Quand la région Île-de-France et la wilaya d’Alger s’unissent pour la...

Quand la région Île-de-France et la wilaya d’Alger s’unissent pour la Casbah

671
PARTAGER

Dans le cadre de l’accord de coopération qui lie la Région Île-de-France et la wilaya d’Alger, la Présidente de la Région Île-de-France Valérie Pécresse, était en visite en Algérie le 15 et 16 décembre dernier.

Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Jérôme Chartier, 1er Vice-président chargé de la Stratégie institutionnelle et des Relations internationales, Agnès Evren, Vice-présidente chargée de la Culture, du Patrimoine et de la Création, Hamida Rezeg, Vice-présidente chargée du Tourisme et Béatrice Lecouturier, Déléguée spéciale à l’Orientation, se sont rendu en Algérie le 15 et 16 décembre 2018, dans le cadre de l’accord de coopération qui lie la Région Île-de-France et la wilaya d’Alger.

A cette occasion, Valérie Pécresse a été accompagnée notamment de personnalités franciliennes et franco-algériennes telles que , Zahia Ziouani, chef d’orchestre, Djamel Bensalah, réalisateur et scénariste, Akram Benallal, chef étoilé, Jean Nouvel, architecte Yamina Benguigui, réalisatrice et ancienne Ministre et Gilles Kepel, politologue.

Une convention tripartite a été signée entre la Région Île-de-France, la Wilaya d’Alger et les Ateliers Jean Nouvel portant sur la revitalisation de la Casbah d’Alger, inscrite au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco depuis 1992. Ce projet, quia associé des experts français et algériens, inclura notamment la réalisation d’une vision architecturale globale ainsi que la reconversion du palais du Dar El Hamra en équipement culturel métropolitain. L’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme d’Île-de-France (IAU), organisme associé de la Région, sera directement associé aux travaux et fera appel à divers experts franciliens dans les domaines de l’architecture, de la réhabilitation patrimoniale, de l’urbanisme et du tourisme. L’IAU a mandaté dès cet été un expert architecte à Alger pour une durée d’un an, chargé de contribuer à la définition de la stratégie de régénération socio-économique de la Casbah.

Valérie Pécresse s’est rendu également au monastère de Tibhirine pour se recueillir sur la tombe des moines assassinés en 1996 , une semaine après leur béatification à Oran

HN

Commentaires

commentaires