« WahRani » aux notes jazzy dans une ambiance cosy

« WahRani » aux notes jazzy dans une ambiance cosy

703
PARTAGER

« WahRani » est le titre du nouveau projet musical qui a été révélé au public lors d’un premier concert le 17 janvier 2020, à Aulnay-sous-Bois (Île-de-France) au Nouveau Cap, la scène de musiques actuelles qui a accueilli le groupe en résidence pendant une semaine.

El Wahrani (l’oranais) est un style de musique répandu dans l’Oranie. Il prend ses sources dans le Malhoun (poésie populaire orale ou écrite) et dans la tradition orale rurale. Il emploie des instruments traditionnels tels que El Gasba (flute), El Guellal (longue derbouka) et El bendir (grand tambourin), avec l’introduction à partir des années 40 de nouveaux instruments tels que le oud, le piano, l’accordéon …
C’est d’ailleurs ainsi qu’apparaît le style Asri (moderne) initié notamment par Ahmed Wahbi et Blaoui Elhouari, un style musical qui ne cessera jamais d’évoluer grâce aux diverses influences culturelles de la région.  

Aujourd’hui,  « WahRani » revient avec d’autres particularités. Il s’agit d’abord d’un groupe composé de cinq musiciens talentueux, Mustapha Mataoui à la direction musicale et au Piano, Mehdi Askeur au chant et à l’accordéon, Kamal Mazouni à la basse, Amar Chaoui aux percussions et Hugo Proy à la clarinette. 

« WahRani » se définit comme une formation acoustique d’inspiration latinorientale, avec une élégante touche jazzy et une subtile pincée de raï. Lors que notre rencontre, Mustapha Mataoui a insisté sur la particularité de l’aspect acoustique, en nous disant que « c’est une musique à écouter et à savourer ». Quant à Mehdi Askeur, il a nous promis de belles surprises aux notes métissées. Il nous a murmuré que les arrangements apportés créent une atmosphère feutrée et intimiste très singulière qui n’ont d’ailleurs pas manquées d’être au rendez-vous !

En répétition, de gauche à droite: Mustapha Mataoui: Piano et direction musicale, Kamal Mazouni: basse, Amar Chaoui: percussions, Hugo proiy: clarinette, Mehdi Askeur: chant et accordéon – Le Nouveau Cap à Aulnay Sous Bois, le 29 Novembre 2019-
© Formation  Wahrani
 

Amis dans la vie, les artistes collaborent et partagent la scène depuis de nombreuses années, notamment sur les albums de Karim Ziad, dans le groupe ONB (L’Orchestre national de Barbès), ou encore dans le spectacle des Folles nuits berbères.

Au cours de ces dernières années, ils avaient plusieurs fois évoqué l’idée de ce projet ; reprises et revisites des titres du répertoire de la musique de l’ouest algérien, plus précisément de l’Oranie. Voilà qu’enfin l’opportunité de cette création voit le jour! Ainsi, les musiciens remontent sur scène pour le lancement et la présentation de leur nouveau projet intitulé tout simplement « WahRani », avec une sélection de titres incontournables qui évoquent Oran et sa région aux brassages culturels déjà marqués. Ils reprennent de célèbres titres tels que « Rouhi ya Wahran » et « Fet elli fet ». Ils revisitent également des titres plus traditionnels des Chioukh (Maîtres), inspirés de la poésie bédouine tels que « Saïda » et « Civilisée » ou encore du répertoire judéo arabe comme « M’chat âaliya». On pourra également découvrir les compositions originales de Mehdi Askeur et du guitariste Fatah Ghoggal.

De gauche à droite: Mustapha Mataoui, Mehdi Askeur, Kamal Mazouni, Hugo Proiy, Amar Chaoui – Le Nouveau Cap à Aulnay Sous bois, Concert du 17/01/ 2020- © DS


Après ce premier concert qu’ils ont présenté à leur public, les artistes entreront en studio pour l’enregistrement de leur album qui sortira dans les mois prochains. Mustapha Mataoui note d’ailleurs que c’est une chance de pouvoir enregistrer après avoir partagé et fait vivre les morceaux sur scène. Le groupe mesure le privilège de pouvoir parfaire leurs œuvres avant de les graver définitivement. Mustapha nous livre que «Le concert du 17 janvier permettra au groupe d’ajuster et d’affiner le projet. Ce concert a permis a d’offrir à notre public une pierre à l’état brut, puis nous irons en studio pour la polir dans l’espoir de pouvoir offrir de nouveau un véritable bijou dans un bel écrin».                                                          

Soraya DJOUADI

gendes PHOTOS :

1- Affiche du concert Wahrani du 17 janvier 2020 – © Artwork@Noureddine Boutella

2-  En répétition, de gauche à droite : Mustapha Mataoui : Piano et direction musicale, Kamal Mazouni : Basse, Amar Chaoui : Percussions, Hugo Proy : Clarinette, Mehdi Askeur : chant/accordéon – Le Nouveau Cap à Aulnay sous Bois, le 29/11/2019 – © Formation  Wahrani

3- De gauche à droite : Hugo Proy : Clarinette, Mustapha Mataoui : Piano et direction musicale, Mehdi Askeur : chant/accordéon, Kamal Mazouni : Basse, Amar Chaoui : Percussions – Le Nouveau Cap à Aulnay sous Bois, concert du 17/01/2020 – ©DS

Page Facebook de la Formation  Wahrani :https://www.facebook.com/WahRani-108672780654724/

Commentaires

commentaires