Coupe Arabe Des Nations: Qatar 1 – Algérie 2

Coupe Arabe Des Nations: Qatar 1 – Algérie 2

129
PARTAGER

L’Algérie contre tous !

Quel match, quel suspense et dans cette fin de match folle, après plus de 18 minutes de temps additionnel (absurde), l’Algérie élimine le Qatar en demi-finales de la Coupe arabe sur le score de 2 à 1, les Fennecs rejoignent par la même occasion la Tunisie en finale !

Cette demi-finale qui a opposé le pays hôte le champion d’Asie des Nations, le Qatar face au champions d’Afrique en titre l’Algérie, cette dernière a débuté la rencontre sur un bon rythme mais avec beaucoup de prudence de part et d’autres notamment dans le premier quart d’heure. Par la suite les Fennecs ont eu la possession du ballon et étaient plus entreprenants toujours par l’attraction de ce tournoi, en l’occurrence Youcef Belaïli depuis son flanc droit pourtant, face à des joueurs qui le connaissent très bien. Faut savoir que le stratège Algérien évolue dans les championnat qatari. Les plus grosses occasions étaient à mettre à l’actif des Verts notamment par l’intermédiaire de Yacine Brahimi qui a eu la meilleure occasion de la première mi-temps lorsque Bounedjah l’avait servi idéalement dans l’axe de la défense qatarie. De l’autre coté l’attaquant phare Akram Afif a essayé de faire la différence pour son pays, mais l’arrière garde mise en place par le coach Bouguerra a su l’en empêcher.

Brahimi – Bela¨ili le duo d’enfer des Verts

En deuxième mi-temps, les Algériens ont gardé le même tempo en monopolisant le ballon, en se créant des occasions plus franche jusqu’à ce que Benlamri ne dévie un tir lointain de son compère Benayada dans les buts qatari en toute logique (1 à 0). Les coéquipiers de Raïs M’Bolhi aurait pu aggraver la marque si ce n’est l’excès de précipitation.

Quelques minutes plus tard, Baghdad Bounedjah était contraint la mort dans l’âme de quitter encore une fois ses coéquipiers blessé, il faut dire que le Qatar avait sensiblement durci le jeu notamment après l’ouverture du score des Algériens. Par la suite, les Qataris dans l’obligation de réagir, ont dû changer de stratégie et opter pour l’attaque. L’incorporation de Tahrat avait pourtant solidifié la défense des Fennecs et tout était prédit pour que ces derniers termine le match avec ce léger avantage. Mais comme le ridicule ne tue pas, l’arbitre polonais a contre toutes attentes décidé de rajouter 9 longues minutes de temps additionnel qui a poussé le staff algérien a réagir de son banc en vain pire encore, le Qatar et suite à une de ses balles balancé dans le camp algérien, Mohammed Muntari réussi a sauter plus haut que tout le monde et d’une astucieuse tête, réussi à mettre le ballon hors de portée de M’Bolhi à la 90 +7′. C’était la stupeur dans le clan des Fennecs qui ne croyaient pas ce qu’ils leur arrivait, mais parfois, le football est juste, lorsque Brahimi, s’incruste dans la surface de réparation qatari et se fait fauché par le défenseur du Qatar et c’est le penalty de la justice divine dans un stade mystifié par ce dénouement transformé en deux temps par Youcef Belaïli et du coup, l’Algérie donne RDV au voisin tunisien pour une finale 100% maghrébine le 18 décembre prochain au Stade Al Bayt à Al-Khor.

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News