NEWS

NEWS

420
PARTAGER
News Salama Magazine
News Salama Magazine

Algérie

Conseil de la Nation-Tiers Présidentiel 

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a nommé, dimanche 07 juin 2020, 14 membres du Tiers présidentiel au Conseil de la nation, a indiqué la Présidence de la République dans un communiqué. Parmi les figures connues de ces nominations, l’ex-magistrate et ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports, dans les années 90, Leila Aslaoui.  

Révision de la Constitution-Débat 

Le Comité d’experts chargé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, de formuler des propositions sur la révision de la Constitution, le ministre de la Communication et le président de l’Autorité de régulation de l’Audio-visuel (ARAV) ont appelé, dimanche 07 juin 2020 à Alger, à un débat large et inclusif autour du projet de révision de la Loi fondamentale, a indiqué un communiqué commun ayant sanctionné une réunion entre ces trois parties. 

Conseil de la Nation-Tiers Présidentiel

 Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a nommé, dimanche 07 juin 2020, 14 membres du Tiers présidentiel au Conseil de la nation, a indiqué la Présidence de la République dans un communiqué. Parmi les figures connues de ces nominations, l’ex-magistrate et ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports, dans les années 90, Leila Aslaoui. . 

FRANCE

Constitution -Article12

Ces pièges surprises  dans lesquels pourrait tomber l’Élysée en cas de dissolution de l’Assemblée nationale. La dissolution de l’Assemblée nationale serait l’un des scénario  fantasmés par l’entourage du président de la République pour essayer de le relancer pour l’élection présidentielle de 2022.

ECO

PDG de Danone

Pour Emmanuel Faber, le PDG de Danone, il faut construire une économie résiliente, qui pourra vivre avec les risques du vivant.  « Changer de monde » « Un monde plusdurable » plus respectueux des hommes et de l’environnement ? 

INTERNATIONAL

ONU-LIBYE

L’organisation des Nations-Unies a réitéré qu’une reprise sérieuse des pourparlers entre les parties au conflit libyen requiert un cessez-le-feu immédiat, au lendemain du plan de paix pour la Libye proposé par l’Egypte.Samedi, le Président égyptien, Abdel-Fattah al-Sissi, a réuni au Caire le maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l’est libyen et Aguilah Saleh, le président du parlement libyen basé dans l’est du pays, pour annoncer une initiative de paix.La Mission d’appui des Nations-Unies en Libye (MANUL) a ainsi rappelé, dans un communiqué, que la tragédie qui frappe le pays depuis plus d’un an a prouvé « sans aucun doute, que toute guerre entre Libyens est une guerre perdue. Il ne peut y avoir de véritable vainqueur, seulement de lourdes pertes pour la nation et son peuple, qui souffrent déjà du conflit depuis plus de neuf ans ».La MANUL a souligné qu’une « solution politique » à la crise de longue date de la Libye reste à portée de main et qu’elle demeure, « comme toujours », prête à organiser un processus politique pleinement ouvert, dirigé et dirigé par les Libyens.

Palestine, Annexion-Israël

La commission de la Palestine relevant du Parlement arabe a réitéré son rejet et sa condamnation de tous plans ou mesures israéliennes d’annexion des territoires palestiniens occupés, appelant le Conseil de sécurité et l’Assemblée générale de l’ONU à prendre des mesures fermes et immédiates pour empêcher le plan israélien d’annexion. Cet appel intervient dans le cadre d’une résolution adoptée par ladite commission à l’issue d’une réunion à distance consacrée aux derniers développements de la cause palestinienne, indique un communiqué du Parlement arabe. La commission, ajoute la même source, a également appelé l’Union européenne à prendre des mesures urgentes pour bloquer ce projet d’annexion et à reconnaître l’Etat palestinien sur la base des frontières du 4 juin 1967 avec Al-Qods comme capitale. Elle a également appelé les Parlements régionaux et internationaux à rejeter le plan israélien d’annexion, à soutenir la solution des deux Etats et à mobiliser la diplomatie parlementaire pour clarifier les implications de ce plan pour les opportunités de paix dans la région et pour la paix et la sécurité internationales.

EU-ALGERIE

Le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour la politique étrangère et la sécurité, Josep Borrell a exprimé la préoccupation de l’UE au sujet de la détérioration de la situation des droits de l’homme en Algérie, matérialisée notamment par la détention arbitraire des militants du Hirak, des voix dissidentes et des opposants au régime.«L’Union européenne suit de près la situation des droits de l’homme et des libertés fondamentales en Algérie, et notamment l’affaire spécifique évoquée par les Honorables Parlementaires dans leur question (le cas de Karim Tabbou, figure du Hirak algérien)», a souligné M. Borrell dans sa réponse à une question posée par les eurodéputés Maria Arena, présidente de la Commission des droits de l’homme et Andrea Cozzolino, président de la délégation Maghreb au Parlement européen demande à M. Borrell d’utiliser les leviers dont dispose l’UE pour demander aux autorités algériennes de libérer les détenus du Hirak. La situation des droits de l’homme en Algérie fait l’objet d’un examen régulier et minutieux de la part du Parlement européen.

Commentaires

commentaires