Salama News

Salama News

593
Salama News

Algérie

Belaabed donne depuis Tissemsilt le coup d’envoi officiel des épreuves du BEM

 Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed a donné, lundi matin depuis la wilaya de Tissemsilt, le coup d’envoi officiel des épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM), session juin 2023.

Au centre d’examen Hellas Fatima, M. Belaabed, accompagné du Wali de Tissemsilt, Nehila Laâredj, a procédé à l’ouverture des enveloppes contenant les sujets de l’épreuve de la langue arabe. La wilaya de Tissemsilt compte 6.911 candidats, dont 29 candidats libres, encadrés par 3.125 superviseurs. Plus de 800.000 candidats répartis sur 2.967 centre d’examen au niveau national passent ces épreuves.            Les épreuves s’étaleront sur 3 jours (du 5 au 7 juin) pour 9 matières en sus de la langue amazighe pour les élèves concernés.

Le taux de réussite à l’examen du BEM session 2022 avait atteint les 59,16%. 

Le Premier ministre reçoit le ministre italien de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et des Forêts

Le Premier ministre, M. Aïmene Benabderrahmane a reçu, lundi, le ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et des Forêts de la République italienne, M. Francesco Lollobrigida qui effectue une visite de travail en Algérie, indique un communiqué des Services du Premier ministre. La rencontre a permis de « réaffirmer la profondeur des relations historiques d’amitié et de coopération entre les deux pays, ainsi que la volonté commune de leurs dirigeants de renforcer le partenariat bilatéral dans divers domaines, notamment dans le domaine de l’agriculture et les filières connexes, en vue de consolider leur objectif commun visant à atteindre la sécurité alimentaire », selon la même source. La rencontre s’est déroulée en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, conclut le communiqué.

Le SG du mouvement Ennahda appelle les forces nationales à préserver la sécurité et la stabilité de l’Algérie

 Le Secrétaire général (SG) du mouvement Ennahda, Mohamed Douibi a appelé, lundi à Alger, les forces nationales « à œuvrer ensemble pour préserver l’Algérie et sa sécurité et stabilité ».

S’exprimant lors d’une conférence de presse, M. Douibi a indiqué que « les changements stratégiques et géopolitiques survenus au niveau  international », imposent aux forces nationales à œuvrer ensemble à préserver l’Algérie, sa sécurité, stabilité et développement ».          

Le SG du mouvement Ennahda a affirmé que son parti avait instauré les fondements de la transparence dans la gestion à travers le dernier congrès du parti, à savoir l’organisation des congrès dans leur délais impartis et leur conformité aux décisions des délégués, ainsi que leur élection par les  militants sans tutelle du Comité national de préparation au congrès, outre le débat des projets élaborés par le comité durant les congrès de wilayas, le débat libre durant la tenue du congrès et l’adoption librement des projets.

Henni examine avec son homologue italien les moyens de renforcer le partenariat bilatéral

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a reçu lundi le ministre de l’Agriculture, de la Souveraineté alimentaire et des Forêts de la République italienne, M. Francesco Lollobrigida, en visite de travail en Algérie à l’invitation de son homologue algérien, avec lequel il a examiné les moyens de renforcer la coopération et le partenariat entre les deux pays dans le domaine agricole.

Dans une déclaration à la presse à l’issue de la rencontre qui s’est déroulée au siège du ministère, en présence de l’ambassadeur d’Italie à Alger et des cadres des deux pays, M. Henni a précisé que cette rencontre s’inscrit « dans le cadre du renforcement des relations bilatérales entre les deux pays, en application des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune qui voue une grande importance à la promotion de ces relations dans tous les domaines, politique, économique et commercial ».

La rencontre a permis d’examiner les moyens de développer les programmes bilatéraux dans les domaines de l’agriculture, de l’industrie agroalimentaire et manufacturière, a ajouté le ministre, citant plusieurs propositions dans ce sens. Elle a également permis, a-t-il dit, de « passer en revue les capacités agricoles de l’Algérie et la stratégie du secteur visant essentiellement à développer et à moderniser l’agriculture, et à garantir les moyens de développer la recherche scientifique dans ce domaine et d’accompagner les start-up ». M. Henni a mis en avant les opportunités d’investissement offertes dans ce domaine au titre de la nouvelle loi relative à l’investissement avec ce qu’elle comporte comme facilités et avantages en faveur des investisseurs.

Il a exprimé, à cette occasion, la volonté de l’Algérie de développer les relations entre les deux pays, pour appuyer les efforts dans le domaine agricole, et renforcer les moyens de coopération et de partenariat en vue d’augmenter et de diversifier la production agricole.

Le ministre italien a déclaré pour sa part avoir évoqué avec M. Henni les voix et moyens de coopération, entre les « deux pays amis, et une nation importante en Afrique de par ses potentialités productives et de développement ». Il a fait part de sa volonté d’élargir la coopération et le partenariat entre les deux pays, soulignant que son pays est prêt à « mettre à la disposition de l’Algérie toutes ses connaissances et technologies dans le domaine agricole et à œuvrer ensemble au développement des deux pays ».

M. Lollobrigida a, par ailleurs, remercié l’Algérie pour « son soutien aux politiques énergétiques de l’Italie « , étant, a-t-il dit, un exemple à suivre en Afrique pour un développement efficace de la coopération entre l’Afrique et l’Europe ».

Monde

Afrique

Sénégal

Début d’un retour à la normale au Sénégal après 5 jours de troubles

Un retour à la normale était constaté lundi à travers les villes et agglomérations du Sénégal, au lendemain de troubles enregistrés durant les cinq derniers jours. Selon des sources établies à Dakar, les activités commerciales et le transport urbain ont partiellement repris de service après une cessation totale durant les émeutes. Les mêmes sources relèvent la reprise du contrôle de la situation qui s’était dégradée suite à la condamnation de l’opposant politique, Ousmane Sonko, à deux ans de prison ferme pour « corruption de la jeunesse ».

« La situation est sous contrôle. Alhamdoulillah », s’est notamment félicité, sur sa page Facebook, Aboubacar Demba Cissokoho, journaliste à l’Agence sénégalaise de presse (APS) et spécialiste dans le domaine culturel.

Pas moins de 16 morts et 500 arrestations ont été officiellement annoncés, alors que d’immenses dégâts et pertes matériels sont recensés dans plusieurs secteurs. Le Sénégal, connu pour sa stabilité politico-sociale, a vécu ces événements à presque huit mois de la prochaine élection présidentielle.

Le 31 mai dernier, des assises sous l’appellation « Dialogue national » s’étaient ouvertes à l’appel du président sénégalais Macky Sall, avec la participation de la classe politique, la société civile et d’autres acteurs d’horizons divers.

Ayant gardé le silence lors des événements, le président Macky Sall a convoqué, pour lundi, une réunion du Secrétariat exécutif de son parti politique, l’APR (Alliance pour la République, au pouvoir), ont rapporté des médias locaux. Les débats se focaliseront sur « la situation tendue » régnant dans le pays, alors que du côté de l’autre camp, selon les mêmes sources, on prévoit un rassemblement à Dakar pour analyser la situation et formuler des revendications. Par ailleurs, les forces armées sénégalaises se sont, sans état de siège, déployées dans plusieurs zones et axes stratégiques pour contribuer au retour de l’ordre ainsi qu’à la protection des biens et des personnes, aux côtés de la police et la gendarmerie nationale.

« Il n’y a pas de quoi se réjouir. Il n’y aura pas de vainqueur dans cette triste crise qui se déroule sous nos yeux. Seulement un vaincu, le Sénégal, et son art de vivre, naguère si envié en Afrique », avait écrit le journaliste Adama Ndiaye sur le journal électronique Seneweb, en allusion à l' »exception sénégalaise », symbole de paix et de stabilité.

Un Fonds arabo-africain de lutte contre les catastrophes, bientôt opérationnel

 La Ligue arabe est en passe de parachever les études liées au Fonds arabo-africain de lutte contre les catastrophes avant de les soumettre à la partie africaine, a indiqué lundi à Alger l’ancien diplomate et expert consultant international, Djamel Eddine Djaballah. Lors de sa participation au premier colloque arabe sur la prévention des risques sismiques, organisé à l’hôtel El-Aurassi (Alger), M. Djaballah a précisé que « le Fonds arabo-africain de lutte contre les catastrophes, dont les statuts sont actuellement en cours d’élaboration par le mécanisme de coordination arabe au niveau du Secrétariat général de la Ligue arabe avant de les soumettre à la partie africaine, entrera en service une fois avalisé par les deux parties ».

L’expert a, en outre, souligné « l’importance de ce fonds au regard des défis et des risques majeurs auxquels est confrontée la région arabe, notamment dans le contexte des changements climatiques et des catastrophes qui ont grandement impacté la vie économique », ce qui nécessite, selon lui, « une nouvelle vision à même de permettre la résolution de ces questions ».

Concernant la relance du Centre arabe de prévention contre les risques sismiques et les catastrophes naturelles, M. Djaballah a précisé que l’Algérie, étant consciente de l’importance de l’action arabe commune permettant de faire face aux défis, a proposé l’idée de création de ce centre aux pays arabes qui l’ont approuvé au vu de la nécessité de renforcer la coopération en la matière. Le premier colloque arabe sur la prévention des risques sismiques, organisé par ledit centre, a vu la présentation, par des experts du monde arabe, des exposés sur l’importance des technologies de la communication dans la gestion des crises, les techniques de la construction et les modes d’intervention, ainsi que l’organisation des ateliers de travail lors desquels ont été présentées des expériences de différents pays arabes sur la prévention contre les risques sismiques.

Nigeria

Des assaillants armés tuent une trentaine de personnes dans six villages

Arrivés à bord d’une « vingtaine de motos », des hommes armés ont mené samedi des raids dans le district de Tangaza, dans le nord du Nigeria, tuant trente personnes dans six villages, selon un communiqué, publié lundi, du porte-parole de la police de l’État de Sokoto. Des assaillants armés ont tué trente personnes samedi en attaquant six villages dans le nord-ouest du Nigeria, en proie aux violences de bandes criminelles, a-t-on appris, lundi 5 juin, auprès de la police locale. Arrivés à bord d’une « vingtaine de motos », ces hommes armés ont mené des raids dans le district de Tangaza, dans l’État de Sokoto, tuant « huit personnes à Raka, sept à Bilingawa, six à Jaba, quatre à Dabagi, trois à Raka Dutse et deux à Tsalewa », a détaillé le porte-parole de la police de Sokoto Ahmad Rufai, dans un communiqué.

Sport

Football

Fin d’une ère pour Karim Benzema après 14 ans au Real Madrid

Après 14 saisons de gloire au Real Madrid et des adieux couverts d’hommages, le Ballon d’Or français Karim Benzema s’apprête à quitter l’Europe. Il serait en partance pour l’Arabie saoudite, sans doute accompagné par une autre légende, Lionel Messi, en négociations lui aussi avec un club saoudien. Naïm Moniolle, journaliste Eurosport et consultant Radio Foot Internationale, était sur France 24 pour évoquer le sujet.

Asie

Inde

Un problème de signalisation électronique à l’origine de la catastrophe ferroviaire

Après la collision mortelle entre trois trains survenue vendredi soir en Inde, le ministre des Chemins de fer a annoncé, dimanche, que la cause et les responsables avaient été identifiés, tout en désignant un système de signalisation électronique. Le bilan provisoire fait état d’au moins 275 morts. L’enquête sur la tragédie ferroviaire qui a tué au moins 275 personnes en Inde avance. Le ministre indien des Chemins de fer a annoncé, dimanche 4 juin, que la cause et les responsables de la pire catastrophe ferroviaire qu’ait connue l’Inde ces dernières décennies avaient été identifiés, tout en désignant un système de signalisation électronique.

« Nous avons identifié la cause de l’accident et les personnes qui en sont responsables », a déclaré le ministre indien des Chemins de fer, Ashwini Vaishnaw, à l’agence de presse ANI, en ajoutant qu’il n’était « pas approprié » de divulguer davantage de détails avant le rapport d’enquête final.

Chine

La Chine fustige les alliances « de type Otan » en Asie-Pacifique

Un sommet annuel sur les questions de sécurité en Asie Pacifique s’est déroulé ce week-end. Le ministre chinois de la Défense, Li Shangfu, a fustigé la création d’alliances militaires « de type Otan » en Asie-Pacifique en prédisant qu’elles plongeront la région dans un « tourbillon » de conflits.

Médecine

Cancer ORL : l’espoir d’un vaccin

Deux progrès ont été annoncés durant le week-end face aux cancers. A Chicago, des scientifiques annoncent le succès d’un médicament qui pourrait réduire le risque de décès après le retrait d’une tumeur au poumon. En France cette fois, l’Institut Curie présente une thérapie efficace contre les cancers de la région ORL. Un vaccin individualisé qui s’adapte aux mutations

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News