Le chanteur Idir n’est plus

Le chanteur Idir n’est plus

362
PARTAGER

Le chanteur Idir, qui était un emblématique ambassadeur de la chanson kabyle à travers le monde, est mort hier samedi à l’âge de 70 ans, a annoncé sa famille sur les réseaux sociaux. «  Nous avons le regret de vous annoncer le décès de notre père (à tous), Repose en paix papa », indique un message publié sur la page Facebook officielle du chanteur, installé en France. La famille, contactée par l’AFP, n’a pas souhaité s’exprimer Idir, le samedi 2 mai à 21h30.

De son vrai nom Hamid Cheriet, Idir était né le 25 octobre 1949 à Aït Lahcène, pas loin de Tizi-Ouzou, dans la Grande-Kabylie.

L’interprète de l’éternelle « Avava inouva », tube planétaire interprété par plus de 15 langues étrangères, a renoué en 2018 avec son public, en Algérie, lors d’un concert à la Coupole du complexe olympique Mohamed-Boudiaf à l’occasion de Yennayer, nouvel an amazigh célébré le 12 janvier, après une absence de près de 40 ans… C’était peut-être des adieux ou une simple coïncidence ?!

Le décès d’Idir, n’a pas laissé indifférent le président du pays monsieur Abdelmadjid Tebboune, Samedi soir, il a adressé ses condoléances à la famille du chanteur, estimant que l’Algérie perdait « une pyramide de l’art algérien ». Le ministère de la Culture lui a embrayé le pas, rappelant dans un communiqué publié ce dimanche que « l’Algérie, avec la perte d’Idir, tourne une page prestigieuse de l’art engagé ».

Au-delà de la musique, la force d’Idir, c’est d’avoir été fier de sa culture, de l’avoir défendue et de l’avoir portée dans le monde entier et surtout, il est adulé respecté et aimé par toutes les communautés algériennes.

Reposes en paix…..Mister IDIR !

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentRamadhan pendant le confinement
Article suivantNEWS