Salama News

Salama News

66
PARTAGER

Algérie

Mise en place de comités de pilotage stratégique des filières industrielles

Le ministère de l’Industrie organisera, jeudi, une conférence nationale sur la création d’un système de gouvernance et de dialogue entre les pouvoirs publics et les opérateurs économiques, à travers la mise en place d’une organisation pérenne dénommée « comités de pilotage stratégique des filières industrielles »,  a indiqué un communiqué du ministère.

Une méthodologie opérationnelle de mise en place de comités de pilotage stratégique des filières industrielles sera présentée lors de cette rencontre qui verra la participation d’acteurs des secteurs de l’industrie et de la recherche ainsi que des organisations et des organismes publics et privés, ajoute-t-on de même source.

Il est proposé, dans une première étape, la formation de quatre (04) comités sectoriels relatifs aux industries agro-alimentaires, à la mécanique, à l’électricité, à l’électronique et aux industries des textiles et des cuirs.

Pour la création de ces comités, le ministère adoptera « une méthode participative basée sur la concertation et le dialogue pour concrétiser des objectifs mesurables et réalisables et formuler une vision globale pour le développement de chaque filière, tout en assurant la coordination entre tous les acteurs, selon le communiqué.

La mise en place de ces comités vise à « créer un espace de concertation et de dialogue public-privé entre les acteurs économiques et les institutions de l’Etat pour développer ces filières et lever les obstacles qui les entravent ».

Ces quatre filières ont été choisies pour « leur importance et leur poids dans l’industrie nationale, ce qui permettra d’augmenter le produit intérieur brut industriel, nécessaire pour transformer la structure de l’économie nationale », conclut le communiqué.

JM-Oran-2022 :

Les médias algériens en force pour une couverture « globale de qualité »

 Les organes de presse algériens, notamment chaînes de télévision et radio, ont mobilisé leurs personnels à l’occasion des Jeux méditerranéens-2022 d’Oran (25 juin-6 juillet) en dépêchant dans la capitale de l’Ouest algérien, un nombre considérable de journalistes et techniciens, pour assurer la meilleure couverture possible de l’événement.

Les médias « lourds » se sont déplacés en force à Oran, répartissant leurs équipes à travers les sites de déroulement des compétitions, afin de transmettre les moindres détails du rendez-vous méditerranéen d’Oran.

D’autres reporters spécialisés dans les domaines culturels, artistiques et touristiques, ont été mobilisés pour cet événement, outre la diffusion d’émissions quasi quotidiennes et l’animation au niveau des plateaux au niveau du siège central d’Alger et de la station régionale d’Oran.

La chaîne « Ennahar-TV » par exemple, a consacré une émission quotidienne intitulée « En direct d’Oran » animée par des invités et consultants. Elle prévoit d’envoyer sur place, cinq équipes pour assurer les envois en direct, en sus d’une équipe chargée du site électronique, spécial JM-2022, et la diffusion des infos sur les réseaux sociaux.

« En tant que journalistes, nous voulons contribuer à la réussite de cet évènement, en donnant la meilleure image possible de l’Algérie, et sa capacité à organiser de grandes manifestations sportives, tout en permettant au public de prendre connaissance de tout ce qui concerne ces « JM », a indiqué à l’APS, le responsable de la rubrique sportive, Yacine Aslouni.

De son côté, la chaine « Echourouk TV » a mobilisé une vingtaine de journalistes et techniciens pour assurer la transmission en direct et en continu, des compétitions sportives, avec des plateaux en fin de journée à partir d’Oran.

Le responsable de la rubrique sportive, Djamel Oumeddour a souligné à l’APS que la chaine envisage d’organiser une émission matinale sous le titre « le matin des jeux », ainsi que quatre bulletins sportifs quotidiens à partir d’Oran, outre une émission à 21 heures, laquelle sera clôturée par « la moisson des Jeux » à 23h00.

La chaine « Hayat TV » ne sera pas en reste. Elle compte dépêcher quatre équipes de journalistes, tout en organisant au niveau d’El-Bahia » des émissions consacrées à cet évènement.

Le responsable de la rubrique, Nazim Kadi explique que les journalistes seront répartis en deux groupes. Le premier s’occupera du volet sportif, alors que le second sera chargé du volet culturel. D’autres reporters seront chargés des sites électroniques, et des émissions quotidiennes sur les plateaux à partir d’Oran et d’Alger, ainsi que des bulletins sportifs et interventions en direct à partir des différents sites de compétitions ».

La Chaîne « El-Bilad » sera également de la partie en diffusant chaque soir l’émission « El-Bilad Sport »  à partir d’Alger et d’Oran, avec des journalistes dépêchés sur place pour animer des émissions sur les JM.

Selon le responsable de la rubrique, Jalal Yaiche, »une douzaine d’éléments entre reporters et photographes seront sur place à Oran, tout en consacrant entre six à sept heures à l’évènement, en sus des bulletins sportifs réservés aux joutes.

Les radios branchées aux « fréquences méditerranéennes »–

Fidèles à la couverture des grandes manifestations sportives, les chaînes radio seront au rendez-vous des jeux méditerranéens-2022 d’Oran.

La Chaîne 1 de la Radio nationale (arabophone), envisage de consacrer une couverture globale de toutes les compétitions avec l’envoi de plus de 30 personnes entre journalistes, réalisateurs et producteurs, appuyés par les journalistes des stations régionales. Le nombre global des personnes couvrant les JM, pourrait atteindre une cinquantaine.

Le responsable de la rubrique, Abdelghani Laib a indiqué « avoir prévu pour cet évènement des espaces d’information durant les jeux, dont une séance quotidienne en direct d’une durée de cinq heures, tout en misant beaucoup sur le studio central d’Oran ».

La Chaine 2 (en tamazight), compte également consacrer une large couverture à ces JM-2022, en mobilisant 25 personnes (15 chargées du volet sportif, 5 pour le volet culturel et 5 réalisateurs) outre six consultants sportifs.

Le chef de la rubrique « sport » Mohamed Ait-Gharbi, a indiqué que cinq rendez-vous quotidiens entre 7h00 du matin à 23h00 seront consacrés à cette manifestation dont « Bonjour d’Oran », le « journal méditerranéen »  et en « direct d’Oran », et qui sera conclu par « un résumé global quotidien des compétitions ».

Enfin la Chaîne 3 (en langue française) déplacera une vingtaine de journalistes de la rubrique sportive, appuyés  par les correspondants régionaux. Au programme, figurent des rendez-vous quotidiens consacrés à l’évènement, répartis entre le direct et les analyses, ainsi qu’une émission en soirée, réservée au bilan de la journée.

Selon le responsable de la rubrique, Maamar Djebbour, « toutes les rencontres des sports collectifs seront retransmises en direct, ainsi que les finales des sports individuels. Outre les journalistes, de nombreux consultants de différentes disciplines seront présents. Six émissions par jour, seront consacrées aux JM, dont celles intitulées  »A votre service » et « WAH-WAH ».

ANP :

Onze (11) éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine

ALGER – Onze (11) éléments de soutien aux groupes terroristes ont été arrêtés par des détachements de l’Armée nationale populaire (ANP) qui ont également déjoué des tentatives d’introduction de plus de 13 quintaux de kif traité à travers les frontières avec le Maroc, durant la période du 15 au 21 juin, indique un bilan opérationnel rendu public mercredi par le ministère de la Défense nationale (MDN).

« Dans la dynamique des efforts soutenus de la lutte antiterroriste et contre la criminalité organisée multiforme, des unités et des détachements de l’Armée nationale populaire ont exécuté, durant la période du 15 au 21 juin 2022, plusieurs opérations ayant abouti à des résultats de qualité qui reflètent le haut professionnalisme, la vigilance et la disponibilité permanente de nos Forces armées à travers tout le territoire national », précise la même source, relevant que dans le cadre de la lutte antiterroriste « des détachements de l’ANP ont arrêté 11 éléments de soutien aux groupes terroristes dans des opérations distinctes à travers le territoire national ».

« Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et en continuité des efforts intenses visant à contrecarrer le fléau du narcotrafic dans notre pays, des détachements combinés de l’ANP ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité au niveau des territoires des 2ème et 3ème Régions militaires (RM), 9 narcotrafiquants et ont déjoué des tentatives d’introduction de grandes quantités de drogues à travers les frontières avec le Maroc, s’élevant à 13 quintaux et 68 kilogrammes de kif traité », indique le communiqué, ajoutant que « 19 autres narcotrafiquants ont été arrêtés en leur possession 9 kilogrammes de la même substance et 4 9831 comprimés psychotropes lors de diverses opérations exécutées à travers les autres RM ».

Par ailleurs, des détachements de l’ANP « ont intercepté, à Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar, In Guezzam et Djanet, 83 individus et saisi 21 véhicules, 104 groupes électrogènes, 47 marteaux-piqueurs, 5 détecteurs de métaux, ainsi que des outils de détonation et des équipements utilisés dans des opérations d’orpaillage illicite », ajoute le communiqué, relevant que « 9 autres individus ont été appréhendés et 10 fusils de chasse, 13 000 paquets de tabacs, 31 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande ont été saisis à Ouargla, El Oued, In Guezzam, Batna et Khenchela ».

En outre, les Garde-frontières « ont déjoué, en coordination avec la Gendarmerie nationale, des tentatives de contrebande d’immenses quantités de carburants s’élevant à 32 740 litres à Bordj Badji Mokhtar, El Oued, Tébessa, El Tarf et Souk Ahras », selon la même source, précisant que dans un autre contexte les Garde-côtes « ont déjoué, au niveau de nos côtes nationales, des tentatives d’émigration clandestine et ont procédé au sauvetage de 48 individus à bord d’embarcations de construction artisanale, alors que 280 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été arrêtés à travers le territoire national ».

Angleterre

 

Le Royaume-Uni secoué par un mouvement social inédit depuis 30 ans

Pendant 3 jours, cette semaine, plus de 40 000 membres du syndicat du rail RMT vont débrayer sur les réseaux nationaux, tout comme 10 000 personnes travaillant dans le réseau de métro londonien ce mardi (21 juin 2022). Une grève, résultat d’un bras-de-fer et de l’échec des négociations entre syndicats et compagnies ferroviaires sur les salaires et les emplois. Les employés du rail demandent plus d’embauches, de meilleures conditions de travail et des revenus revalorisés, en phase avec l’inflation galopante. Les explications à Londres de Marie Billon.

L’été arrive et avec lui, l’envie si ce n’est le besoin avec les températures qui grimpent et les vagues de canicule, de se baigner. Et si la qualité des eaux de baignade s’est globalement améliorée en Europe depuis 2006 et une directive sur le sujet, ce n’est pas le cas partout. Dans certains États membres, l’eau est encore trop souvent souillée par des eaux usées. En Europe centrale, en Hongrie, par exemple, 60 % seulement des eaux de baignade sont au-dessus de tout soupçon. Un pourcentage bien inférieur à la moyenne européenne. À Budapest, Florence La Bruyère.

En France, la situation des eaux de baignade est globalement meilleure. Les 3/4 des sites répertoriés ont une eau de bonne qualité. Mais, le problème c’est que certaines communes, pour ne pas être soumises à des contrôles, ne déclarent pas la rivière ou l’étang comme un site de baignade. Le reportage d’Alice Rouja en Ile-de-France.

Si vous êtes intéressés par la qualité des eaux près de chez vous, l’Agence Européenne de l’Environnement réalise chaque année une carte interactive, consultable sur son site internet

Direction l’Albanie où, depuis quelques jours, les défenseurs de l’environnement peuvent se réjouir. La semaine dernière, le gouvernement albanais s’est engagé à déclarer le très beau fleuve gréco-albanais, La Vjosa, parc national. Ce projet devrait remiser au placard la quarantaine de projets de barrages et de centrales hydro-électriques qui menaçaient ce fleuve, considéré comme l’un des derniers affluents sauvages d’Europe. Le reportage dans la vallée du fleuve bientôt labellisé «parc national de la rivière sauvage» de Louis Seiller.

Il devait faire de son ministère le haut lieu de la lutte contre le réchauffement climatique. Mais, en février 2022, la guerre en Ukraine a changé la donne… Robert Habeck, vice-chancelier allemand en charge de l’Économie et du Climat a dû trouver dans l’urgence des alternatives au gaz russe tout en demandant à ses concitoyens de réduire leur consommation d’énergie. Malgré ce double défi, il est devenu en quelques mois le ministre le plus populaire d’Allemagne, éclipsant largement le chancelier socialiste Olaf Scholz. Son portrait signé Daniel Vallot.

Allemagne

Face au manque de gaz russe, le pays fera tourner ses centrales à charbon

Face au chantage russe sur le gaz et l’explosion des prix en raison de la guerre en Ukraine, le gouvernement allemand a annoncé ce dimanche 19 juin qu’il allait davantage utiliser les centrales à charbon, malgré leur coût environnemental. Cette décision est un revirement pour le gouvernement de coalition, faisant la part belle aux écologistes, et qui s’est engagé à sortir du charbon d’ici à 2030.

L’urgence pour Berlin est de sécuriser son approvisionnement en gaz et d’assurer sa production d’électricité. La seule solution à sa disposition est d’augmenter la cadence de ses centrales à charbon.

Un projet de loi sera donc présenté d’ici à l’été, qui permettra un recours accru, mais temporaire, au charbon, comme le rapporte notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux.

Dans un communiqué, le ministre écologiste de l’Économie, Robert Habeck, reconnaît que cette décision « est amère, mais indispensable pour réduire la consommation de gaz ».

Malgré les pressions exercées par le Kremlin, le ministre se veut rassurant et rappelle que « la sécurité de l’approvisionnement est garantie ». Même s’il reconnaît que « la situation est sérieuse ».

La décision de Berlin d’utiliser davantage de charbon vient en réponse à la pression que fait peser le Kremlin sur les alliés européens de l’Ukraine. Concrètement, tout doit être fait pour accélérer la constitution de réserves, en prévision d’un hiver tendu sur le marché de l’énergie.grâce à nos envoyés spéciaux et correspondants

Le gaz qui arrive en Allemagne doit servir en priorité à remplir les réservoirs du pays, plutôt qu’à alimenter les centrales électriques pour produire de l’électricité. C’est là qu’interviendront les centrales à charbon du pays.

Le gouvernement prévoit par ailleurs le déblocage de 15 milliards d’euros de crédit par la banque publique KFW pour acheter du gaz tous azimuts, et là encore, remplir les réservoirs. Les réserves du pays, 56% à l’heure actuelle, doivent passer à 90% d’ici novembre.

Enfin, pour inciter le secteur manufacturier à réduire sa consommation d’électricité, le gouvernement allemand prévoit d’instaurer un système d’enchères pour la vente de gaz aux industriels.

Depuis plusieurs jours, Gazprom, le géant gazier russe, a réduit de 40% puis de 33% ses livraisons de gaz destiné à l’Europe via le gazoduc Nord Stream 1, avançant un problème technique. Une raison fallacieuse, pour les pays occidentaux. Selon Berlin, il s’agit avant tout d’une « décision politique ».

 

France

 

Percée du RN aux législatives

Le Rassemblement national signe, avec 89 sièges, une forte progression, notamment dans les zones rurales. Pourquoi un tel engouement ? Reportage à Charny Orée de Puisaye, dans la première circonscription de l’Yonne où Daniel Grenon, le candidat RN, succède à Guillaume Larrivé, candidat du parti Les Républicains éliminé dès le premier tour.

 

Rachel Keke, une ancienne femme de chambre à l’Assemblée

Elle est femme de chambre dans un hôtel, d’origine ivoirienne, et vient d’entrer à l’Assemblée nationale. À 48 ans, Rachel Keke a été élue députée de la Nupes dans la 7e circonscription du Val-de-Marne. Elle s’offre même le luxe d’avoir battu au second tour l’ancienne ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Très émue, Rachel Keke a fait ses premiers pas au palais Bourbon ce mardi 21 juin avec un message : tout est possible.

Entourée de dizaines de caméras, c’est en zoukant que Rachel Keke arrive à l’Assemblée. « Quand tu gagnes, faut t’exprimer dans la danse », dit-elle.

Arrivée en France après le coup d’État militaire de 1999 en Côte d’Ivoire, Rachel Keke n’était jamais entrée dans l’Assemblée nationale. « C’est vraiment historique, confie-t-elle. C’est un message, en fait, de dire aux gens, même si tu ne sais pas t’exprimer, si tu ne sais pas lire et écrire, que tu as de l’intelligence, tu peux être député. »

Bien sûr, Rachel Keke, femme de chambre, doit encore découvrir les arcanes de l’Assemblée. Quand on lui demande, par exemple, dans quelle commission elle a envie de siéger, elle répond qu’elle ne sait pas. Ce qu’elle sait en revanche, c’est qu’elle ira très vite discuter avec les femmes de ménage de l’Assemblée nationale : « Je veux aller voir si elles travaillent dans des meilleures conditions. On ne peut pas accepter que là où on décide des lois, des femmes qui nettoient là-bas soient méprisées. »

Au détour d’une allée, Rachel Keke croise le député « insoumis » François Ruffin. « Ça devrait être normal qu’il y ait des femmes de chambre, affirme-t-il, qu’il y ait des agents d’entretien qui entrent dans cet hémicycle et imposer une forme de parité sociale, tout comme on a imposé une parité de genre. »

Première femme de ménage à siéger à l’Assemblée, Rachel Keke a dédié cette victoire à ses collègues de l’hôtel Ibis Batignolles pour lesquels elle s’était battue pendant vingt-deux mois pour obtenir de meilleures conditions de travail.

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News