Salama News

Salama News

289

Algérie

Politique

Le président de la République reçoit le Premier ministre slovène

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a reçu, lundi, au siège de la présidence de la République, le Premier ministre de la République de Slovénie, M. Robert Golob, qui effectue une visite officielle en Algérie. Le Premier ministre slovène avait entamé une visite officielle en Algérie et a été accueilli, à son arrivée à l’Aéroport international Houari-Boumediene (Alger), par le Premier ministre, M. Nadir Larbaoui, accompagné du ministre de l’Energie et des Mines, M. Mohamed Arkab.

…Entretiens élargis entre les deux hommes

 Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a eu, lundi au siège de la Présidence de la République, avec le Premier ministre de la République de Slovénie, M. Robert Golob, des entretiens élargis aux membres des délégations des deux pays. Le président de la République s’était auparavant entretenu, en tête à tête, avec le Premier ministre slovène, qui effectue une visite officielle en Algérie. En parallèle, le ministre de l’Energie et des Mines, M. Mohamed Arkab, s’est entretenu avec le ministre slovène de l’Environnement, du Climat et de l’Energie, M. Bojan Kumer. Le conseiller du président de la République chargé de la Direction générale de la communication, M. Kamel Sidi Said, a, quant à lui, eu des entretiens avec la conseillère chargée de la communication au Cabinet du Premier ministre slovène, Mme Petra Arsic. De son côté, le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Lounès Magramane, s’est entretenu avec la Secrétaire générale du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de la Slovénie.

Reprise à Alger des travaux de la 36e Conférence de l’UIPA

Les travaux de la 36e Conférence de l’Union interparlementaire arabe (UIPA) ont repris lundi pour le deuxième jour consécutif, au Centre international des conférences Abdellatif Rahal à Alger. Au cours de cette journée, les rapports et recommandations des commissions permanentes de l’UIPA seront entendues et une déclaration finale sanctionnant les travaux de cette conférence sera rédigée.

La deuxième journée de la Conférence verra l’achèvement des discours des délégations des Parlements et des Conseils, et sera marquée par l’intervention des organisations invitées en tant qu’observateurs, avant la tenue d’une réunion du comité de rédaction chargée de préparer la Déclaration finale de la conférence.

De plus, les rapports et recommandations des trois commissions permanentes, à savoir la commission des questions politiques et des relations parlementaires, la commission des affaires sociales, des femmes, de l’enfance et de la jeunesse, seront également présentés, outre la commission Palestine. Les participants œuvreront ensuite à la constitution du comité de rédaction des questions financières. Au cours de la Conférence également, M. Ahmed Baaboud du Sultanat d’Oman, sera nommé au poste de nouveau secrétaire général de l’UIPA et un hommage sera rendu à l’ancienne présidence de l’Union représentée en la personne de M. Mohsen Al-Mandalewi, président par intérim du Parlement irakien, par M. Brahim Boughali, président de l’Assemblée populaire nationale (APN) et président de l’Union interparlementaire arabe. M. Boughali rendra aussi hommage au secrétaire général sortant de l’Union interparlementaire arabe, Fayez Al-Shawabkeh. Les travaux verront également la remise aux lauréats du Prix d’excellence parlementaire arabe, un certificat, un trophée et une médaille, de la part de l’Union interparlementaire arabe. Pour rappel, les travaux de la 36ème conférence de l’UIPA se sont ouverts, dimanche à Alger, sous la supervision du président de l’Union, le président de l’APN, M. Brahim Boughali, avec un ordre du jour dominé par la question palestinienne. Lors de son allocution d’ouverture, M. Boughali a exprimé son souhait que cette Conférence « contribue au renforcement de l’entente arabe et à la relance des mécanismes d’action commune, et aboutisse à une position unifiée en faveur de la cause juste du peuple palestinien… ». La première journée de la Conférence a été marquée par les interventions des chefs des délégations parlementaires participant à cette rencontre, portant notamment sur la situation dans les territoires palestiniens occupés et les moyens de soutenir cette juste cause dans les fora internationaux. La conférence a également vu la tenue des commissions permanentes de la 36ème Conférence de l’Union interparlementaire, en présence des représentants des parlementaires participants, représentés par la Commission Palestine et la Commission des questions politiques et des relations parlementaires, en plus de la Commission des affaires sociales, des femmes, de l’enfance et de la jeunesse. Les membres des Commissions de l’Union interparlementaire arabe ont hautement apprécié les efforts déployés par l’Algérie pour contraindre le Conseil de sécurité de l’ONU à prendre une décision sur un cessez-le-feu immédiat à Ghaza. en plus de son travail permanent pour unifier les positions arabes dans les fora internationaux. La Conférence a été précédée par la 34ème session du Comité exécutif de l’Union interparlementaire arabe.

Économie

Gaz naturel

L’Algérie vise une production de 200 mds de m3 au cours des 5 prochaines années

L’Algérie ambitionne de porter sa production annuelle de gaz naturel à environ 200 milliards de mètres cubes au cours des cinq prochaines années, a révélé dimanche le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab. Lors d’une conférence de presse tenue en marge des travaux de la Réunion nationale des directeurs de la distribution du groupe Sonelgaz et des directeurs de l’énergie et des mines au niveau des wilayas, M. Arkab a précisé que « la stratégie d’investissement tracée par la compagnie Sonatrach vise à porter la production de gaz naturel au cours des cinq prochaines années à 200 milliards de m3 par an, conformément aux instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, qui a ordonné d’augmenter le volume des exportations à 100 milliards de m3 par an ».

Il a expliqué que « l’objectif fixé à court terme, soit dans les cinq ans à venir, est d’atteindre une production de 200 milliards de mètres cubes de gaz naturel pour couvrir la demande croissante au niveau national et augmenter les volumes destinés à l’exportation ».

Après avoir rappelé que « la production annuelle moyenne de gaz naturel a atteint au cours des dernières années 137 milliards de m3 », le ministre a affirmé que la consommation de gaz naturel en Algérie, un indicateur positif, était en hausse, notamment après l’entrée en exploitation de plus de 1.400 nouvelles usines durant la période 2023-2024 et avec les réalisations dans le secteur de l’habitat, qui distribue plus de 500.000 unités de logement chaque année, « ce qui nécessite, selon lui, d’assurer l’approvisionnement en gaz naturel et de s’adapter au développement économique du pays à tous les niveaux ». M. Arkab a souligné, à ce propos, l’importance d’accroître la production des hydrocarbures dans les années à venir, rappelant que « les contrats de partenariat conclus récemment par le groupe Sonatrach avec de grandes compagnies mondiales, dans le cadre des dispositions de la nouvelle loi sur les hydrocarbures, s’inscrivent dans cette optique ». « Des efforts sont en cours pour réaliser de nouvelles explorations pour couvrir la demande croissante, notamment dans les industries manufacturières et les usines de pétrochimie », a-t-il ajouté.

M. Arkab a, par ailleurs, annoncé le parachèvement de la préparation de la dernière phase des négociations pour le lancement du projet de raccordement électrique entre l’Algérie et les pays européens via la Méditerranée.

A cet égard, le ministre s’est félicité du niveau atteint par Sonelgaz et ses cadres en termes de maîtrise des technologies modernes et de gestion du système électrique, soulignant que « le niveau atteint par l’entreprise publique dans ce domaine a rassuré les partenaires européens quant à la capacité de l’Algérie à réaliser ce projet ». Le ministre a relevé que la réalisation de ce projet permettra au groupe public d’exporter l’énergie électrique via une ligne maritime reliant l’Algérie au sud de l’Europe, estimant que « l’Algérie deviendra une puissance majeure dans la production de l’électricité et la maîtrise de la chaîne énergétique (production, transport et distribution) ». Répondant à une question sur le projet de développement des énergies renouvelables, M. Arkab a affirmé que tous les projets inscrits au titre du programme de 3.200 mégawatts d’énergie solaire photovoltaïque avaient été lancés effectivement cette année pour être réceptionnés dans un délai de 24 mois, ajoutant que ces projets permettront d’économiser 1,2 milliards de m3 de gaz par an. La Rencontre annuelle des directeurs des filiales du groupe Sonelgaz et du ministère de l’Energie et des Mines a vu la présence des ministres de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, de l’Agriculture et du Développement rural, M. Youcef Cherfa, et du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Fayçal Bentaleb, ainsi que de cadres centraux du secteur de l’énergie et des mines et de syndicalistes. Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique a salué le rôle prépondérant joué par le ministère de l’Energie et des Mines et le groupe Sonelgaz dans le développement économique et social du pays, soulignant l’importance de raccorder les zones industrielles aux différents réseaux pour une exploitation optimale. Concernant le raccordement des cinq (5) zones industrielles relevant du secteur, le ministre a fait état de « résultats extrêmement satisfaisants ». Par ailleurs, s’agissant des projets d’investissement, le ministre a affirmé que le ministère de l’Energie et des Mines avait déployé des efforts considérables pour lever les obstacles entravant les projets réalisés mais n’ayant pas pu entrer en exploitation faute de sources d’énergie.

INTERNATIONAL

Gaza

Agression sioniste

Amnesty demande une enquête de la CPI pour crimes de guerre

Amnesty International a demandé lundi à la Cour Pénale Internationale (CPI)  »d’ouvrir une enquête pour crimes de guerre » à la suite de l’assassinat de 44 Palestiniens dont 32 enfants par des frappes de l’entité sioniste dans le centre et le sud de la bande de Ghaza au mois d’avril dernier.

Selon l’ONG, ces frappes ont eu lieu le 16 avril sur le camp de réfugiés d’al Maghazi, dans le centre de la bande de Ghaza, et les 19 et 20 avril à Rafah, dans le sud. « Ces frappes dévastatrices ont décimé des familles et ôté la vie à 32 enfants », déclare dans le communiqué une responsable d’Amnesty, Erika Guevara-Rosas, affirmant que l’enquête de l’ONG apporte « des éléments de preuve essentiels pointant des agressions imputables à l’armée sioniste ». Selon Amnesty, la frappe du 16 avril à al Maghazi a touché une rue où des enfants jouaient au babyfoot, tuant 10 d’entre eux âgés de 4 à 15 ans et cinq hommes. A Rafah, une bombe aérienne a frappé la maison d’Abou Radwan, un fonctionnaire à la retraite, le 19 avril, tuant neuf membres de la famille, dont 6 enfants, selon Amnesty.  Le 20 avril, une frappe de l’arme sioniste a détruit la maison de la famille Abdelal dans l’est de Rafah, faisant 20 victimes – 16 enfants et quatre femmes – et blessant deux autres enfants. « La Cour pénale internationale (CPI) doit ouvrir une enquête pour crimes de guerre » sur ces trois frappes, écrit Amnesty. L’occupation sioniste poursuit son agression contre la bande de Ghaza, par voie terrestre, maritime et aérienne, depuis le 7 octobre dernier, faisant au moins 35.984 martyrs dont une majorité d’enfants et de femmes, et 80.643 blessés, alors que des milliers de victimes sont encore sous les décombres.

Monde

Haïti

La réaction tardive des États-Unis ?

Le drame humanitaire se poursuit en Haïti où quelques 160 000 personnes ont fui la violence des gangs à Port-au-Prince. Cette situation a de multiples répercussions et préoccupe notamment les États-Unis. Les détails avec Matthieu Mabin, correspondant pour France 24 à Washington.

France

Macron en Allemagne : défense de la démocratie contre les extrêmes

Dimanche 26 mai, à son premier jour d’une visite d’Etat en Allemagne, Emmanuel Macron a martelé l’importance de voter aux élections européennes pour défendre la démocratie qui n’a « jamais eu autant d’ennemis à l’intérieur et à l’extérieur ».

La Bibliothèque nationale de Strasbourg traque ses livres contaminés à l’arsenic

Plusieurs bibliothèques françaises font la chasse aux livres contaminés à l’arsenic. Cette substance hautement toxique était présente dans un pigment vert utilisé en Allemagne au 19e siècle pour la fabrication des ouvrages, notamment la couverture. Il y a quelques années, une conservatrice américaine avait lancé une première alerte en initiant le « Poison Book Project » afin de recenser, localiser et cataloguer les ouvrages contaminés. A Strasbourg, la Bibliothèque nationale et universitaire (BNU) a déjà identifié et retiré plusieurs livres contenant de l’arsenic.

Géorgie

La présidente pro-européenne lance un appel à l’union

La présidente géorgienne pro-européenne, Salomé Zourabichvili a appelé dimanche à des réformes radicales avant des élections législatives cruciales, organisées sur fond de crise politique liée à une loi controversée  » sur l’influence étrangère », à laquelle elle a mis son veto.

AFRIQUE

Élections générales en Afrique du Sud : les jeunes désintéressés par le vote

En Afrique du Sud, 27 millions d’électeurs sur 40 millions de sud-africains sont en âge de voter. Moins de 50% des jeunes de moins de 20 ans sont enregistrés sur les listes électorales malgré les efforts de la Commission Electorale. Comment expliquer ce désintérêt pour la politique sud-africaine ?

Soudan

Les civils piégés au cœur de la guerre

C’est une bataille à l’importance capitale qui se joue au Soudan. Depuis le mois de mars, la ville d’El-Fasher au Darfour est assiégée par les Forces de Soutien Rapide. En ville, l’armée alliée à des milices locales tente de résister. Les combats touchent quotidiennement des camps de déplacés ou vivent des centaines de milliers de personnes qui ne peuvent fuir. Bastien Renouil est parvenu à s’entretenir avec un habitant.

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSALAMA NEWS