Salama News

Salama News

399

Algérie

Sonatrach

Attribution de la réalisation d’un complexe pétrochimique pour 1,5 milliards USD à Arzew

Le groupe Sonatrach, à travers sa filiale « STEP Polymers Spa », a attribué un contrat de réalisation d’un complexe pétrochimique à Arzew pour 1,5 milliards de dollars au consortium Petrofac-HQC, a indiqué Sonatrach jeudi dans un communiqué. STEP Polymers Spa, filiale 100% de Sonatrach, a attribué au consortium cino-britannique Petrofac-HQC, le contrat EPC (Engineering, Procurement, Construction), au niveau de la zone industrielle d’Arzew (Ouest du pays), d’un complexe pétrochimique destiné à la production de 550.000 tonnes/an de polypropylène pour un montant de 1,5 milliards USD, fait savoir la même source. « C’est l’aboutissement d’un processus de sélection, lancé en avril 2021, à travers une consultation restreinte, vers des leaders mondiaux dans le domaine de la construction des complexes pétrochimiques », souligne le communiqué. Le contrat a été attribué au soumissionnaire le mieux-disant, le consortium Petrofac-HQC, conformément à la procédure de passation de marchés, en vigueur au sein de la STEP Polymers Spa, pour une durée de réalisation de 42 mois, précise Sonatrach.

Université Ferhat-Abbas de Sétif

Des avancées structurelles et pédagogiques en phase avec la modernisation

L’université Ferhat-Abbas (Sétif 1) connaît, 45 ans après sa création, de profondes mutations structurelles et pédagogiques qui lui ont permis de rejoindre la dynamique du progrès pour concrétiser la stratégie du secteur et être en phase avec la modernité. Cette université, créée en 1978 en tant que centre universitaire ne comptant que 243 étudiants répartis sur 3 instituts, a réalisé un saut qualitatif impressionnant, se métamorphosant, en 2023, en institution distinguée d’enseignement supérieur totalisant quelque 42.000 étudiants répartis sur 5 facultés, 3 instituts et 27 départements. Son recteur, le Pr. Mohamed El-Hadi Latrèche, souligne que cette institution universitaire bénéficie, depuis plus de quarante ans, de projets structurels et pédagogiques à travers lesquels elle a pu s’intégrer pleinement dans la société et son environnement économique et social en tant que vecteur de développement et de prospérité. Pour assurer la performance pédagogique, l’université Ferhat-Abbas, servie par une gestion administrative efficace, et forte de 5 facultés et 3instituts avec 27 départements, est encadrée par1.547 enseignants dont 67 % sont de rang de professeurs. S’ajoutant à d’autres structures contribuant à la formation pédagogique des étudiants, la bibliothèque centrale et celles des instituts fournissent un fonds documentaire (140.000 titres et environ 647.000 exemplaires) riche et diversifié dans de nombreux domaines et disciplines. Le développement de cette importante institution d’enseignement supérieur est illustré par l’évolution de l’effectif étudiant. Celui-ci a est passé de 28.000 étudiants au cours de l’année universitaire 2012-2013 à 42.000 étudiants aujourd’hui, dont 209 de différentes nationalités étrangères.

Culture

La 18e édition de « Andaloussiates El Djazaïr », une manifestation culturelle qui célèbre le patrimoine culturel andalou, s’est ouverte, mercredi soir à Alger, avec deux prestations, animées par les Ensembles culturels de musique andalouse, « Dar El Gharnatia » de Koléa et « Essendoussia » d’Alger

Sous le slogan, « La Nouba du Soixantenaire de l’Indépendance », les 18e « Andaloussiettes El Djazair », prévues à la salle Ibn-Khaldoun durant les Week-End jusqu’au 27 mai, seront animées par plusieurs associations de musique andalouse de toutes les régions d’Algérie, en célébration du soixantième anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale. L’Orchestre de l’association culturelle de musique andalouse, « Dar El Ghernatia » de Koléa et sa vingtaine d’instrumentistes dont 6 musiciennes, sous la direction de Mohamed Cherif Saoudi, a été le premier à se présenter, devant un public peu nombreux.   L’Ensemble de Koléa a présenté « Noubet Raml El maya », avec en prélude « Fi el qalbi mawdaâ lil’habib », un inqileb dans le mode Zidène qui a réveillé les voix cristallines de l’orchestre pour interpréter, entre autres pièces, « Kemli fi sabil el gharam », « Ya Djabiri » et « Ma saba âakli », concluant avec quelques kh’lasset. Les loges des artistes et les coulisses ne désemplissaient pas, animées par un mouvement intense d’instrumentistes, entre ceux de « Dar El Gharnatia » qui venaient de céder la scène à ceux d’ »Essendoussia », dont c’était le tour et qui devaient donc la rejoindre. Composé d’une vingtaine d’instrumentistes dont quatre musiciennes, sous la houlette du maestro Moussa Haroun, l’Orchestre d’Alger a rendu « Noubet Ghrib » dans ses déclinaisons rythmiques et mélodiques. Dotés de voix présentes et étoffées, les solistes, Yanel Akeb, Lisa Laissaoui, Sofiane Bouchafa, Abdelouahab Bahri et Abderrezak Guennif ont séduit l’assistance avec notamment, les pièces, « âlayya âouhoud », « Ya mouqabil », « Harq ed’dana mouhdjati », « Mata nastarihou », « Ya qalbi asbar » et « Koulliftou bi badri », très appréciées par les quelques spectateurs présents. Dans leurs costumes de cérémonie et accoutrements de haute couture, ornés de broderies traditionnelles, les instrumentistes des deux associations ont célébré le patrimoine culturel andalou, cette musique savante qui aura embarqué, près de deux heures durant, l’assistance dans une randonnée onirique, haute en couleurs.       Des distinctions symboliques et des trophées honorifiques ont été remis aux deux Chefs d’orchestres. La 18e édition de « Andaloussiate El Djazaïr » accueille jusqu’au 27 mai prochain, les prestations des Ensembles, « Les amis du Cheikh Larbi Bensari » (Tlemcen), « Errachidia » (Cherchell), « Cortoba » (Alger), « El Amraouia » (Tizi Ouzou), « El Motribia » (Blida), « El Djazira » (Alger), « El Meghdiria » (Mascara), « El Mossiliya » (Alger), « Ezziriya » (Miliana), « El Maqam » (Constantine) et « El Djennadia » (Blida). Depuis sa création en 2003, « Andaloussiettes El Djazair », se fixe pour objectif de créer un espace de rencontres annuelles d’échange entre les ensembles qui œuvrent à perpétuer cette musique savante. Organisé par l’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger, « Andaloussiates El Djazaïr », manifestation culturelle destinée à donner de la visibilité aux différents ensembles andalous, se poursuit jeudi avec les prestations des associations « Les amis du Cheikh Larbi Bensari » de Tlemcen et « Errachidia » de Cherchell.

Gastronomie

L’ouvrage « Mémoire culinaire de l’Algérie » dans le top trois au « Gourmand World Cookbook awards »

 L’ouvrage « Mémoire culinaire de l’Algérie, histoire de recettes » de Yasmina Sellam est dans le top trois dans la catégorie « histoire culinaire » du concours international « Gourmand World Cookbook awards » qui récompense le meilleur livre de cuisine, a-t-on appris mercredi auprès de l’auteure. Rencontrée à Tizi-Ouzou, en marge des festivités célébrant le mois du patrimoine (18 avril/18 mai), organisées par la direction locale de la culture et des arts, Yasmina Sellam, chef cuisinier par passion et ingénieur agronome de formation, a indiqué à l’APS qu’elle a été informée par l’organisateur du concours mondial « Gourmand World Cookbook awards »  que son livre a été nominé pour remporter un des trois premiers prix dans la catégorie  « Culinary history » ( histoire culinaire).

Dans cette catégorie, outre l’Algérie, des livres de 18 autres pays et régions, connus pour leur histoire en arts culinaires dont la Chine, la Turquie, le Portugal et l’Espagne, ont été sélectionnés pour obtenir des prix, celui de Mme Sellam est dans le top trois.

Mme Sellam a exprimé sa joie et sa fierté de représenter l’Algérie et la cuisine algérienne à la cérémonie de remise des prix prévue lors du Symposium sur l’alimentation d’Uméa en Suède du 25 au 28 mai courant.

Concernant la sélection des Cookbook, les organisateurs du concours qui porte sur deux volets (alimentation et boissons) expliquent sur leur site qu’il existe des critères pour chaque catégorie, mais ont en commun le fait que tous les livres sont choisis pour leur attrait et leur importance du point de vue international. Au total 1.000 ouvrages dont « Mémoire culinaire de l’Algérie, histoire de recettes » de Yasmina Sellam ont été nominés dans le volet réservé à l’alimentation (Food culture) de ce concours qui a été marqué par la participation de 230 pays et régions. Publié en 2022 aux éditions Anep, le livre de Yasmina Sellam (110 pages), entamé vers 2013/2014 et achevé en 2016, est le fruit d’un travail de recherche et de documentation sur l’histoire de l’alimentation depuis la préhistoire, selon l’auteure.

« Une partie de cet ouvrage est réservée à l’histoire de l’alimentation dans le monde et en Algérie depuis le néolithique. J’y aborde aussi de la littérature gastronomique depuis l’antiquité à nos jours, alors que la deuxième je l’ai consacré aux anciennes recettes algériennes », a-t-elle ajouté. L’auteure propose ainsi les plus anciennes réalisations connues de l’art culinaire algérien comme « Le poulet à la numide » et « les dattes farcies », citées par Apicius, figure de la haute société romaine, et le couscous algérien dont la diversité, l’authenticité et les origines ne sont plus à démontrer depuis son classement au patrimoine mondial de l’humanité. « Le livre comporte en tout 37 recettes anciennes, avec leurs histoires », a-t-elle précisé. Certaines sont connues et d’autres oubliées. On y retrouve, entre autres La Hrira, Bississe Argane, Mirkas-Merguez, Ros El Bratel, Sfiriya, Halwet Laaneb, Leblabi, La Coca, Tfina et le thé au jasmin.

Monde

Médias

Tik Tok interdit dans tout le Montana, une première aux Etats-Unis

Le gouverneur du Montana a promulgué mercredi 17 mai la loi qui bannit TikTok dans cet État américain, marquant le début d’une probable bataille légale juridique jusqu’à Washington, où le Congrès envisage d’interdire la populaire application dans tout le pays. « Pour protéger du Parti communiste chinois les données personnelles et privées des utilisateurs, j’ai banni TikTok dans le Montana », a tweeté Greg Gianforte, le gouverneur républicain de cet État du nord-ouest.

France

Condamnation de Nicolas Sarkozy : une peine inédite confirmée en appel

Une sanction inédite confirmée en appel: Nicolas Sarkozy a été condamné mercredi 17 mai à trois ans d’emprisonnement, dont un an ferme à purger sous bracelet électronique, pour corruption et trafic d’influence dans l’affaire des écoutes, une première pour un ancien président.

…Affaire des écoutes ; il devra porter un bracelet électronique

La cour d’appel de Paris a confirmé mercredi la condamnation de Nicolas Sarkozy dans l’affaire dite des « écoutes », liée au financement de sa campagne victorieuse pour l’élection présidentielle de 2007. La cour a autorisé l’ex-président français à porter un bracelet électronique au lieu d’aller en prison, explique l’envoyé spécial de France 24, Karim Hakiki.

Afrique

Sénégal

Le procès pour viols contre l’opposant Sonko renvoyé dans un contexte de troubles

La justice sénégalaise a décidé, mardi, le renvoi au 23 mai du procès pour viols contre l’opposant Ousmane Sonko, candidat déclaré à la présidentielle de 2024. La veille, des affrontements et des actes de saccage avaient eu lieu, notamment à Ziguinchor, fief d’Ousmane Sonko, et dans la région de Dakar. Le procès pour viols contre l’opposant sénégalais Ousmane Sonko, candidat déclaré à la présidentielle de 2024, a été renvoyé au 23 mai, après s’être brièvement ouvert en son absence, mardi 16 mai, à Dakar, dans un contexte de troubles à travers le pays. La veille, lundi, des affrontements entre de jeunes supporteurs d’Ousmane Sonko et les forces de sécurité et des actes de saccage avaient eu lieu, notamment à Ziguinchor, fief d’Ousmane Sonko, et dans la région de Dakar. Les autorités ont fait état de trois morts, sans les lier directement aux heurts mais en évoquant un contexte propice, selon elles, aux violences. Ousmane Sonko, président du parti Pastef les patriotes et troisième de la présidentielle en 2019, était censé se présenter, mardi, devant une chambre criminelle à Dakar pour répondre de viols et menaces de mort sur une employée d’un salon de beauté de la capitale. Il a toujours nié les faits et crié au complot du pouvoir pour l’écarter de la présidentielle et avait annoncé qu’il ne répondrait plus aux convocations de la justice, instrumentalisée selon lui.

Cannes 2023 

De la « nouvelle génération » à Souleymane Cissé, le cinéma africain dans sa diversité

Le nombre record de films africains présentés au 76e Festival de Cannes a alimenté les discussions sur le renouveau du cinéma sur le continent, porté par une nouvelle génération de réalisatrices. Cette année, le Carrosse d’Or, décerné dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs, a été remis au Malien Souleymane Cissé, cinéaste chevronné à qui l’on doit la réinvention du cinéma en tant que forme d’art africaine.

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News