PARTAGER

Liberté, Égalité, Fraternité.

A l’occasion de la fête nationale du 14 juillet, l’Ambassadeur de France en Algérie, M. Xavier Driencourt a réitéré son engagement envers les valeurs de la révolution française dans un discours qu’il a  prononcé hier à la résidence de l’ambassade de France à Alger, lors d’une cérémonie officielle. 

Ce dimanche 14 juillet, l’ambassadeur de France en Algérie s’est prononcé, rendant hommage à la révolution française en cette date si particulière. Il entama son discours sur une note joyeuse, ne manquant pas l’occasion d’envoyer un clin d’œil aux supporters de la CAN 2019, et ceci, en exprimant son soutien à l’égard des Verts lors de la demie finale ; un  événement qui vient renfoncer l’importance de ce 14 juillet  qu’il qualifia de « grand jour » autant pour la France que pour l’Algérie.

Dans son discours, le diplomate a tout d’abord souligné la complexité de ce que pouvait représenter cette date si particulière pour la France, faisant référence aux deux événements  survenus le même jour à un an d’écart et qui donnèrent lieu à la fête nationale plus tard. L’Ambassadeur ne manquera pas de faire référence à ce jour de fête comme à  « deux dates et deux significations distinctes mais complémentaires : la violence du changement, et le rétablissement de l’harmonie. »,  une phrase destinée à un événement âgé de plus d’un siècle,  mais qui semble porter tout son sens encore à notre ère en vu des événements qui surviennent sur la scène internationale.

Plus loin dans son discours, M.Driencourt a salué les efforts du peuple algérien et sa quête vers un régime plus juste, la Mecque des révolutions, c’est ainsi qu’il surnommera l’Algérie, « … grâce à l’exemple qu’elle donne à tous ceux qui, voulant transformer les vieux ordres et les systèmes anciens, refusent de payer le prix de la violence. En cela elle force le respect des autres nations, elle écrit une nouvelle page de son histoire et de l’histoire du monde sous le regard ébahi et admiratif de la planète. » Ne manquera pas t-il d’ajouter.

En conclusion, l’Ambassadeur de France a réaffirmé l’engagement et la relation singulière qui lie la France à l’Algérie,  il affirme vouloir voir prospérer ce « nous » franco-algérien, pour qu’il vive dans la durée.

Commentaires

commentaires