Salama News

Salama News

125
PARTAGER

Algérie

Belabed participe aux travaux de la 26e session de la Conférence générale de l’ALECSO à Tunis

ALGER- Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a participé samedi à la 26e session de la Conférence générale de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALECSO) qui se tient à Tunis, a indiqué un communiqué du ministère.
En marge des travaux de cette session, M. Belabed, qui préside la Commission nationale pour l’éducation, la science et la culture, a rencontré le directeur général de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences, Mohamed Ould Amar, avec lequel il a abordé plusieurs dossiers, notamment le rôle important de l’Algérie au sein de l’Organisation en faveur de la coopération et de la promotion de l’éducation entre les pays membres, a précisé la même source.
Le ministre de l’Education a également rencontré son homologue tunisien, Fethi Sellaouti. Les deux parties se sont félicitées de la signature, en décembre 2021, du Programme exécutif 2022-2023-2024 dans le domaine de l’éducation entre les Gouvernements Algérien et Tunisien.
Les deux ministres ont, par ailleurs, examiné les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale, notamment à travers l’échange de visites d’experts et de pédagogues, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication, la recherche éducative et la formation.
A cette occasion, les deux parties ont exprimé leur « volonté de hisser cette coopération au niveau de la relation fraternelle qui lie les deux pays frères ».

« Andaloussiates El Djazair » : prestation de l’association « Mezghena » d’Alger

ALGER- L’association culturelle « Mezghena », de musique andalouse, a animé, samedi soir à Alger, un concert de musique dans le cadre de la 17e édition de « Andaloussiates El Djazaïr », sous la direction du maestro Kamel Belkhodja.
Le public, peu nombreux, de la salle Ibn Kheldoun, où ces rencontres ont élu domicile, a pu apprécier, près d’une heure durant, le rendu de la cinquantaine d’instrumentistes de l’Ensemble algérois.
Un programme prolifique a été mis au point par les bons soins du maestro kamel Belkhodja, qui a choisi d’exécuter une dizaine de titres de la « Nouba Mezmoum », dans sa belle suite mélodique et ses déclinaisons rythmiques.
Dans des atmosphères recueillies, la « Nouba Mezmoum » a retenti comptant les pièces, « Touchia Mezmoum », « Touiyari mesrar » (inqileb), « Ya men saken sadri » (m’çaddar), « Bakir ila chadinin » (b’taïhi), « Lil’lahi ma asâaba Errahil » (derdj), « Istikhbar », « Farakouni » (neçraf 1), « Kam li fi el machiya » (neçraf 2), « Koum yessir lana el kitâane » (kh’lass 3), « Ya rouhi wa ya rihani » (Kh’lass 1), « Ya mouqabil » (kh’lass 2) et « Ma kountou adri » (koddam mezmoum) rendues dans des atmosphères solennelles de grands soirs.
Les voix présentes et étoffées des solistes, Faiza Bouchedoub, Hamida Bouakka, Amel Khouchène, Allal Ramdani, Lamine Sadi et Maïssa Belaroussi (13ans), ainsi que la virtuosité de Samy Derdar à la mandoline et Abdelmalek Belkhodja au violon, ont proposé de belles échappées mélodiques que le public a appréciées et très applaudies.
Présent dans la partition de chaque musicien de l’Ensemble, le maestro, Kamel Belkhodja a déclaré être « sur un projet « académique important », consistant en le « réenregistrement de toutes les noubas », avec la louable intention de « mettre en valeur les textes et leurs grands auteurs et poètes érudits ».
La deuxième partie de la soirée qui devait accueillir le chanteur Karim Semmar, a été annulée pour des raisons qui n’ont pas été communiquées par les organisateurs.
Renouant avec le public algérois après une rupture de deux ans suite à la pandémie du Covid-19, la 17e édition de « Andaloussiates El Djazaïr », ouverte le 19 mai et organisée par l’Etablissement « Arts et Culture de la Wilaya d’Alger », prévoit des récitals toutes les fins de semaine jusqu’au 10 juin prochain.

Canicule : la Protection civile met en alerte toutes ses unités d’intervention

ALGER- La direction générale de la protection civile a mis en alerte toutes ses unités d’intervention à la suite d’un bulletin météo spécial (BMS) faisant état d’une hausse des températures, avec l’intensification des actions de prévention et de sensibilisation nécessaires et une large médiatisation des consignes de prévention, indique-t-elle dans un communiqué.
La protection civile, qui appelle à la vigilance, invite les citoyens à « ne pas s’exposer au soleil, en particulier les personnes âgées, les personnes atteintes de maladies chroniques ainsi que les enfants », et de « fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil », en insistant sur la nécessité de « maintenir les fenêtres, volets fermées le jour, les ouvrir la nuit pour laisser pénétrer la fraicheur », et « faciliter des courants d’air dans tout le bâtiment dés que la température extérieure est plus basse que la température intérieure ».
Il est également recommandé aux citoyens, selon le communiqué, de « se rafraichir régulièrement en prenant des douches ou à l’aide d’un brumisateur, ou mouiller son corps et se ventiler, d’éviter les endroits confinés et de baisser ou éteindre les lumières ».
La protection civile appelle par ailleurs à « éviter de se déplacer pendant cette période, sauf en cas de nécessité », recommandant de « se déplacer tôt le matin ou tard le soir, en particulier dans les wilayas intérieurs », rappelant aux citoyens de  »rester à l’ombre dans la mesure du possible, et ne pas s’exposer en plein soleil ».
« Si vous devez sortir, portez un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de préférence de couleur claire et évitez les activités extérieures nécessitant des dépenses d’énergie trop importantes (sports, jardinage, bricolage ) et ne pas fréquenter, ni se baigner au niveau des retenues d’eau (barrage, retenue collinaire, mare d’eau et bassin d’eau) », rappelle encore la protection civile, qui appelle également à « aider les personnes dépendantes (nourrissons et enfants, personnes âgées, malades) en leurs proposant régulièrement de l’eau ».
« Pour les conducteurs n’ayant pas l’air conditionné dans leur véhicule, il est recommandé d’éviter les longs trajets au cour de la journée », indique d’autre part la protection civile selon laquelle  »il est préférable de les programmer en soirée ou la nuit et rechercher les endroits frais et à l’ombre », et surtout « ne jamais laisser les enfants seuls à l’intérieur d’un véhicule ».

Monde

Joe Biden, Mark Zuckerberg, Morgan Freeman… La Russie publie une liste de 963 Américains interdits d’entrée sur son territoire

Le document, rendu public par le ministère russe des Affaires étrangères, comprend essentiellement des responsables gouvernementaux, des parlementaires, mais aussi des membres de la société civile.
Joe Biden, Mark Zuckerberg, Morgan Freeman… La diplomatie russe a publié samedi une liste de 963 personnalités américaines interdites d’entrée en Russie, en représailles à des sanctions similaires prises par Washington depuis le début de l’offensive en Ukraine, le 24 février.
Le document, rendu public par le ministère russe des Affaires étrangères, comprend essentiellement des responsables gouvernementaux, des parlementaires, mais aussi des membres de la société civile.
Morgan Freeman sanctionné pour une vidéo
Moscou avait déjà annoncé ces sanctions contre nombre des personnalités présentes dans la liste, notamment le président américain Joe Biden, son secrétaire d’État Antony Blinken, le chef du Pentagone Lloyd Austin, ou encore le PDG de Meta Mark Zuckerberg.
La liste comprend également le directeur de la CIA William Burns ou l’acteur hollywoodien Morgan Freeman, qui n’avait pas été sanctionné publiquement jusqu’à présent. La diplomatie russe l’accuse d’avoir enregistré en 2017 une vidéo où il affirmait que la Russie menait un « complot » contre les États-Unis.
« Les contre-sanctions russes sont nécessaires »
« Les contre-sanctions russes sont nécessaires et visent à contraindre le pouvoir américain en place, qui essaye d’imposer au reste de la planète un ordre mondial néocolonial (…) à changer sa position et à reconnaître de nouvelles réalités géopolitiques », justifie le ministère russe des Affaires étrangères. Il assure que Moscou reste ouvert à un « dialogue honnête » et distingue le peuple américain des autorités « incitant à la russophobie ».
Depuis l’offensive en Ukraine, la diplomatie russe a privé d’entrée en Russie des centaines de personnalités anglo-saxonnes. Samedi, elle a annoncé avoir pris cette mesure contre 26 Canadiens supplémentaires, notamment Sophie Trudeau, l’épouse du Premier ministre canadien.

Australie :
Les travaillistes espèrent ravir le pouvoir aux conservateurs à l’issue des législatives

Anthony Albanese, en tête dans les sondages avant les élections prévues samedi, pourrait succéder à Scott Morrison sans que la politique étrangère du pays ne change.
Inconnu sur la scène internationale, lors de son accession au pouvoir, en août 2018, le premier ministre australien, Scott Morrison, y a fait une entrée fracassante. Après avoir croisé le fer avec Pékin, il a provoqué un séisme dans le camp occidental, en septembre, en annonçant la conclusion d’un nouveau partenariat stratégique entre Canberra, Washington et Londres (Aukus), négocié pendant dix-huit mois, dans le dos de la France, qui s’est vue privée, sans préavis, d’un gigantesque contrat sur la fourniture de douze sous-marins.
Samedi 21 mai, les Australiens sont appelés aux urnes. Si le chef de l’opposition travailliste, Anthony Albanese, en tête dans les sondages, remporte les élections législatives, marchera-t-il dans les pas de son prédécesseur ?
« Sur la forme, on peut s’attendre à un changement de ton et de style. En revanche, je ne pense pas qu’il faille s’attendre à un changement significatif sur le fond », répond le journaliste Paul Kelly, auteur d’un ouvrage sur la politique étrangère du chef du gouvernement, Morrison’s Mission (Penguin books, 241 pages, non traduit).
Virage majeur
Canberra a pris, sous le mandat du conservateur, un virage majeur que le parti de centre gauche n’entend pas remettre en cause. Dans le contexte d’une région indo-pacifique devenue l’épicentre de la compétition sino-américaine, le pays a progressivement abandonné la maxime, adoptée il y a plus de vingt ans, selon laquelle « l’Australie n’a pas à choisir entre les Etats-Unis [son allié stratégique historique] et la Chine [son premier partenaire commercial] », pour se placer résolument dans l’orbite américaine, devant une République populaire perçue comme menaçante.

Canada :

Quatre morts et des milliers de foyers privés d’électricité après de violents orages

L’épisode orageux estival a balayé les provinces de l’Ontario et du Québec où plus de 900 000 habitations étaient sans courant samedi soir.
Les autorités canadiennes ont annoncé, samedi 21 mai, le décès de quatre personnes dans l’est du pays, frappé par des orages violents qui ont également privé de courant près de 900 000 foyers des provinces de l’Ontario et du Québec.
La police provinciale de l’Ontario a annoncé sur Twitter trois décès et plusieurs blessés. Une personne a notamment perdu la vie lors de la chute d’un arbre en milieu de journée sur la caravane qui l’abritait, dans le comté de Brant, au sud de Toronto.
900 000 foyers sans électricité
Dans cette même région, et quelques minutes plus tard, une femme de plus de 70 ans, se déplaçant à pied sous la tempête, a aussi été écrasée par un arbre, selon la même source. Plus au nord, dans la capitale fédérale du Canada, Ottawa, une personne a perdu la vie, également en raison des orages, mais la police locale, lors d’une conférence de presse, s’est refusée à davantage de précision.
Une quatrième personne, une femme dans la cinquantaine dont le bateau a chaviré sous l’effet de la tempête, s’est noyée dans la rivière séparant Ottawa de sa banlieue québécoise Gatineau, selon les informations recueillies par Radio-Canada auprès de la police locale.
En outre, près de 900 000 foyers de l’est du Canada étaient encore privés d’électricité samedi soir : environ 340 000 en Ontario et près de 535 000 au Québec, selon les décomptes en ligne des fournisseurs locaux d’énergie, Hydro One et Hydro-Québec.

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News