Vers une candidature de Ali Benflis à l’élection présidentielle ...

Vers une candidature de Ali Benflis à l’élection présidentielle Ali Benflis président du parti ‘’Talaie El-Houriat ‘’

292
PARTAGER

‘’Une crise de régime ne se règle jamais définitivement et durablement par un coup de force constitutionnel. Il y a un  moyen plus sur et plus irrécusable : le retour  au jugement du peuple souverain’’. Citation extraite du livre blanc sur ‘’Le coup de force constitutionnel du 7  Février 2016’’ préfacé par Ali Benflis, le président  du parti ‘’ Talaie El-Houriat ‘’ (Les Avant-Gardes des Libertés).

L’élection présidentielle en Algérie aura lieu le 12 Décembre  prochain. Le rendez-vous est noté pour redonner  les lettres de noblesse au processus électoral. A cet effet, le parti Talaie El-Houriat a retiré les formulaires de souscription de signatures individuelles nécessaires, pour compléter le dossier de candidature à l’élection à la présidence de la République.

De par sa portée, ce scrutin représentera un tournant sans précédent pour promouvoir la participation populaire par le biais du suffrage universel, et  par ce fait, jalonnera le chemin vers l’alternance politique, faisant émerger de nouvelles perspectives. Dans le même sillage, Talaie El-Houriyet encourage les électeurs au rassemblement pour écrire une nouvelle page de l’histoire politique du pays et façonner le triomphe électoral. Ce rendez-vous dans les urnes est le lancement d’un processus transitionnel qui permettra  de concrétiserles aspirations du peuple. En optant pour le principe de l’élection présidentielle, Talaie El Houriat souligne son engagement à aller de l’avant dans la réalisation du changement. Catalyseur des débats sur des thèmes majeurs qui concernent les citoyens, le parti exprime son point de vue et  prend clairement position à chaque événement, pour conduire les idées politiques jusqu’au projet de transformer l’Etat national en Etat de droit et en République citoyenne.

Guidé par le principe de la démocratie interne de parti qui permet de débattre pleinement des questions citoyennes,  Talaie El Houriat est le seul  parti politique d’envergure nationale  qui n’a pas prit part aux élections dites législatives de mai 2017 où les jeux étaient faits et les quotas distribués d’avance. Cet engagement de non-participation  consolide ainsi sa place de leader de l’opposition au régime politique. C’est indéniablement le principal acquis induit par sa conformité au principe démocratique.

De même, le paysage politique est redessiné autour de Talaie El Houriyat, la première force de proposition qui  promeut une redéfinition de l’action politique fondée sur le triptyque : Unité-Justice-Progrès. A cet égard, la politique s’enrichit quand elle s’engage dans la voie de la compétition des idées.

La source de toutes les batailles politiques est la bataille des idées. La victoire des idées  précède toujours la victoire politique. La politique est un brassage entre les événements et la volonté citoyenne. C’est cette même volonté  qui anime le parti de transformer le pays en avant-garde continentale.

En outre, parmi les principales activités du parti, la publication du ‘’Livre blanc sur le coup de force constitutionnel du 7 Février 2016’’ présente un apport de première importance  dans  le contexte des  débats  politiques  qui seront mis à profit notamment par  les primo-votants qui représentent de nouveaux électeurs potentiels. En effet, ce livre blanc s’articule autour de huit défis et problématiques auxquels le pays est confronté.

La situation politique exceptionnelle est saisie dans sa capacité à  réinventer l’Algérie imbibée des valeurs démocratiques. Notamment celle de la liberté dans l’avant-gardisme. La  grandeur de la vie politique consiste à agréger  les volontés au service de l’intérêt général du pays.

A quelques semaines de l’échéance, une nouvelle dynamique est créée pour doter le pays d’une architecture institutionnelle complète, dont la légitimé populaire sera consacrée à travers l’organisation de l’élection présidentielle. Ainsi, l’Algérie commence à gravir les premières marches vers l’ouverture du processus électoral.

Commentaires

commentaires