La vérité tuée par un snipeur Doué

La vérité tuée par un snipeur Doué

95
PARTAGER

La journaliste américano-palestinienne d’Al Jazeera Shireen Abou Akleh, la TV du Qatar, a été tuée d’une balle dans la tête alors qu’elle couvrait un raid militaire israélien dans le camp de réfugiés de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. Elle portait un gilet pare-balles siglé « presse » et un casque de reportage. Parmi les crimes les impardonnables, si tant est que l’on puisse pardonner un crime, celui d’un journaliste et l’un des plus intolérables. Car, comme le dit Guy Béart, « une voix qui se tait, c’est la vérité qu’on tue ».

Mais, lorsque le crime accompli, on bouscule son cercueil, qui a failli tomber des mains des porteurs poussés par des policiers mais a été rattrapé in extremis. Et il ne fallait surtout pas les chants nationalistes de la foule menacer par la police de les disperser avec la matraque. On sombre dans l’ignominie, A la sortie du cercueil de cet hôpital à Jérusalem-Est, secteur palestinien de la ville occupé et annexé par l’Etat hébreu, la police israélienne a fait irruption dans l’enceinte de l’établissement et tenté de disperser une foule brandissant des drapeaux palestiniens. Hommages, douleur et appels à une enquête… Plusieurs milliers de Palestiniens  ont rendu hommage à l’une des leurs, des rassemblements spontanés ont eu lieu dans les Territoires palestiniens pour protester contre sa mort et une rue de Ramallah va être rebaptisée à son nom. Bien difficile le travail d’un journaliste, surtout lorsqu’il s’agit de rétablir les faits que l’opinion publique préfère, comme les prisonniers de la caverne de Platon, les ombres à la réalité. Le temps passe, et passe la célébrité. Un événement chasse le précédent, les rotatives des journaux écrasent le passé, fabriquent en permanence un présent, qui sera bientôt effacé à son tour. Des réfugiés de Jénine,un bastion des factions armées palestiniennes dans le nord de la Cisjordanie d’où étaient originaires des auteurs d’attaques meurtrières en Israël. Al Jazeera a accusé les forces israéliennes d’avoir tué « de façon délibérée » et de « sang-froid » sa journaliste star.

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News