103
PARTAGER

Le Nouveau Premier Ministre  en Algerie

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a nommé  ce samedi, M. Abdelaziz Djerad, Premier ministre et l’a chargé de former le gouvernement

C’est une grande surprise , Tebboune  prend tout le monde à contre pied et nomme un premier  ministre   inconnu du publique . Il s’agit de Abdelaziz  Djerad, enseignant et chercheur universitaire en sciences politiques. Né en 1954 à Khenchela, il est diplômé de la faculté des sciences politiques d’Alger et docteur d’État de l’université Paris-Nanterre. Professeur de relations internationales à la faculté des sciences politiques et à l’École nationale d’administration (ENA), il a aussi dirigé cette prestigieuse école pendant cinq ans. Dans sa première déclaration publique, M. Djerad a déclaré  « J’ai été reçu aujourd’hui par le président de la République qui m’a chargé de former le gouvernement et je le remercie infiniment pour la confiance qu’il a placée en ma personne »,il a rajouté « qu’ il va travailler conjointement avec toutes les compétences nationales, les cadres et les citoyens et citoyennes pour sortir de cette étape difficile».

Ali Benflis n’est plus Président de son parti Talaie El Hourriyet

Candidat malheureux  depuis 2004 et aussi à  l’élection présidentielle du 12 décembre, l’ancien Premier ministre a annoncé sa décision, ce samedi lors d’une session extraordinaire du Comité central de son parti à Alger.

« C’est avec des sentiments sincères et de leur puissant écho au plus profond de mon être que je remets mon mandat de président de Talaie El Hourriyet au Comité central en sa qualité d’instance souveraine au congrès de notre parti ».

Allemagne

Compagnie aerienne-Gréve à Lufthansa

Les salariés de Lufthansa se préparent à une nouvelle grève

Le syndicat allemand du personnel de cabine de Lufthansa a déclaré ce jeudi qu’un nouvel appel à la grève allait être lancé « dans les prochains jours ». Cet appel était attendu après que l’UFO avait lancé la menace ce dimanche, précisant qu’il n’y aurait pas de grève les 24, 25 et 26 décembre,

Cet appel est le dernier épisode d’une longue bataille pour de meilleurs salaires et conditions de travail dans la compagnie aérienne. « Nous ne considérons pas les grèves comme une solution », a rétorqué un porte-parole de Lufthansa. Mais la compagnie « continue de croire » à l’arbitrage et se dit prête à participer à de nouvelles discussions avec deux médiateurs indépendants en janvier.

Commentaires

commentaires