Salama news

Salama news

570

Algérie

Installation d’une cellule centrale pour le suivi et la prise en charge des conséquences des intempéries

Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a installé jeudi une cellule centrale, suite aux dernières intempéries enregistrées dans plusieurs wilayas, indique un communiqué du ministère.

« Suite aux dernières intempéries qui ont touché plusieurs wilayas du centre et de l’est du pays, une cellule centrale a été installée au niveau du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, chargée d’assurer le suivi continu de la situation et la prise en charge rapide des conséquences de ces intempéries, en coordination avec les différents organes et services concernés ». Dans la wilaya de Guelma, « une fillette, âgée de 7 ans, est portée disparue », précise la même source, soulignant que les opérations de recherche sont toujours en cours. Dans la même wilaya, « 27 ressortissants africains, cernés par les eaux, en raison de la crue des oueds, ont été évacués par les éléments de la protection civile », ajoute le communiqué.

« Des dégâts matériels ont été enregistrés ainsi qu’une perturbation du trafic routier au niveau de plusieurs axes routiers dans certaines wilayas ».

A cet égard, le ministère de l’Intérieur rassure l’opinion publique, affirmant que « tous les services locaux ont été mobilisés sur le terrain pour prendre en charge les dommages matériels et assurer le retour à la normale », appelant « les citoyens à la prudence et à la vigilance, ainsi qu’au respect des consignes de sécurité ».

Le Conseil de la nation prend part à Saint Petersburg à la 10e conférence internationale sur l’écologie

Le Conseil de la nation participe à la 10e conférence internationale sur l’écologie, dont les travaux ont débuté ce jeudi à Saint Petersburg (Russie), indique un communiqué du Conseil. Le Conseil de la nation est représenté, à cette rencontre de deux jours, par le président de la Commission de l’agriculture et du développement rural au Conseil de la nation, Abdelmadjid Mokhtar, et les sénateurs Abdelhak Benboulaid et Hadj Abdelkader Grinik. Pour rappel, cette conférence est organisée par le ministère des Ressources naturelles et de l’Environnement de la Fédération de Russie et se tient régulièrement depuis 2008. Cette rencontre constitue « une tribune internationale de dialogue autour des questions importantes qui impactent l’environnement », et d’échange pour les parlementaires pour « renforcer la coopération sur les moyens permettant de garantir une sécurité environnementale ». Lors des débats ayant marqué la 10e conférence internationale sur l’écologie, le président de la Commission de l’agriculture et du développement rural a affirmé que « la protection de l’environnement et la lutte contre les changements climatiques en Algérie étaient une priorité absolue, en raison de leur lien avec la sécurité alimentaire, une des constantes de la souveraineté nationale ». Il a ajouté que « l’Etat algérien a ainsi mis en place tous les moyens matériels et humains, accompagné en cela par les deux chambres du Parlement à travers la mise en place du cadre législatif adéquat, pour renforcer cette orientation nationale à laquelle le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune accorde un intérêt particulier ». « Cette démarche, a-t-il dit, s’est concrétisée à travers le Plan national Climat (PNC) qui englobe 155 projets, dont 76 concernent la réduction des gaz à effet de serre (GES), 63 autres dédiés à l’adaptation aux effets négatifs du changement climatique, et 16 autres projets ayant trait au renforcement de la gestion du climat », conclut la même source.

M. Rebiga réaffirme sa détermination à sauvegarder les constantes de la nation et les fondements de son identité

Le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga a affirmé, jeudi à Alger, l’attachement de son secteur à poursuivre la réalisation des œuvres et films documentaires historiques en vue de sauvegarder les constantes de la nation et les fondements de son identité.

Intervenant à l’ouverture d’une conférence sur le thème « Les archives audiovisuelles et leur contribution dans la construction de la mémoire nationale », en présence du Mufti d’El-Qods et les maisons palestiniennes, Cheikh Mohamed Hocine, M. Rebiga a indiqué que dans le cadre du 60e anniversaire du recouvrement de la souveraineté, le secteur s’emploie à réaliser des œuvres et des films documentaires dont « Les prisonniers algériens à l’île de Sainte-Marguerit », « Crânes déplacés » et une série documentaire sur les déplacés à Cayenne. Une œuvre documentant les insurrections des Sbaihia et des Keblouti (1871) à l’est de l’Algérie et un autre documentant le processus du leader de la résistance populaire de Tassili N’Ajjer, le moudjahid Ibrahim Ag Abekda, ainsi que le Chahid Larbi Tébessi, une série intitulée « La liberté », un film documentaire Zoulikha Oudai, une oeuvre documentaire sur l’enfant chahid le « Petit Omar », qui sera projeté la première semaine de juin sont en cours de réalisation. La réalisation de ces œuvre « se veut un appui important à la préservation de la mémoire nationale et la documentation des étapes de la lutte » qui s’inscrit dans le cadre de la préservation des constantes de la nation et le renforcement des fondements de son identité », selon le ministre. Dans le même contexte, le ministre a insisté sur l’impératif de dégager les différents moyens disponibles permettant de collecter et d’exploiter les archives audiovisuels dans l’objectif d’écrire l’histoire nationale, et de rechercher les moyens les plus efficaces pour lier l’exploitation des ces archives importants et la construction de la mémoire ». Et d’ajouter : »l’intérêt croissant pour la dimension fonctionnelle des archives audiovisuelles s’inscrit dans le cadre du sentiment de la responsabilité historique à l’effet de protéger les générations futures et de suivre le rythme du développement des moyens technologiques modernes, y compris les médias d’information, les systèmes médiatiques et les logiciels de numérisation ». Pour sa part, M. Mohamed Houcine a salué « les positions historiques de l’Algérie en faveur de la cause palestinienne », exprimant sa gratitude au peuple algérien et au président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, pour son soutien à la cause palestinienne juste, avant de présenter un exposé sur « les dénominateurs communs entre la lutte du peuple palestinien et celle de son frère algérien ». Cette occasion, un film documentaire sur les déplacés à Cayenne, qui retrace la tragédie de déplacement des Algériens, et leur incarcération dans des prisons isolées, dont celle de Cayan (Guyane), a été projeté.

Sport

Finale de Coupe de la Confédération: l’USMA « Prête à relever le défi »

 L’entraîneur de l’USM Alger Abdelhak Benchikha s’est exprimé jeudi sur la finale de la Coupe de la Confédération africaine de football, prévue dimanche face aux Tanzaniens des Young Africans au stade Benjamin Mkapa de Dar Es-Salaam (14h00, algériennes), affirmant que son équipe était « prête » à relever le défi à l’occasion de cette première manche.

« Quand vous atteignez la finale, il n y a pas de place à la chance. Nous sommes prêts à relever le défi dans l’objectif de s’adjuger le trophée. Chaque joueur aura son mot à dire, j’ai besoin de tous mes éléments pour ces deux matchs », a-t-il affirmé à la presse. Le coach des « Rouge et Noir » s’exprimait à l’aéroport international d’Alger peu avant le départ de la délégation usmiste pour la capitale tanzanienne, à bord d’un vol spécial.

« J’ai promis à mes joueurs d’atteindre la finale, et m’ont promis quant à eux de remporter le trophée. Je ne vous cache pas, je sens une certaine pression, mais je fais tout pour ne pas le faire sentir à mes joueurs. C’est à moi de galvaniser mes éléments », a-t-il ajouté. Appelé à se prononcer sur son adversaire en finale, Benchikha a estimé qu’il détenait des informations sur le champion de la Tanzanie en titre.

« En analysant cette équipe, j’ai tiré plusieurs enseignements. Nous nous connaissons bien, mais il reste la vérité du terrain. La finale se joue en deux manches, nous devons rester concentrés sur le match retour peu importe le résultat de la première manche. Ce sera un honneur pour moi si j’arrive à offrir ce titre à mon pays », a-t-il dit. De son côté, le défenseur Saâdi Redouani a relevé l’importance de bien négocier le match aller face à une coriace équipe des Young Africans, dirigée sur le banc par le technicien tunisien Nacreddine Nabi.

« Nous sommes conscients de la responsabilité qui pèse sur nous. Nous devons bien gérer ce match aller, que j’espère se déroulera dans les meilleures conditions. La clé de la réussite reste la concentration maximale, condition sine qua non pour revenir avec un bon résultat », a-t-il indiqué.

Cette première manche sera dirigée par Jean-Jacques Ngambo Ndala (RD Congo) assisté de Zakhele Thusi Granville Siwela (Afrique du Sud) et Olivier Kabene Safar (RD Congo). Le match retour se jouera le samedi 3 juin au stade olympique du 5-juillet (20h00). L’USMA avait composté son billet pour la finale en éliminant les Ivoiriens de l’ASEC Mimosas (aller à Bouaké : 0-0, retour à Alger : 2-0), alors que les Young Africans ont passé l’écueil des Sud-Africains de Marumo Gallants en remportant les deux manches des demi-finales (aller à Dar Es-Salaam : 2-0, retour à Rustenburg : 2-1).

Monde

Moyen-Orient

Palestine

L’ONU appelle à une action rapide contre les violences Israélienne

Le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Tor Wennesland, a déclaré, mercredi, qu' »une action rapide » était nécessaire pour empêcher les flambées de violence à l’encontre des Palestiniens et éviter une crise alimentaire imminente.

« Il n’y a pas de temps à perdre », a déclaré M. Wennesland. « Nous devons agir, non seulement pour assurer le bien-être et la gouvernance des Palestiniens, mais en tant que partie intégrante (du processus menant à) la fin de l’occupation et à (l’instauration) d’une solution à deux Etats, basée sur les résolutions de l’ONU, le droit international et les accords antérieurs », a-t-il déclaré au Conseil de sécurité.

« Je suis particulièrement alarmé par la crise de financement à laquelle sont confrontées les agences des Nations unies qui soutiennent les services de base et le soutien social, y compris l’aide alimentaire d’urgence aux Palestiniens », a-t-il déclaré, encourageant les Etats membres à rechercher immédiatement des moyens d’augmenter leur soutien. A moins qu’une nouvelle aide n’arrive, le Programme alimentaire mondial (PAM) suspendra l’aide en espèces à quelque 200 000 Palestiniens la semaine prochaine, et l’agence de secours des Nations unies, l’UNRWA, n’aura pas les ressources nécessaires pour fournir des services de base en septembre. Sans nouveau financement, a-t-il déclaré, « nous serons confrontés à de sérieux défis humanitaires et potentiellement sécuritaires ».

Turquie

Surenchère nationaliste à deux jours du second tour de la présidentielle

Pour son centenaire qu’elle fêtera en octobre, la République turque a vu fleurir le vote nationaliste, qui porte l’opposition au président sortant Erdogan à surenchérir sur sa droite. La question des réfugiés syriens se retrouve au centre de la campagne présidentielle.

France

Total-Énergies

AG perturbée par des manifestants pro-climat

Les militants du climat, venus perturber l’assemblée générale de TotalÉnergies, mais aussi le gouvernement ont mis la pression vendredi sur le groupe pétrolier pour qu’il se détourne plus rapidement des énergies fossiles.

 

Cuba

Les médias indépendants interdits

Le Parlement cubain a approuvé jeudi une « loi de communication sociale » en vertu de laquelle seuls les médias d’État sont autorisés, consacrant l’illégalité des médias indépendants qui ont vu le jour sur internet dans le pays communiste ces dernières années.

Guerre Ukraine

Les forces russes ont à nouveau bombardé Kiev dans la nuit de jeudi à vendredi, a annoncé l’administration civile et militaire de la ville, selon qui tous les missiles ont été interceptés et détruits.

Climat

 

Le changement climatique : un quart de siècle de sécheresse menace le fleuve Colorado

Les États de l’ouest des États-Unis ont annoncé qu’ils étaient parvenus à un accord pour réduire la quantité d’eau qu’ils prélèvent dans le fleuve Colorado, qui est menacé par un quart de siècle de sécheresse et par l’aggravation des conditions climatiques. Pour plus d’informations et d’analyses, FRANCE 24 est rejointe par Carmen de Jong, Professeure en hydrologie à la Faculté de géographie et d’aménagement de l’Université de Strasbourg.

Commentaires

commentaires