Les desseins de Selma Al Djazaïria

Les desseins de Selma Al Djazaïria

256
PARTAGER

Selma Al Djazairia, Opéra du Caire, décembre 2019 – © Elsayed Elbeshlawy

Selma Al Djazaïria est une chanteuse algérienne née dans la région des Aurès, dans l’est algérien. Bercée par les chansons de Oum Kalthoum, de Abdelhalim Hafez, Farid El Atrache et Wadih El Safi, c’est dès son enfance que Selma rêve de chanter !

Dès l’âge de 5 ans, Selma elle participe à toutes les fêtes scolaires et c’est alors qu’elle est prise sous l’aile de son professeur d’arabe Mustapha Fares qui décèle en elle un véritable talent et qui l’initie à tous les genre du répertoire algérien ; ainsi elle apprend très tôt les titres du malouf, de l’andalous et du chaâbi dont elle excelle dans l’interprétation.

La vie de Selma prend un autre chemin, elle se consacre à sa vie de famille et à une carrière professionnelle classique. Cependant en 2013, elle se décide à revenir à ses premières amours, la musique et la chanson et sort en 2016, son premier album « Hommage à Warda » dans lequel elle reprend des titres de Warda Al-Jazaïria. Elle travaille alors avec les compositeurs, arrangeurs et multi-instrumentalistes  Pajaro Canzani et Daniel Diaz, le violoniste Ferhat Abid, l’organiste Djawed Harba et le percussionniste Wanis Siala.

Outre les concerts qu’elle donne en privé en France et à l’étranger, le 4 juin 2016 elle donne un gala au Café de Paris et un second, le 27 avril 2019, à la Porte de la Villette à la  salle BCBG.

Pochette de l’album « Hommage à Warda » – 2016

En parallèle, Selma prépare depuis 2017 un nouvel album qu’elle veut dédier à l’Algérie et qui portera tout simplement le titre « El Djazaïr », dans lequel figure entre autre le titre  « El Ahrar » (les hommes libres) qu’elle sort au début du Hirak.
Cet album qu’elle prépare avec le roi du mandole, Mohamed Rouane et le musicien Kheireddine Mouaden sortira dans les mois prochains et nous réserve de belles reprises. 

En juillet 2019, lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football qui s’est déroulée au Caire, la chanteuse passe un accord avec la radio sportive égyptienne « Al Mihwar » pour enregistrer la chanson « Ifrahi Ya Djaraïr » (Algérie, réjouis-toi) qui a été diffusée sur les ondes pour encourager l’équipe nationale algérienne lors de la finale.

Selma Al Djazairia, à la redaction du journal Al Bawabh News, le Caire, août 2019 – © Elsayed Elbeshlawy

Selma Al Djazaïria entre alors en relation avec de grandes personnalités de la musique égyptienne et arabe ; elle collabore à un nouveau projet avec les compositeurs Salah El Sharnoubi et Hani Shenouda, le pianiste Kareem Gohar, le virtuose yéménite du oud Ahmad Fathi et le poète et parolier libyen Ali Al-Kilani.

En reconnaissance de son talent et en témoignage de ses travaux artistiques, Selma reçoit en août 2019 une distinction qui lui est délivrée par le journal égyptien Al Bawabh News.

Affiche du concert à l’Opéra du caire le 20 janvier 2019

Le 20 décembre dernier, elle a été invitée à donner une représentation à l’Opéra du Caire accompagnée du grand orchestre « Fiqat Al-Shoumou », aux cotés de Saeed Osman alias le « rossignol du Caire », des Maestro Farouq Salma, Hassan Fikry et Medhat Hemeda et du saxophoniste Rafat Misso.

Son interprétation a subjugué le public et les médias n’ont pas manqué d’éloges à son talent, à sa voix et à sa prestance très élégante sur scène. Elle est de nouveau invitée au Caire pour le mois de mars 2020, où elle donnera de nouveau un concert à l’Opéra du Caire le 31 mars prochain. 

Soraya DJOUADI

Légendes PHOTOS :

1- Selma Al Djazairia, Opéra du Caire, décembre 2019 – © Elsayed Elbeshlawy

2- Pochette de l’album « Hommage à Warda » – 2016

3- Selma Al Djazairia, à la redaction du journal Al Bawabh News, le Caire, août 2019 – © Elsayed Elbeshlawy

4- Affiche du concert à l’Opéra du caire le 20 janvier 2019

Commentaires

commentaires