Éliminatoire de la Coupe du Monde 2026: « Les Verts arrachent une précieuse...

Éliminatoire de la Coupe du Monde 2026: « Les Verts arrachent une précieuse victoire »

257

Mozambique 0- Algérie 2

Pour le second match de l’Algérie, les Verts devaient affronter les « Mambas » du Mozambique chez eux dans leur terrain fétiche, le « Stade national de Maputo » dans une ambiance assez particulière. Les Mozambicains, restaient sur une victoire arrachée à l’extérieur, 2 buts à 3 au Botswana. Tandis que les hommes de Belmadi avaient eux, disposés de la Somalie à Alger sur le score de 3 à 1 ou, les Fennecs n’avaient pas été hyper rassurants. Néanmoins, les Youcef Atal and co ont assuré l’essentiel en arrachant tant bien que mal une victoire ô combien importante et heureuse à la fois sur le score de 2 buts à 0.

L’entame de ce match était très équilibré ou les deux équipes voulaient tester leur adversaire du jour avant qu’un coup dur ne touche l’effectif algérien, puisque que, coup sur coup, Aïssa Mandi et juste après, Islem Slimani ne soient remplacé pour cause blessures et le tout, c’était juste, lors des 15 premières minutes.

Ce qui a sensiblement affecté le schéma tactique mis en place par le staff technique algérien sous la houlette de Djamel Belmadi. Les Mambas ont bien profité de cette situation pour prendre les choses en main et mettant les coéquipiers de Ramy Bensebaïni à mal à plusieurs reprises sollicitant sérieusement le portier des Fennecs Anthony Mandréa. Néamoins, Amine Gouiri aurait pu créer la surprise en ouvrant la marque juste avant la pause sur un joli tir qui s’est écrasé sur le montant gauche de Alberto Siluane.

En seconde période, l’équipe d’Algérie est revenue sur le terrain avec d’autres intentions car pour faire pire, ils ne pouvaient pas faire mieux qu’en première mi-temps tant sur le plan tactique mais de l’envie aussi.

Sous l’impulsion d’un entreprenant Mohamed Amoura des Chaïbi, Aït Nouri et consorts, les Fennecs ont pris les commandes de ce match piégeux et c’est Fares Chaïbi qui ouvre la marque à la 69′ après avoir bénéficié du ballon suite de son compère Amoura qui avait lui trouvé la barre transversale. Rentré six minutes plus tôt, Ramiz Zerrouki profites d’un joli travail de l’incontournable Amoura inscrivant intelligemment le second but à la 80′, synonyme de victoire pour la bande à Belmadi un temps soi peu inespéré au vu des circonstances global du match, les blessures et une première ou le onze algérien était à coté de la plaque.

Incontestablement, l’équipe d’Algérie a réussi à glaner trois précieux points face à son principal adversaire, prenant les commandes du groupe G.

Commentaires

commentaires