Virée à Alger: Bouffée d’oxygène Made in Algiers

Virée à Alger: Bouffée d’oxygène Made in Algiers

730
PARTAGER

Rue Didouche Mourad (Alger)

Baroudeurs de la première heure, amis avant tout, nous souhaitons par cette chaude journée d’été, visiter le Centre-ville d’Alger, si ce n’est arpenter la Rue Didouche Mourad jusqu’à la Place Audin.

Notre parcours n’a rien d’atypique, nous revisitons un classique, à vrai dire. Chaussés de chaussures tout terrain et d’une bonne gourde d’eau fraîche, notre regard se porte sur le Parc de Galland (Parc de la Liberté), îlot de verdure, en plein Centre-ville.

Libre d’accès au chaland, l’escalier nous mène à des étendues gazonnées, fraîchement taillées, exhalant une odeur herbacée printanière qui étonne par ces fortes chaleurs.

Arpenter ses allées, c’est découvrir cette végétation à la limite de l’exotisme dont les Cycas, Palmiers millénaires.

A regret, nous quittons l’endroit, havre de paix, pour replonger dans un bain de foule vivifiant.

D’un style Haussmannien, les bâtisses se succèdent, celles gouvernementales ou administratives sont dotées d’un guet, qui renseigne aimablement le baroudeur, en quête d’aventure.

Le Sacré cœur nous paraît majestueux de sa tour immense. Des offices y étaient célébrés à Noël, retransmis sur les ondes de la Chaîne 3, Radio Algérienne d’expression Française.

Déserté à présent, en sus de sa bibliothèque publique, qui pourvoyait les jeunes algérois de romans d’aventures, et les filles, ceux à l’eau de rose.

Sacré Cœur

A la Rue Didouche Mourad, les Boulangeries, ayant pignon sur rue, font légion. Nous nous léchons encore les doigts de cette Religieuse à la vanille de chez Papy, mangée sur le pouce. Au fond de notre sac à dos, se trouvent les brioches aériennes, fourrées de pâte à tartiner de chez Boubekeur. Nous souhaitons les déguster pour notre 4h00, avec un café latté à la Place Audin, lieu de destination finale.

Nous sommes vernis, tout le Boulevard est bordé d’arbres taillés au cordeau qui confère des zones ombragées inégalées.

Les magasins se suivent à la queue leu leu, entrecoupés de lieux de repos : terrasses ombragées où le Diabolo menthe, côtoie la Grenadine frappée. Les Rires fusent, les jeunes en liesse palabrent.

Près de la Fac Centrale, les petites échoppes foisonnent, proposant des articles relevant du patrimoine algérien.

Musée insoupçonné en plein cœur d’Alger !

Et parce que nous sommes d’invétérés curieux, nous nous aventurons dans le Musée installé en plein cœur de la Fac Centrale. C’est le Musée de Géologie de l’Université d’Alger.Ivres de joie, nous nous noyons dans les fossiles et les collections préhistoriques.

Nous poursuivons notre chemin et arrivons enfin à la Place Maurice Audin. Moudjahid de la première heure, nous avons une pensée émue pour sa veuve.

Joyeux mais dissipés, nous nous offrons une Pause gourmande et soufflons un bon coup. Que le creponé est goûteux Wallah !!

Karine AÏT YOUNES

Commentaires

commentaires