Salama News

Salama News

117
PARTAGER

Algérie

Décès de Brim Mohamed El Hadi, conseiller à la retraite près la Cour suprême et ancien président du SNM

Le conseiller à la retraite près la Cour suprême et ancien président du syndicat national des magistrats (SNM), Brim Mohamed El Hadi est décédé, samedi, a indiqué un communiqué du ministère de la Justice.

L’enterrement du défunt a eu lieu cet après-midi au cimetière d’El Alia (Alger), en présence du ministre de la Justice, Garde des sceaux, Abderrachid Tabi et plusieurs cadres et magistrats ainsi que des proches et amis du défunt, note le communiqué.

Le défunt a un parcours riche depuis qu’il a rejoint le corps de la magistrature en 1978. De  juge au tribunal de Sidi M’hamed à conseiller à la Cour d’Alger en 1987, Il a été désigné président de la Cour de Djelfa en 1988 puis président de la Cour de Mostaganem en 1989.

En 1990, il a été élu premier président du SNM et désigné ensuite conseiller à la Cour suprême en 1993 jusqu’à son départ à la retraite en 2006.

Le défunt était connu pour « ses hautes qualités et son grand sens de professionnalisme en défendant sans relâche l’indépendance de la justice jusqu’à son dernier souffle », ajoute la même source.

Une conférence nationale « prochainement » pour relancer le tourisme dans le pays

 Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hammadi a annoncé, samedi, à Skikda, l’organisation dans les tout prochains jours d’une conférence nationale pour relancer le tourisme dans le pays. Dans une déclaration à la presse au port de plaisance de Stora, dans le cadre d’une visite de travail et d’inspection dans cette wilaya, pour s’enquérir des préparatifs de la saison estivale de cette année, le ministre a affirmé que le Conseil national du tourisme sera installé, en marge de cette conférence.

Afin de répondre aux exigences des citoyens en matière d’hébergement, le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a révélé que le secteur s’est renforcé cette année avec 49 nouveaux établissements hôteliers à travers le pays, avec une capacité d’accueil totale de plus de 20.000 lits.

Dans le même contexte, il a également indiqué qu’au cours de cette année la formule de résidence chez les habitants sera adoptée, en permettant aux citoyens des wilayas côtières de louer leurs appartements, ce qui, selon lui, créera une activité économique supplémentaire pour les familles, tout en offrant des structures d’hébergement et en renforçant les liens entre les Algériens.

S’agissant de la wilaya de Skikda, le même responsable a indiqué que la nouvelle saison estivale sera marquée par l’entrée en activité de trois nouveaux établissements hôteliers qui pourront accueillir environ 2.000 lits supplémentaires, ce qui augmentera la capacité d’accueil actuelle qui est de 2.500 lits.

Lors de sa visite à la wilaya, le ministre a également supervisé, la remise d’une licence exceptionnelle d’investissement pour un nouvel hôtel qui entre dans le cadre de l’investissement privé dans la commune  de Filfila et sa mise en service, en application des instructions du Président de la République concernant la levée des restrictions à l’investissement.

Cette structure hôtelière importante dispose de 246 lits répartis sur 75 chambres et 24 suites, il permet également la création de 150 emplois permanents, en plus de la proposition de bons services à des prix, qualifiés par M. Hammadi, de « typiques et adaptés aux exigences des familles algériennes ».

Le ministre a également inspecté le projet de réalisation du grand village touristique dans la commune  de Filfila, dont le taux d’avancement des travaux est à plus de 80%. La structure dispose d’immenses espaces de loisirs, notamment le parc aquatique, qui est prête à entrer en service.

M.Hammadi a exhorté les responsables du projet à le mettre partiellement en service à partir du 5 juillet prochain, en coïncidence avec la célébration du 60e anniversaire de la fête de l’Indépendance.

Après avoir révélé le lancement, dans les prochains jours, des travaux de réalisation d’une station de thalassothérapie au niveau de l’hôtel Bougaroune dans la commune de Collo, le ministre a expliqué que cette station, d’une capacité de 150 lits, est « la première du genre dans l’Est du pays ».

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat a également réitéré que l’Etat avait pris toutes les mesures nécessaires pour permettre aux familles de profiter des vacances d’été durant la saison estivale 2021-2022, et ce, après la fin de la pandémie du covid-19.

Relevant, dans ce sens, l’élaboration d’un programme au niveau du Gouvernement permettant aux familles de profiter de la nouvelle saison estivale, M. Hammadi a fait savoir que ce programme visait principalement à garantir les conditions de résidence, de bonnes prestations et la sécurité dans toutes les structures touristiques, en particulier les structures d’accueil dans les wilayas côtières et leurs plages.

Il a souligné, dans ce sillage, que ces mesures étaient destinées aux familles résidant dans le pays et aux membres de la communauté algérienne à l’étranger.

Les principales mesures prévues en préparation de la prochaine saison estivale, selon le ministre, concernent la réautorisation de l’organisation de campings familiaux au niveau des villes côtières et l’exploitation des écoles, des instituts de formation professionnelle et des espaces de jeunes dans les villes côtières pour organiser des campings d’été au profit des estivants des hauts plateaux et du Sud.

A l’entame de sa visite de travail à la wilaya de Skikda, le ministre s’est enquis des préparatifs en cours de la prochaine saison estivale au niveau des plages de Marsa et de R’mila, où il a mis l’accent sur « l’impératif d’assurer la sécurité et la gratuité d’accès aux plages ».

Sport :

Ligue des champions: l’ES Sétif éliminée en demi finale après le match nul face au Ahly

L’ES Sétif, dernier représentant algérien dans les compétitions africaines interclubs, a été éliminée de la Ligue des champions d’Afrique de football, après son match nul face aux Egyptiens d’Al-Ahly SC sur le score de 2 à 2 (mi-temps : 1-1), en demi-finale retour disputée samedi soir au stade du 5-juillet d’Alger.

Les buts de l’ES Sétif ont été inscrits par Ahmed Kendouci (45e) et Riad Benayad (61e), alors que Al-Ahly avait ouvert le score par Ahmed Abdelkader (2e), avant d’égaliser par Mohamed Sherif (90e+2).

Lors du match aller, les Sétifiens s’étaient inclinés sur le score de 4 à 0.

En finale, prévue le 30 mai à Casablanca (Maroc), Al-Ahly SC, double tenant du trophée, sera opposé au WA Casablanca, qui a éliminé la formation angolaise de Petro Atlético. Les Marocains s’étaient imposés au match aller (3-1) à Luanda, avant de faire match nul (1-1), vendredi soir à Casablanca.

Monde

 

Liban:

 

Élections législatives sous haute surveillance avec une sécurité renforcée

Les bureaux de vote ont ouvert dans un contexte sécuritaire renforcé au Liban où d’importantes mesures ont été prises pour assurer le bon déroulement, ce dimanche 15 mai, d’élections législatives jugées cruciales pour l’avenir du pays. Le Liban est frappé par la pire crise économique de son histoire, doublée d’un blocage politique qui empêche l’adoption de réformes réclamées par la communauté internationale pour débloquer une aide vitale au pays du cèdre. 

Quelque 3,9 millions d’électeurs sont appelés aux urnes ce dimanche  jusqu’à 19h00 (16H00 TU) pour renouveler les 128 membres du Parlement. Les résultats définitifs sont attendus lundi.

Pour assurer la sécurité du scrutin, près de 25 000 soldats de l’armée et 15 000 policiers ont commencé à se déployer samedi au Liban, rapporte notre correspondant à Beyrouth. Des convois de véhicules blindés ont été aperçus dans toutes les régions libanaises en prévision de ce déploiement. Et ce dimanche matin, des militaires libanais sont déployés à l’entrée et à l’intérieur de l’école chrétienne du quartier de Gemmayzé, dans la circonscription de Beyrouth 1, où se trouve notre envoyé spécial. Les électeurs votent dans des urnes différentes selon leur confession : maronite, chrétiens orthodoxes, musulman chiites ou sunnites, etc…

Les électeurs qui viennent de voter sortent avec de l’encre violette sur un doigt pour éviter les fraudes. Une liste indépendante espère gagner un ou plusieurs sièges dans cette circonscription, c’est en tout cas ce que souhaite cette électrice libanaise qui a voté ici ce matin : « J’ai voté pour le changement, je ne veux plus voir les mêmes personnes au pouvoir, c’est fini ! ».

On est ici dans la seule circonscription libanaise qui avait envoyé une députée indépendante au Parlement lors du précédent scrutin, il y a quatre ans. Cette fois les listes qui affirment incarner le changement espèrent faire beaucoup plus… Mais on croise aussi des électeurs qui votent pour les partis traditionnels, les partis confessionnels qui structurent la vie politique libanaise depuis des décennies, comme cet habitant de Beyrouth qui a voté pour la liste des Forces Libanaises, un parti chrétien radicalement opposé au Hezbollah chiite.

Un scrutin sous haute surveillance

L’armée est chargée de la sécurité à l’extérieur des bureaux de vote, alors que la police en garde les entrées. Une source militaire a indiqué à RFI que les mesures de sécurité seront renforcées d’une manière exceptionnelle à Tripoli, la deuxième ville du pays et dans certaines régions du nord du Liban, où les risques d’incidents semblent plus élevés qu’ailleurs.

Les réfugiés syriens enjoints de limiter leurs déplacements

Toujours dans la perspective des élections, tous les accès aux camps de réfugiés palestiniens seront fermés du samedi soir jusqu’au lundi 16 mai au matin. Cette décision inhabituelle a été annoncée par l’Organisation de libération de la Palestine, responsable de la sécurité des douze camps du Liban, qui abritent depuis 1948 quelque 200 000 réfugiés.

Le ministère de l’Intérieur a aussi interdit la circulation des motos le jour des élections. Cette mesure vise particulièrement les réfugiés syriens qui utilisent souvent ce moyen de déplacement. Les Syriens ont d’ailleurs été invités par les municipalités des localités où ils résident à limiter leurs déplacements le jour du scrutin.

Emirats Arabe

Il était déjà aux commandes depuis l’accident vasculaire cérébral de Khalifa ben Zayed Al-Nahyane son demi-frère.

Il était déjà considéré comme le dirigeant de fait des Emirats arabes unis. Le prince héritier d’Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed, a été élu ce samedi président de la riche monarchie du Golfe. Il succède à son demi-frère, Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, mort vendredi.

Mohammed ben Zayed, dit MBZ, « a été élu à l’unanimité » par les membres du Conseil suprême de la fédération des Emirats, indique l’agence de presse officielle WAM. La fédération regroupe sept émirats dont ceux d’Abou Dhabi et de Dubaï.Troisième fils de cheikh Zayed ben Sultan Al-Nahyane, premier président et père-fondateur de la fédération des Emirats, MBZ, prince héritier de la capitale et émirat d’Abou Dhabi, était déjà aux commandes depuis qu’un accident cérébral avait écarté Khalifa ben Zayed Al-Nahyane, en janvier 2014. Mohammed ben Zayed a « remercié » les cheikhs du Conseil suprême fédéral « pour leur confiance ».

International

Mort de Shireen Abu Akleh : le Conseil de sécurité de l’ONU «condamne fermement le meurtre» de la journaliste

Cette figure de la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera a été tuée mercredi d’une balle dans la tête alors qu’elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine.

C’est une déclaration unanime très rare adoptée vendredi. Le Conseil de sécurité de l’ONU a « fermement condamné le meurtre le 11 mai de la journaliste américano-palestinienne Shireen Abu Akleh et la blessure d’un autre journaliste dans la ville cisjordanienne de Jénine ».

Initiée par les Etats-Unis, cette position unanime sur un sujet concernant Israël réclame aussi « une enquête immédiate, approfondie, transparente et impartiale » sur ce meurtre. Elle souligne « la nécessité de garantir une mise en responsabilité » de son ou ses auteurs, selon le texte obtenu par l’AFP.

Selon des diplomates s’exprimant sous anonymat, les négociations pour aboutir à l’approbation du texte ont été particulièrement « ardues ».

« Les journalistes devraient être protégés en tant que civils »

La Chine a obtenu des Etats-Unis l’amputation de paragraphes dénonçant les abus commis contre les médias dans le monde et défendant leur liberté et leur protection lors de couvertures d’opérations militaires, selon des sources diplomatiques et les différentes versions de la déclaration obtenues par l’AFP au fil des discussions.Le texte adopté se borne à rappeler que « les journalistes devraient être protégés en tant que civils ». Il n’évoque pas les heurts survenus vendredi entre des policiers israéliens et des Palestiniens lors des funérailles de la journaliste.

Shireen Abu Akleh, une figure de la chaîne de télévision qatarie Al Jazeera, a été tuée mercredi d’une balle dans la tête alors qu’elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

Commentaires

commentaires