Qatar 2022: Les Fennecs qualifié

Qatar 2022: Les Fennecs qualifié

66
PARTAGER

L’Algérie réussi l’essentiel

Algérie 2 – Burkina Faso 2

L’équipe nationale d’Algérie a réussi tant bien que mal à passer l’obstacle du Burkina Faso en décrochant le nul 2 buts partout au stade Tchaker de Blida, toujours à la limite du praticable dans un match à rebondissement, ou les Fennecs ont mené au score par deux fois avant de se faire rejoindre à chaque fois comme lors du match aller. Le plus important dans ce type de rendez-vous est de réussir l’essentiel sans se préoccuper du contenu et au vu de tous les paramètres qui peuvent subsister.

Le staff technique des Verts a opter pour un choix offensif en incorporant à la fois, Baghdad Bounedjah et Islem Slimani, qui nous ont pas paru complémentaire du moins, pour cette confrontation malgré le fait que les Fennecs pouvaient opter pour la suffisance sachant que le match nul suffirait à accéder pour le dernier tour de qualification au mondial qatarien. Dès l’entame du match, les Burkinabés ont clairement laissé le ballon aux Algériens jouant la prudence face aux champions d’Afrique en titre. Sur une pelouse détrompé après les fortes pluies de ces dernières semaines, les coéquipiers de Aïssa Mandi, ont eu du mal à faire circuler le ballon en plus du bon placement de l’équipe visiteuse, bien placé défensivement et surtout ayant clairement bien étudié les forces et les défauts des algériens.

Toutefois, comme à l’accoutumé, Youcef Bélaili sur son flanc gauche arrive à trouver Ryad Mahrez qui était bien placé au point de penalty qui ne trouve aucune peine à ouvrir la marque (21′). Par la suite, les Algériens ont pris l’ascendant mais loupèrent pas moins de 3 occasions nettes d’agarver la marque par Boounedjah et Mahrez et sur une rush burkinabé, l’attaquant d’Almeria, Zakaria Sanogo, égalise et remet les pendules à l’heure à la 37éme et c’est le score des 45 première minutes.

En seconde période, la pression et des appréhensions s’affichaient clairement sur le visage des joueurs algériens, tant les Burkinabés n’avaient pratiquement rien n’a perdre face au favori du groupe. Mais à l’inverse de la première mi-temps et alors que les coéquipiers de Kouakou Koffi, ont commencé à prendre un temps soit peut les commandes du jeu, l’inévitable Bellaïli, bien décalé par Bennacer, arrive à trouver le rentrant Sofiane Feghouli qui délivre les siens avec le plat du pied (68′).

Sous une pluie torrentielle, les vaillants Burkinabés, n’avaient toujours pas abdiqués et sur une mauvaise appréciation de l’axe de la défense algérienne, l’attaquant Outara obtint un penalty incontestable, transformé aisément par Issoufou Dayou à la 84′.

Les protégés, de Djamel Belmadi malgré le fait qu’ils soient dans un jour sans, ont réussi à gérer la pression et les dix dernières minutes avec à la clé un précieux match nul 2 buts partout les propulsant directement au match barrage décisif pour décrocher le ticket qualificatif au mondial 2022 et une 33éme rencontres sans la moindre défaite pour les Fennecs.

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News