement, la prospérité, la reprise après la pandémie du Covid-19 et le changement climatique.

Réunion du gouvernement: les secteurs de la Justice, l’Habitat et le Travail examinés

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a présidé, jeudi, une réunion du gouvernement au cours de laquelle les secteurs de la Justice, l’Habitat et le Travail ont été examinés, indique un communiqué des services du Premier ministre, dont voici le texte intégral:

« Le Premier ministre, Monsieur Aïmene Benabderrahmane, a présidé, ce jeudi 14 septembre 2023, une réunion du Gouvernement tenue au Palais du Gouvernement.

Lors de sa réunion hebdomadaire, le Gouvernement a examiné les points suivants:

Dans le domaine de la justice:

Le Gouvernement a examiné un avant-projet de loi relative à la lutte contre le faux et l’usage de faux, présenté par le ministre de la justice, garde des sceaux.

Ce projet de texte, initié en application des directives de Monsieur le Président de la République, vise à faire face à ce genre d’infractions dans toutes ses formes, notamment la falsification de documents officiels, publics et commerciaux, l’usurpation d’identité d’autrui et l’obtention, indûment, des avantages, des subventions et aides publiques, ainsi que des exonérations financières fiscales et tous autres avantages. Aussi, ce nouveau cadre juridique s’inscrit dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre de l’engagement présidentiel relatif à la moralisation de la vie publique, notamment à travers l’instauration d’une véritable concurrence loyale dans tous les domaines, la protection de la confiance publique, l’élimination des différentes formes de fraude pour l’accès aux services et avantages de toute nature et la consécration de la transparence des transactions.

Dans le domaine de l’habitat:

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville a présenté un projet de décret exécutif modifiant et complétant le décret exécutif n14-139 du 20 avril 2014 portant obligation pour les entreprises, groupes d’entreprises et groupement d’entreprises intervenant dans le cadre de la réalisation des marchés publics de certains secteurs d’activités d’être titulaires d’un certificat de qualification et de classification professionnelles. Ce projet de décret prévoit notamment l’introduction de la numérisation des procédures de traitement des dossiers de demande d’obtention du certificat de qualification et de classification professionnelles et leur délivrance, la simplification et l’allégement des procédures administratives, la réduction des délais, la révision du système d’évaluation et son harmonisation et l’obligation pour les entreprises de s’engager dans un processus de qualité pour améliorer leurs performances.

Enfin, dans le domaine du travail:

Le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a présenté cinq (5) projets de décrets exécutifs qui interviennent en applications des dispositions de la loi n 23-08 du 21 juin 2023 relative à la prévention, au règlement des conflits collectifs de travail et à l’exercice du droit de grève. Il s’agit des projets de décrets exécutifs fixant:

– la liste des secteurs d’activités et des postes de travail nécessitant la mise en œuvre d’un service minimum obligatoire et la liste des secteurs.

– la périodicité des réunions obligatoires relatives à l’examen de la situation des relations socioprofessionnelles et des conditions générales de travail au sein des institutions et administrations publiques.

– les missions des médiateurs dans le domaine du règlement des conflits collectifs de travail ainsi que les modalités de leur désignation et de leurs honoraires.

– la composition, les modalités de désignation des membres de la commission nationale et de la commission de wilaya d’arbitrage en matière des conflits collectifs de travail ainsi que leur organisation et leur fonctionnement.

– les missions, la composition, les modalités de désignation du président et des membres du conseil paritaire de la fonction publique dans le domaine de la conciliation des conflits collectifs de travail, ainsi que son organisation et son fonctionnement. La promulgation de ces textes permettra la mise en œuvre des dispositions de la loi n 23-08 du 21 juin 2023 qui vient renforcer les outils du dialogue social au niveau des institutions et administrations publiques et au sein des entreprises économiques, et introduire de nouvelles mesures visant à consolider les méthodes amiables de règlement des conflits collectifs de travail de manière à assurer une cohésion sociale, garante d’un environnement paisible et propice à la croissance économique du pays ».

Escale technique à Alger du président vénézuélien Nicolas Maduro

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro Moros, a effectué, jeudi soir, une escale technique à Alger.

Le président vénézuélien a été accueilli, à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene, par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane. Le président Maduro est arrivé à Alger en provenance de Chine où il a effectué une visite d’Etat à l’invitation de son homologue chinois Xi Jinping.

Le 17e Forum algéro-américain de l’énergie en novembre à Washington

La 17e édition du Forum algéro-américain de l’énergie aura lieu du 7 au 9 novembre prochain à Washington, aux Etats-Unis, avec la participation d’une importante délégation des cadres des compagnies nationales ainsi que de représentants du ministère de l’Energie et des Mines, a indiqué jeudi le président du Conseil d’affaires algéro-américain, Smail Chikhoune. S’exprimant sur les ondes de la radio nationale, M. Chikhoune a affirmé que le Forum verra la participation d’une importante délégation algérienne, composée de hauts cadres des compagnies publiques Sonatrach et Sonelgaz, ainsi que de l’agence Alnaft et des filiales. Du côté américain, de grandes compagnies à l’exemple de Chevron, d’Exxon Mobil et d’Occidental Petroleum seront présentes lors de ce forum pour engager des discussions sur les énergies conventionnelles et la transition énergétique, de projets d’énergies renouvelables, notamment l’hydrogène vert, a précisé M. Chikhoune.

Il est question aussi, a-t-il ajouté, de discussions sur le secteur des mines, assurant que « c’est le moment d’explorer ce secteur, puisque l’Algérie recèle énormément de ressources naturelles particulièrement dans le domaine minier et que la partie américaine a toute l’expertise et l’expérience requise dans ce domaine » et avait « déjà manifesté son intérêt à investir dans l’exploration minière ».

Durant les travaux de ce forum, la partie américaine sera représentée aussi par des experts qui vont parler de tous types de minéraux recherchés dans le monde, tels que les métaux rares, le zinc, le phosphate et l’or, ce qui va enclencher de valeur ajoutée et la création d’emplois, a-t-il fait savoir.

L’autre aspect qui sera abordé lors cette rencontre est la coopération dans le domaine de la formation, pour permettre à la partie algérienne de bénéficier de cette expérience américaine, a souligné M. Chikhoune.

Evoquant la promulgation de la nouvelle loi relative à l’investissement, qui « met l’Algérie au standard international en matière d’attractivité », le président du Conseil d’affaires algéro-américain a fait part de l’intérêt des américains à investir dans le secteur agricole. A ce propos, il a précisé qu’un consortium a été mis en place aux Etats-Unis avec une douzaine d’experts, chacun dans sa spécialité, ajoutant que des membres de ce consortium seront en visite prochaine en Algérie pour rencontrer leurs homologues algériens en vue de développer un partenariat dans le domaine de l’agriculture.  Toujours dans le cadre de cette approche de partenariat, M. Chikhoune a précisé que des discussions ont été entamées avec des responsables de l’Etat de Maryland, notamment les services du ministère du Commerce américain, pour réaliser des projets dans le domaine agricole, relevant que cette région agricole proche de Washington dispose d’un port pouvant contribuer au développement des échanges commerciaux avec l’Algérie.

Les discussions entamées avec cet Etat portent sur l’invitation des hommes d’affaires américains dans le domaine de l’agriculture nouvelle et des représentants d’instituts agricoles et des universités à effectuer une visite en Algérie dans les prochains mois en vue de discuter avec leurs homologues des instituts algériens.

« L’objectif de ces échanges vise à produire sur place des fertilisants organiques et de ramener les dernières technologies exploitées dans les surfaces des grandes cultures américaines », a-t-il fait observer. Une visite de délégation d’affaires algérienne aux Etats-Unis sera également organisées durant le 1er trimestre 2024, a-t-il annoncé, mentionnant que cette mission  se rendra dans les Etats de Michigan, de Chicago et de Boston en vue de visiter des sites de l’industrie automobile, des nouvelles technologies de construction et de l’industrie pharmaceutiques.

Monde

Afrique

Soudan

Plus de 50 ONG appellent le Conseil de sécurité à agir face à la situation au Soudan

Plus de 50 organisations humanitaires et de défense des droits humains ont appelé, mercredi, le Conseil de sécurité à agir face à la situation au Soudan, où plus de 5 millions de personnes ont été contraintes de fuir leur domicile en raison des violences. A l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité sur la situation au Soudan, les dirigeants de plus de 50 ONG ont appelé le Conseil de sécurité à « agir face à la situation au Soudan, où la sonnette d’alarme des atrocités de masse retentit. Et depuis des mois, elle sonne de plus en plus fort. Nos gouvernements devraient cesser de l’ignorer ». La première étape consisterait, selon les ONG, à adopter « une résolution qui rendrait justice aux victimes de cette horrible violence ». Il y a cinq mois, des combats ont éclaté à Khartoum, la capitale du Soudan. Depuis, le conflit s’est  étendu à la région occidentale du Darfour et aux Etats méridionaux du Kordofan du Sud et du Nil Bleu.

Plus de cinq millions de personnes ont été contraintes de fuir leur domicile et des centaines de milliers d’autres pourraient bientôt être forcées de les rejoindre.

Inondations en Libye

5 corps sans vie retirés des décombres par les équipes de la Protection civile algériennes à Derna

Les équipes de la Protection civile se trouvant à Derna, en Libye, ont réussi, jeudi, à retirer 5 corps sans vie des décombres, dans le cadre de leur mission de solidarité suite aux inondations dévastatrices qui ont frappé récemment ce pays, selon les informations fournies par les mêmes services.

Le chargé de communication de la Direction générale de la protection civile, Nassim Bernaoui, a déclaré à l’APS que « les équipes de protection civile qui se sont rendues en Libye pour participer aux opérations de sauvetage et d’aide après les inondations dévastatrices qui ont touché le pays récemment, ont entamé leur travail tôt dans la journée de jeudi à Derna, où elles ont réussi à retirer 5 corps des décombres ».

« Il s’agit des corps de trois hommes et deux femmes », précise-t-il.

Le même responsable a fait savoir que « les conditions sont catastrophiques dans la ville, à cause des dégâts entrainés par la tempête Daniel », ajoutant que « l’équipe de secours algérienne dispose de tous les moyens nécessaires pour mener des opérations de recherche, que ce soit sous les décombres ou dans les eaux stagnantes et la boue ». « Le bilan demeure provisoire », a-t-il souligné. Les hautes autorités du pays avaient ordonné l’envoi des équipes de protection civile en Libye, en guise de solidarité avec le peuple libyen frère pour participer aux opérations de sauvetage et d’aide.

Selon les mêmes services, l’équipe est composée de « 113 agents de protection civile, tous grades et spécialités confondus, dont des plongeurs, une équipe médicale spécialisée en médecine des catastrophes, une équipe de gestion des opérations, des équipes de recherche et de sauvetage, des équipes cynotechniques, des équipes logistiques et des psychologues ». « L’équipe est dotée d’équipements spéciaux d’intervention en cas d’inondations ». Le bilan provisoire de ces pluies torrentielles et inondations a dépassé les 5.000 décès, tandis que des milliers de personnes sont toujours portées disparues.

Sénégal

Présidentielle 2024 : quel avenir pour la coalition au pouvoir ?

Le président sénégalais Macky Sall a désigné son Premier ministre Amadou Ba comme candidat de son camp à la présidentielle de février 2024, totalement indécise. Les précisions d’Abdou Karim Fofana, porte-parole du gouvernement du Sénégal.

Nigeria

Des jeunes mettent la technologie au service de l’agriculture

De jeunes étudiants nigérians ont gagné un prix de l’innovation grâce a un système de compost intelligent. Ils font partie d’une nouvelle génération qui met la technologie au service de l’agriculture

INTERNATIONAL

États-Unis

Le fils de Joe Biden inculpé de détention illégale d’arme à feu

Le fils de Joe Biden, Hunter, cible privilégiée de la droite américaine et tourment politique de son père, a été inculpé jeudi au niveau fédéral de détention illégale d’arme à feu.

Début de la grève dans trois usines automobiles

Le syndicat des employés des trois grands constructeurs automobiles américains a annoncé le démarrage d’une grève dans trois usines à partir de 04H00 GMT vendredi, faute d’un accord trouvé avec les trois grands constructeurs aux Etats-Unis.

L’ONU lance un appel urgent de fonds pour aider 250 000 personnes Libyens

L’ONU a lancé un premier appel à des fonds de plus de 71 millions de dollars pour venir en aide immédiatement aux quelque 250 000 personnes les plus touchées par les inondations catastrophiques en Libye, qui ont fait des milliers de morts. 

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News