Salama News

Salama News

128

Algérie

Le Président Tebboune s’entretient avec la présidente du Conseil des ministres italiens.

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune s’est entretenu, lundi au siège de la Présidence de la République, en tête-à-tête, avec la présidente du Conseil des ministres d’Italie, Mme Georgia Meloni, qui effectue une visite de travail et d’amitié en Algérie.
Auparavant, le président de la République, avait réservé, un accueil solennel à Mme Georgia Meloni.
La présidente du Conseil des ministres italien a entamé, dimanche, une visite de travail et d’amitié en Algérie, à la tête d’une importante délégation ministérielle.
Elle a été accueillie à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene, par le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane, et des membres du gouvernement.

Le Général d’Armée Chanegriha en visite officielle en France

Le Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), le Général d’Armée Chanegriha Said, entame lundi, une visite officielle en France, sur invitation du Chef d’Etat-Major des Armées françaises, le Général d’Armée Thierry Burkhard, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

« Sur invitation de M. le Général d’Armée Thierry Burkhard, Chef d’Etat-Major des Armées françaises, M. le Général d’Armée Chanegriha Said, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire, entame une visite officielle en France, à partir d’aujourd’hui lundi 23 janvier 2023 », précise le communiqué.

Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre du « renforcement de la coopération entre l’Armée nationale populaire et les Armées françaises, permettra aux deux parties d’examiner les questions d’intérêt commun », ajoute la même source.

Algérie-Libye: signature d’un programme exécutif entre les ministères de l’Enseignement supérieur des deux pays

Les ministères algérien et libyen de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont signé, lundi à Alger, un programme exécutif pour le renforcement de la coopération entre les universités des deux pays et l’échange d’expériences dans le secteur.

La cérémonie de signature de ce programme (2023-2025) qui s’est déroulée au siège du ministère, a été présidée par le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, et son homologue libyen, M. Omran Mohamed El Kib.

Baddari a indiqué que ce programme s’inscrivait dans le cadre du « renforcement des relations de coopération et de partenariat dans le domaine de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique entre les deux pays, et la concrétisation du partenariat dans les domaines de la recherche scientifique, à l’instar de la publication scientifique et la distribution des résultats de la Recherche scientifique ».

La signature de ce programme exécutif intervient également, a-t-il dit, dans le cadre « des efforts visant à redynamiser la coopération internationale, et à améliorer la performance des établissements universitaires », rappelant la signature de « plus de 30 accords de jumelage entre les universités algériennes et des universités de plusieurs pays ».

A cette occasion, il a également été procédé à la signature d’un accord de jumelage entre l’université d’Alger 1 « Ben Youcef Ben Khedda » et l’université de Tripoli portant sur l’échange d’expériences et la coopération entre les deux établissements.

Pour sa part, M. Kib a affirmé que la signature de ce programme permettra de « renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays », se disant optimiste quant aux « résultats positifs attendus dans le cadre de cette coopération, notamment à la lumière du développement remarquable du secteur en Algérie ».

Il a salué, en outre, « les relations historiques et séculaires entre les deux pays ».

Monde

France

 

Retraites en France : une réforme non négociable ?

Le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a fermé la porte lundi à un recul du gouvernement sur le report de l’âge légal de départ à la retraite à 64 ans, soulignant que « revenir sur ce point serait renoncer au retour à l’équilibre du système ». Les explications d’Henri Sterdyniak, économiste à l’OFCE.

Royaume-Uni

 

Nouvelle grève des ambulanciers, sans sortie de crise à l’horizon

Le personnel des ambulances britanniques observe lundi une nouvelle grève pour demander des augmentations de salaires face à l’inflation dans un Royaume-Uni où la multiplication des conflits sociaux ne semble pas près de se tarir face à l’inflexibilité du gouvernement.

États-Unis :

Six nouveaux documents confidentiels retrouvés chez Joe Biden

La justice américaine a trouvé cette semaine six documents confidentiels supplémentaires dans la résidence familiale de Joe Biden, un rebondissement de plus dans une affaire déjà très embarrassante pour le président américain.

Jeu vidéo:

Les Chinois disent au revoir à « World of Warcraft »

Les joueurs chinois de « World of Warcraft » expriment lundi leur tristesse quelques heures avant la désactivation en Chine du célèbre jeu vidéo, après un différend entre le développeur américain Blizzard et son partenaire local NetEase.

D’autres titres populaires du groupe californien, poids lourd mondial du secteur, subiront le même sort, comme « Overwatch », « Diablo III » ou encore « Hearthstone ».

« C’est la fin », écrit un utilisateur du réseau social Weibo, joueur de « World of Warcraft », qui accompagne son message d’un émoji en pleurs.

« Ce n’était pas seulement un jeu. C’était aussi des souvenirs de jeunesse de toute une génération » de Chinois, souligne un autre.

Immensément populaire dans le monde, notamment dans les années 2000, « World of Warcraft » (souvent abrégé en « WoW ») est un jeu de rôle en ligne multijoueur qui se déroule dans un univers médiéval-fantastique.

Blizzard propose ses jeux en Chine depuis 2008 via une collaboration avec le géant chinois de l’internet NetEase, les développeurs étrangers étant obligés de s’associer avec un partenaire local pour entrer sur le marché.

Mais les deux entreprises avaient annoncé en novembre, après 14 ans de mariage, que les discussions pour renouveler les contrats d’exploitation n’avaient pas abouti.

Conséquence: les serveurs chinois de « World of Warcraft », comme ceux des autres titres, seront déconnectés mardi à 00H00 heure chinoise (16H00 GMT lundi).

« Les deux entreprises ont pris les joueurs en otage », déplore auprès de l’AFP M. Wu, un doctorant âgé de 32 ans, fan de « World of Warcraft » depuis une dizaine d’années.

Mais lui qui jouait jusqu’à trois heures par jour voit également le bon côté des choses.

« Je n’accordais pas assez de temps à ma femme. Maintenant que ‘World of Warcraft’ disparaît, je veux me faire pardonner. »

La semaine dernière, Blizzard Chine avait déclaré avoir demandé une extension exceptionnelle de six mois du contrat, ce que NetEase avait refusé, accusant notamment l’entreprise américaine de jouer sur plusieurs tableaux.

Pour continuer à proposer ses titres en Chine, le groupe californien avait indiqué « discuter » en parallèle avec « plusieurs partenaires potentiels qui partagent nos valeurs » – sous-entendant que ce n’était pas le cas avec NetEase.

Cette désactivation des serveurs chinois n’est pas « l’épilogue » mais juste « une malheureuse suspension temporaire », a dit espérer le groupe chinois dans un communiqué publié lundi.

Les données des utilisateurs peuvent être sauvegardées dans l’éventualité d’un retour en Chine des jeux Blizzard, selon l’entreprise américaine.

Burkina Faso :

Qu’est-ce que l’Opération Sabre ?

Le Burkina Faso a demandé le départ des troupes françaises de son sol d’ici un mois, confirme un document officiel transmis dimanche à l’AFP, alors que le président français Emmanuel Macron a dit attendre « des clarifications » de Ouagadougou dans ce nouvel épisode des tensions entre les deux pays.

Commentaires

commentaires