Le voyage en temps de Covid-19 avec Air France

Le voyage en temps de Covid-19 avec Air France

110
PARTAGER
Crédit photo : Maarten Visser / CC BY-SA

Air France met en place un système adapté afin d’anticiper les restrictions de voyage, dont la levée progressive se fait sous condition d’une stabilisation de la situation. Pour permettre à sa clientèle de reprendre les airs sans craindre les pertes qu’une annulation peut causer et dans le but de protéger ses passagers de la pandémie et de ses conséquences, une série de mesures exceptionnelles viennent d’être annoncées.

Quarantaine à l’entrée du Royaume-Uni pour les voyageurs venus de France, formulaire de traçage pour ceux qui se rendent en Belgique, interdiction d’entrée sur le territoire des Etats-Unis si on a récemment mis les pieds dans un aéroport de l’espace Schengen… En plus des confinements qui se déclarent du jour au lendemain avec un virus transmissible par le biais de porteurs asymptomatiques, de l’évolution constante des données scientifiques et des délais inconnus avant l’arrivée d’un vaccin, la réservation de billet d’avion est devenue un véritable casse-tête. Pour faciliter la tâche de ses voyageurs et encourager la reprise du trafic aérien, Air France adapte ses normes de remboursement et offre la possibilité d’une assurance de voyage adaptée aux circonstances dans lesquelles nous nous trouvons.

Avec près de 700 agents mobilisés pour gérer les demandes de remboursement et d’avoir, et 2 millions de demandes traitées depuis janvier 2020, la compagnie nationale française a la force de l’expérience pour aujourd’hui accommoder son service client à la crise sanitaire internationale. Le risque d’annulation reste la plus pragmatique des problématiques pour les acheteurs et à cela Air France répond avec deux cas de figure : si c’est le client qui souhaite déplacer son vol, jusqu’au 31 mars 2021, il sera désormais possible pour lui de le faire sans frais ni justification, ou d’obtenir un avoir remboursable si le choix final se pose sur une annulation ; si c’est la compagnie qui annule le vol (pour cause de fermeture de frontière par exemple), une demande de remboursement intégrale sera une option immédiate en plus des deux alternatives présentées aux voyageurs lorsqu’ils sont à l’initiative de la décision. Pour anticiper les répercutions d’une potentielle contamination, une assurance voyage couvrant le risque épidémique vient s’ajouter aux offres habituelles proposées par le partenaire Allianz Travel à l’achat du billet. Pour le moment limitée à la France, l’Allemagne, l’Espagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni, elle s’appliquera éventuellement à d’autres pays. Elle inclut les frais médicaux à l’étranger et les charges supplémentaires en cas de quarantaine.

Le but est ainsi de rassurer les personnes qui ont l’envie ou le besoin de voyager et ce n’est pas seulement aux porte-monnaie que Air France a pensé. Tandis que les aéroports imposent le port du masque et l’application des distanciations physiques nécessaires au maintien des recommandations des autorités, la compagnie aérienne a, pour sa part, installé dans ses avions des filtres HEPA (du type de ceux que l’on trouve dans les blocs opératoires) pour un renouvellement de l’air toutes les 3 minutes. Le port du masque chirurgical est obligatoire sur toute la durée des vols, le service de restauration est entièrement repensé, les ventes à bord sont suspendues et la presse disponible est digitale, exclusivement, sur l’application mobile « Air France Play ». Enfin, pour conclure ces actions au label évocateur « Air France Protect », la désinfection de toutes les surfaces en contact avec le public est exécutée par pulvérisation d’un produit virucide homologué.

Syrine Gouni

Commentaires

commentaires