Herboriste des temps modernes

Herboriste des temps modernes

43
PARTAGER

Un Coach Santé !

Ballote et houblon contre l’anxiété ; propolis et saule blanc en cas d’angine ; aubépine et valériane si vous êtes insomniaque ; romarin et fenouil pour faire un pied-de-nez aux spasmes intestinaux ; aubépine plus ginseng si vous craquez sur le plan nerveux … Bienvenue dans le monde de l’herboristerie : un univers 100% écolo et naturel !

Les vertus des plantes et le bien-être qu’elles procurent poussent de nombreuses personnes à en faire leurs alliés au quotidien. De par l’innocuité et l’absence d’effets secondaires, ces plantes sont très recherchées. Où les trouver ? Comment les reconnaître ?

Incursion dans une herboristerie située en périphérie d’Alger (CHERAGA). Sauge, romarin, camomille, thym, fenugrec, curcuma, gingembre, les senteurs de plantes envahissent agréablement les narines avant même de pénétrer dans la boutique. Sur les rayons, de grands bocaux en verre emplis de diverses variétés. Zouhirl’herboriste, déballe des sacs remplis de plantes médicinales. Il les aère, les débarrasse de leurs impuretés et trie avant d’en faire de petits paquets. « Ces herbes peuvent être conservées plusieurs années dans un endroit sec », explique-t-il. « Le Motif principal des visites à ma boutique sont Ballonnement et indigestion, car stress et malbouffe conduisent à l’irritation du colon ». « Se soigner par les tisanes n’est pas suffisant, il faut obligatoirement y associer une bonne hygiène de vie, dont un régime alimentaire sain »,ajoute-t-il.  

Plantes médicinales en Herboristerie

« La plupart des plantes médicinales proviennent des régions montagneuses de Blida et du Djurdjura. Les paysans sont spécialisés dans la plantation et la cueillette. Celles ne poussant pas en Algérie, proviennent de l’importation (Pays Asiatiques) commele ginseng et la valériane ».

Le rayon épices fait l’unanimité. Clous de girofle, cannelle en bâton, coriandre, poivre blanc dégagent des effluves enivrants. « Pour assurer des nuits calmes et paisibles aux nourrissons, je recommande une vieille recette de grand-mère : tisane de graines de fenouil, anis vert et anis étoilé (badiane) », assure Zouhir.

Epices pour potions et plats épicés !

« Dans la foulée, il évoque pêle-mêle les autres « bobos » qui poussent les gens à franchir le seuil de sa boutique : « stérilité féminine, impuissance, troubles de la sexualité, énurésie des enfants (pipi au lit). Tous les tabous tombent lorsqu’il s’agit de problèmes de santé. Je reçois d’autres requêtes pour le moins étranges : préparer un « grigri » contre le mauvais œil, ou un élixir destiné à rendre un partenaire fou amoureux ! ».

Sur la question des traitements, notre herboriste conclura : « La phytothérapie et la médecine classique doivent s’épauler et se compléter dans l’arsenal thérapeutique ».

Karine AÏT YOUNES

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentALGÉRIE NEWS
Article suivantNews