Salama News

Salama News

299
Salama News

Algérie

APN

Le président de la Commission des Affaires étrangères a reçu l’ambassadrice de Norvège en Algérie

Le président de la Commission des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Communauté de l’Assemblée populaire nationale (APN), Rabah Bouteldja a reçu, mardi, l’ambassadrice du Royaume de Norvège en Algérie, Mme Therese Loken Ghziel, a indiqué un communiqué de la chambre basse du Parlement. Lors de cette rencontre, M. Bouteldja a passé en revue « l’état des relations bilatérales et les voies de promotion de la coopération entre les deux pays dans le domaine parlementaire et d’autres volets », saluant le niveau du « partenariat économique entre les deux pays notamment dans le domaine de l’énergie, qui a connu la signature d’un mémorandum d’entente entre Sonatrach et la compagnie norvégienne Equinor ». Les mesures incitatives contenues dans la loi sur l’investissement au profit des hommes d’affaires et des entreprises étrangères sont l’autre point évoqué par le président de la Commission qui a appelé à « la création de partenariats visant à insuffler une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale et à l’exploitation des potentialités disponibles dans les deux pays pour aller vers des perspectives prometteuses. M. Bouteldja s’est, par la même, félicité du soutien de la Norvège qui a voté en faveur de l’Algérie afin d’occuper le siège de membre non-permanent au Conseil de sécurité international pour la période 2024-2025. L’ambassadrice norvégienne s’est, de son côté, félicitée du « niveau des relations bilatérales entre les deux pays qui partagent de nombreux points communs et défendent les mêmes principes du Droit international », dénonçant, à cet effet, « les violations flagrantes des droits de l’Homme à Ghaza, notamment après l’échec du Conseil de sécurité à émettre une résolution appelant à un cessez-le-feu ». Par ailleurs, Mme Ghziel a affiché « la disposition de son pays à partager son expérience avec l’Algérie à différents niveaux, notamment les projets de réalisation de stations flottantes de dessalement de l’eau de mer en recourant aux technologies de pointe ».

Enseignement

Réduction du volume horaire de l’examen d’évaluation des acquis des élèves de 5e année primaire

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, a annoncé mardi à partir de la wilaya de Chlef, une révision du système d’évaluation des acquis des élèves de 5e année primaire, durant l’année scolaire en cours, parallèlement à une réduction de son volume horaire qui passera de 13 heures et 15 minutes sur une période de 25 jours à six (6) heures et 30 minutes sur trois (3) jours. « Le Séminaire national organisé, en juillet dernier, a été sanctionné par une série de propositions et recommandations, qui ont été soumises à une commission de haut niveau, suite à quoi des mesures ont été prises pour modifier dans la forme, sans toucher au contenu, le système d’évaluation des acquis des élèves de 5e année primaire », a expliqué le ministre dans un point de presse animé en marge d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Chlef. Il a précisé que cette modification concerne notamment la réduction du volume horaire de 13 heures et 15 minutes sur 25 jours à 6 heures et 30 minutes sur trois jours. L’évaluation des acquis des élèves de 5e année primaire se déroulera les 12, 13 et 14 du mois de mai prochain, sur une période de trois (3) jours, dans six(6) matières, soit l’arabe, le français, Tamazight, l’histoire, les mathématiques et l’éducation islamique, tandis que l’évaluation des acquis des quatre matières restantes se fait au cours de l’année scolaire, a détaillé le ministre. « Cette mesure devrait contribuer à réduire la pression chez les élèves, tout en préservant le contenu de l’examen, vu qu’il comporte beaucoup de points positifs, à travers notamment l’adoption du traitement pédagogique, porteur d’avantages multiples, depuis la dernière rentrée scolaire », a-t-il estimé. Le ministre a souligné, à ce titre, l’organisation attendue, durant la première semaine des prochaines vacances scolaires, d’un séminaire national axé notamment sur les nouvelles mesures relatives à l’examen d’évaluation des acquis de la 5ème année primaire. Il a également annoncé d’autres mesures pour « accompagner les mesures d’édification et de construction » à partir de la prochaine rentrée scolaire, dans le but d' »améliorer le taux d’occupation des salles de classes, au même titre que le nombre d’élèves dans les groupes éducatifs ». « Le secteur œuvre, en outre, à la révision des horaires des études, le nombre des semaines d’études et toutes les données et variables impactant directement sur le nombre d’élèves dans les classes », a assuré M. Belaabed. Et d’ajouter: « L’Etat a fait le nécessaire dans ce domaine, et le ministère réfléchit sérieusement aux moyens d’activer ces données, dotées d’une valeur ajoutée et de nature à permettre d’atteindre un taux acceptable d’occupation des classes ». S’agissant du statut particulier des employés des corps de l’éducation nationale, M. Belaabed a dévoilé que celui-ci se trouve actuellement au niveau du Secrétariat général du Gouvernement, assurant qu’il apportera « de nombreux acquis pour les employés du secteur, notamment les enseignants ». Durant sa visite à Chlef, le ministre de l’Education nationale a procédé à l’inauguration de nombreux établissements éducatifs, dont le groupe scolaire « Abad Djilali » dans la ville de Chlef, le CEM « Chahid Chafaâ Larbi » de la commune de Karimia, et le lycée « feu Moudjahid Chegrani Mhamed » de la commune de Beni Haoua.

Ministères

Signature d’une convention-cadre entre les ministères de la Communication et des Transports

Une convention-cadre a été signée, mardi, par le ministre de la Communication, Mohamed Laagab et le ministre des Transports, Mohamed El Habib Zahana, portant sur des réductions des prix des billets d’avion au profit des journalistes sportifs chargés de la couverture de compétitions sportives africaines, et ce dans le cadre de l’application des décisions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, annoncées le 3 décembre 2023 lors de la cérémonie de remise du Prix du président de la République du journaliste professionnel, indique un communiqué du ministère de la Communication. En vertu de cette convention, d’une durée de cinq ans renouvelable, « les médias souhaitant assurer la couverture des compétitions sportives africaines bénéficieront de réductions sur les prix des billets d’avion pour les vols extérieurs allant jusqu’à 50% hors taxes, à condition de présenter un ordre de mission émis par le média concerné par la couverture de l’évènement ou de l’activité », selon la même source. « Cette convention engage les médias nationaux bénéficiaires des réductions sur les billets d’avion à mettre en exergue le rôle d’Air Algérie dans la garantie de la couverture des compétitions sportives et à promouvoir le droit d’accès du public aux actualités sportives à la source et en temps réel », conclut le communiqué.

Le président de la République a placé le citoyen au centre de ses intérêts

 Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, a affirmé mardi à Alger que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a placé le citoyen au centre de ses intérêts en œuvrant à lui assurer une vie digne et à le protéger contre les risques de catastrophes. Répondant aux préoccupations des membres de l’Assemblée populaire nationale (APN), lors d’une plénière consacrée à la présentation et au débat du projet de loi fixant les règles de prévention, d’intervention et de réduction des risques de catastrophes dans le cadre du développement durable, le ministre a rappelé que « le Président de la République a placé le citoyen au centre de ses intérêts à travers la mise en place de politiques visant à lui assurer une vie digne dans un environnement exempt de risques », soulignant que « ces risques sont, parfois, intentionnels, vu que l’Algérie est visée ». Les Pouvoirs publics prennent en charge l’actualisation des plans d’intervention en cas de catastrophes pour « parer au pire scénario » et éviter notamment des pertes humaines, soutient le ministre. M. Merad a révélé, par ailleurs, que l’Algérie réceptionnera, en janvier prochain, de nouveaux avions anti-incendie, et compte poursuivre la location d’avions anti-incendie supplémentaires, outre l’adoption de plusieurs stratégies pour lutter contre les feux de forêt, à l’instar de l’aménagement de pistes d’atterrissage pour les avions anti-incendie et l’ouverture de pistes forestières. Dans le cadre de l’action participative, le ministre a appelé à associer la société civile dans toute sa composante, aux opérations de sensibilisation et de formation sur la prévention et la réduction des risques de catastrophes, d’autant que certains de ces risques sont le résultat de l’activité humaine, comme la construction près des oueds.Dans le même sillage, M. Merad a souligné la nécessité de veiller à l’application des normes légales  afin « d’assurer un environnement adéquat au citoyen sur tout le territoire national », ajoutant que le développement est un processus continu pour améliorer la situation des citoyens ». De leur côté, les députés de l’APN ont appelé, lors de leurs interventions, à élaborer des programmes d’éducation et de formation au profit des jeunes, sur les risques biologiques et cybernétiques, à investir dans les systèmes d’anticipation et d’alerte, et à renforcer les plans de sauvetage et les programmes des manœuvres d’intervention entre les différentes instances. Ils ont également appelé à élaborer des études et des stratégies à court et long termes en exploitant les techniques scientifiques.

INTERNATIONAL

Accord à la COP28 sur une sortie progressive des énergies fossiles

Les pays participants à la conférence mondiale sur le climat (COP28) sont parvenus mercredi à un accord qui, pour la première fois dans l’histoire de ces conférences, appelle les pays à abandonner progressivement les combustibles fossiles afin d’éviter les pires conséquences du changement climatique.

Moyen-Orient

L’Assemblée générale de l’ONU réclame un « cessez-le-feu humanitaire » à Ghaza

L’Assemblée générale de l’ONU a réclamé mardi « un cessez-le-feu humanitaire immédiat » à Ghaza, victime d’agression sioniste depuis le 7 octobre et qui a fait plus de 18.000 martyrs et 51.000 blessés.

Dans cette résolution adoptée par 153 voix pour, 10 contre, et 23 abstentions sur 193 Etats membres, l’Assemblée s’inquiète de la « situation humanitaire catastrophique dans la bande de Ghaza ».

Répondant à une demande sans précédent du secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres qui craint un « effondrement total de l’ordre public » dans le territoire palestinien, elle « exige un cessez-le-feu humanitaire immédiat », réclame la protection des civils et l’accès humanitaire.

Cette réunion spéciale de l’Assemblée générale a été réclamée par 21 pays après le véto américain vendredi à un projet de résolution du Conseil de sécurité réclamant ce même « cessez-le-feu humanitaire immédiat ».

De nombreux pays et organisations de défense des droits humains avaient déploré l’échec de vendredi, y compris Antonio Guterres qui a décrit un Conseil de sécurité à l’autorité et la crédibilité « compromises ».

Le Conseil avait déjà mis plus d’un mois après le début de l’agression sioniste pour parler d’une seule voix, se contentant mi-novembre, après quatre textes rejetés, de demander des « pauses » humanitaires.L’ONU ne cesse d’alerter sur la situation catastrophique à Ghaza, où le système humanitaire est « au point de rupture ». Cet appel à un cessez-le-feu a recueilli bien plus de voix que la résolution de fin octobre (120 voix pour, 14 contre et 45 abstentions).

…La situation humanitaire à Ghaza « au-delà de toute rupture », avertit l’ONU

La situation humanitaire dans la bande de Ghaza est « au-delà de toute rupture », a averti mardi le chef des droits de l’Homme des Nations unies, appelant au respect des normes internationales en matière de droits humains. « C’est tellement précaire (…) Je ne sais pas si vous pouvez me donner un meilleur mot que précaire, extrêmement précaire », a dit aux journalistes à Genève Volker Türk, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme. « Je veux dire, c’est au bord de la rupture, ou bien au-delà », a-t-il ajouté. Ses commentaires interviennent alors que l’entité sioniste poursuit ses bombardements sur Ghaza. L’agression sioniste a réduit une grande partie de Ghaza en ruines et fait au moins 18.400 martyrs, pour la plupart des femmes et des enfants, selon les autorités sanitaires palestiniennes. L’ONU souligne que 1,9 million des 2,4 millions d’habitants du territoire ont été déplacés par l’agression sioniste barbare, dont la moitié sont des enfants. Les dirigeants humanitaires craignent que le territoire assiégé par les forces d’occupation sionistes ne soit bientôt submergé par la maladie et la famine. « Il y a un appel clair pour que tout le monde et les institutions internationales qui s’occupent de ce problème prennent cela très au sérieux », a déclaré M. Türk. Il s’exprimait à la fin d’un événement de deux jours à Genève marquant le 75e anniversaire de la signature de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. « C’est vraiment le message que nous devons transmettre à tout le monde: prenez les droits de l’Homme au sérieux, encore plus au sérieux. Et placez-les au cœur de votre élaboration et de vos décisions politiques », a-t-il dit. Selon le ministère palestinien de la Santé, le bilan de l’agression génocidaire sioniste dans la bande de Ghaza s’est encore alourdi mardi, avec 18.412 martyrs, en grande majorité des femmes et des moins de 18 ans.

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantThéâtre Studio