Pourquoi je quitte le parti Talaie El Hourriyet

Pourquoi je quitte le parti Talaie El Hourriyet

135
PARTAGER
Les membres du jury du festival des Nuits MED.

Aux dirigeants du parti politique

Si je vous envoie cette lettre, c’est parce que j’ai décidé de quitter le parti politique (Talaie El Hourriyet). Ce retrait est la conséquence d’un désaccord sur l’orientation adoptée par le bureau politique du parti, après l’élection présidentielle du 12 Décembre 2019.

J’ai adhéré au parti avec détermination et volonté il y a cinq ans. La dynamique de création du parti était encourageante .Le projet d’instaurer le renouveau de la vie politique tenait à l’essence même du parti. Je garde le souvenir enrichissant de ma participation à la journée d’étude du secrétariat national du parti et des discussions  avec des militants. Mon objectif était  de promouvoir les idées qui m’apparaissaient adaptées pour la nation.

J’ai contribué depuis 2015, à travers mes articles, publiés dans la presse écrite et numérique, sur la diplomatie algérienne, à proposer des réponses politiques, tout en mettant en exergue  que le pays puise sa puissance de son unité nationale et brille de toutes ses wilayas.

La gestion du parti durant la période de janvier à juillet 2020 a été houleuse, au point de faire apparaitre un clivage entre les membres du parti sur l’avenir de son  mode de fonctionnement. En pratiquant l’équilibre régional au sein du parti, ce dernier a basculé dans le régionalisme, surfant sur des quotas et le marchandage de places et de postes. La pratique régionaliste est en contradiction avec mes principes. Le régionalisme s’alimente de l’appel à l’exclusion cautionnée par certains membres du parti qui portent atteinte aux valeurs de la nation.

Le refus du parti à démocratiser ses fondements est le signe d’une politique mesquine. L’idée de consacrer la démocratie interne au sein du parti est proscrite par les politiciens en chambre qui ne peuvent tirer les leçons des derniers événements qui ont secoué le pays.

 Moi qui suis né en Terre Sainte, si je devais suivre le ‘’raisonnement’’ régionaliste  du parti, je devrais alors présider le parti politique Talaie El Hourriyet. : ce raisonnement me permet d’instaurer la primauté éternelle de mon lieu de naissance sur le lieu de naissance des membres actuels de l’instance dirigeante du parti qui ne sont pas nés en Arabie-Saoudite. Voila ce qui arrive lorsque le parti dirige de cette façon.  Ces raisons  m’amènent à me retirer du parti.

Ainsi, je choisis le chemin qui est conforme à mon engagement. Je reste attaché aux valeurs de la démocratie,  à la défense des droits humains et à la lutte contre le régionalisme.

Benteboula Mohamed-Salah

Commentaires

commentaires