Le Sila, un pacte culturel renouvelé entre les peuples…

Le Sila, un pacte culturel renouvelé entre les peuples…

238
Mohamed Iguerb

Le SILA, Salon International du Livre d’Alger,s’est organisé du 25 octobre au 4 novembre 2023 dans sa 26ième édition, sous le thème « L’Afrique écrit l’Avenir ». Une halte au Sila a son pesant … de connaissances et de rencontres !

Trois personnalités universelles sont mises à l’honneur, et font l’objet de conférences et de débats :MalekBennabi l’algérien,Nelson Mandela le sud-africain et Frantz Fanon le martiniquais.Un même combat pour la reconnaissance de la diversité et de l’altérité.L’affluence des visiteurs a été quelque peu timide les premiers jours du Salon, ce qui avait laissé exprimer l’inquiétude des exposants ; cependant à partir du 1er novembre, jour férié qui a inauguré le long week-end et les vacances scolaires,une forte affluence, femmes et enfants étant de la partie, redonne du souffle à cette manifestation culturelle annuelle.

« Une fréquentation record avec 2 791 722 de visiteurs, des pics de 682 293 visiteurs le 1er novembre et de 671 830 visiteurs le 3 novembre » précise Mohamed Iguerb,commissaire du Sila ».

Salon International du livre d’Alger

Evènement très attendu des fans de la littérature, de l’Histoire, des manuels d’enfance, prisé par les amoureux du livre en général, le Sila reste un lieu privilégié pour les grandes découvertes et les rencontres amicales entre auteurs et lecteurs. L’accomplissement du métier d’éditeurs ne peut se passer de ces rencontres si déterminantes pour sa survie.Les 1 283 exposants proviennent de 60 pays, dont 18 pays africains. Selon le commissaire du Sila, Mohamed Iguerb :Parmi ces exposants, 478 étaient originaires d’Afrique, 267 algériens, 361 d’origine arabe, et 625 venaient de divers pays étrangers. 300 000 titres ont été exposés à la vente. Le SILA a accueilli 230 invités, parmi lesquels figuraient des écrivains, des historiens, des chercheurs, et des universitaires. Et 480 activités culturelles ont été programmées «Les invités du Sila ont effectué plus de 500 interventions diffusées dans les médias nationaux et internationaux. Plus de 300 émissions télévisées et radiophoniques lui ont été consacrées. La presse écrite et électronique a également contribué avec plus de 600 articles publiés, et 80 journaux sous format papier et électronique ont couvert le Sila », selon ses organisateurs.Le Sila s’est clôturé sur une note de satisfaction, selon Mohamed Iguerb, qui précise lors de la conférence de presse tenue le 4 novembre, que « Le Sila a confirmé sa position d’être l’une des plus grandes foires du livre dans le monde, et la première en termes de participation, d’affluence et de ventes, aussi bien à l’échelle arabe qu’africaine et méditerranéenne ».

S.Sonia

Commentaires

commentaires