Suite du Poème de Ahcene Mariche….(2ème Partie)

Suite du Poème de Ahcene Mariche….(2ème Partie)

157
PARTAGER

En plein pandémie covid 19, l’amour s’est frayé un chemin et s’est fait une place dans le cœur d’un patient qui tomba amoureux de son médecin femme qui ne savait même pas s’il va vivre ou mourir. Ce malade nous a donné cette complainte en poésie découvrez-la.

                                                   ELLE EST MEDECIN

Médecin et guérisseuse

Elle dispense ses soins aux patients

Médecin et guérisseuse

Moi, elle m’a délaissée pourtant

Je l’aime, ô que je la chéris

Cela ne datait pas d’hier

Je l’aime, ô que je la chéris

Son amour a consumé ma chair

Je l’aime, ô que je la chéris

A mon plaisir, elle ne pense guère

Sensible, ô qu’elle est sensible

On le devine sur   son visage

Sensible, ô qu’elle est sensible

A moi, elle a causé dommage

Sensible, ô qu’elle est sensible

Elle m’a éloigné de ses parages

Lucide et point dupe

Elle veut voir mon état s’empirer

Lucide et point dupe

Elle a jeté du bois au brasier

Lucide et point dupe

Elle veut voir mon âme trépasser

Seigneur, ô mon Dieu

Tu m’en fais et Tu ne le redoutes pas

Seigneur, ô mon Dieu

Il sait tout et ton cœur en est conscient

Seigneur, ô mon Dieu

Par son nom tu as prêté serment

Tu en soigneras et tu en guériras

Tous ceux malades et accablés

Tu en soigneras et tu en guériras

Tous ceux Pauvres ou aisés

Tu en soigneras et tu en guériras

Et tes secrets tu les tairas à jamais

Mon traitement, mon remède

Ne peut être apporté par des médications

Mon traitement, mon remède

Ne peut être résolu par l’argent

Mon traitement, mon remède

C’est Toi mon amour, ma passion

Ils passent et repassent

Encore et encore les ans vont tourner

Ils passent et repassent

Et moi, je soupire à longueur de journée

Ils passent et repassent

Mon amour immortel à jamais

J’ose espérer et désirer

Ton cœur me revenir tout attendri

J’ose espérer et désirer

Enfin de moi, tes esprits seront épris

J’ose espérer et désirer

Que tu me prennes dans tes bras pour la vie

Et ce jour, ô ce jour

J’oublierai mes malheurs passés

Et ce jour, ô ce jour

Pour tout le reste j’aurai mon idée

Et ce jour, ô ce jour

Je serai heureux, l’aube est née

Ensemble tous les deux

On se chargera de notre avenir

Ensemble tous les deux

Le bonheur se penchera et c’est le plaisir

Ensemble tous les deux

Notre vie sera telle qu’on la désire

Ahcene Mariche

Commentaires

commentaires