Où va le monde ?

Où va le monde ?

266
Hassina-Hadj-Sahraoui

Un sentiment d’effroi traverse les habitants de la terre en ces moments sombre de l’histoire de l’humanité vu ce qui se passe sur notre planète, massacres et injustices à ne plus pouvoir les nommer ou les compter.

Des océans de larmes et de sang inondent notre conscience lorsqu’on ne peut plus où donner de tête tant les énergies négatives se déchainent avec une violence rare et stupide : des écoles et des hôpitaux sont soigneusement bombardés à Gaza par un Etat terroriste, génocidaire et raciste, sans que personne ne daigne bouger le moindre doigt pour dire stop aux exterminateurs d’enfants palestiniens, des innocents décapités, méprisant tout un peuple et son droit à la liberté et à l’autodétermination, celui des Sahraouis ignorés par tous les donneurs de leçons et autres moralisateurs d’un Occident décadent et appliquant honteusement le principe de deux poids deux mesures.

Et puis quoi encore ? On a laissé faire et facilité le passage à des hordes d’impies ni foi ni loi se réclamant d’un islam blessé, meurtri et profané par ses adeptes, juste par animosité vis-à-vis d’un pouvoir en place qui n’a pourtant rien à envier à ses voisins en matière de respect des droits de l’homme.

Qui fait quoi ? Où se cache la part de vérité du mensonge à travers cette folie planétaire qui s’est emparée de l’homme quel que soit sa conviction ou sa nationalité.  Mais quoi dire et à qui parler ? Il semblerait que l’homme soit pour la seconde fois tombé dans le péché originel, celui qui risque hélas de l’emporter à jamais et rayer sa civilisation menacée par des centrales nucléaires et des armes chimiques admises pour les uns et interdites aux autres. Rétablir la paix et consolider les liens entre tous les humains, sans distinction de race, de langue ou de religion. Cette sentence trouve toute sa signification dans l’imbroglio Russe. Depuis plus d’un an, l’opinion occidentale, et accessoirement arabe, est travaillée au corps par des médias et des analystes béni-oui-oui.

Et dire qu’on a oublié la guerre au soudan ! « Quand on voit que ce conflit, qui était une guerre civile, devient une guerre régionale avec implication de puissances internationales, les risques sont graves ». La junte militaire au Niger se réveille et décide de prendre aussi le pouvoir de la même manière au Mali et à Burkina Fasso.

L’Afrique est également en ébullition, «la colonisation » a trop longtemps duré et trop profiter des richesses de l’Afrique, sans aucune mesure et sans réel partage avec ceux qui ont le plus besoin. L’heure est grave pour tous les Africains qui doivent se ressaisir et faire leur examen de conscience avant qu’il ne soit trop tard. Bien d’autres penseurs dans le monde nous avaient mis en garde contre cette situation dramatique sans que personne ne leur ait accordé la moindre attention. La France s’indigne pour RFI et France 24 de la suspension de leur diffusion au Niger, alors que l’Europe avec RT avait fait autant   pour la Russie à cause de la guerre en Ukraine. Certains indices révéleraient un éveil progressif d’une conscience collective quant aux bienfaits, donc aux méfaits, de sa période coloniale. Et dire que l’Europe et les Etats Unis donneurs de Leçons de Liberté et de démocratie, qu’avez-vous fait de leur sagesse ? Etes-vous dignes de porter leur message ? Les Africains, sont-ils fiers de vous ? Seul l’avenir donnera un sens à l’histoire…

Hassina H. Sahraoui

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News