Le tourisme, en point de mire

Le tourisme, en point de mire

89
PARTAGER

Jeudi  11 juillet, s’est tenue la rencontre  nationale sur les dispositifs entrepris dans le cadre de la décentralisation des procédures réglementaires pour les activités liées à l’hôtellerie et au tourisme  au niveau de l’Ecole Nationale Supérieure de Tourisme. Cette réunion a rassemblé le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, des représentants du ministère ainsi que tous les responsables des directions  du tourisme et de l’artisanat au niveau des wilayas et des wilayas déléguées, pour expliquer ces procédures

Le secteur du tourisme en Algérie étant le  premier secteur ayant contribué au processus de décentralisation à travers 4 décrets exécutifs  publiés en début d’année, il a tenu à travers cette rencontre à mettre en lumière les réformes visant à  donner plus de flexibilité au travail administratif, ainsi qu’aux directeurs pour prendre les décisions stratégiques au niveau de leurs wilayas. 

Concernant  la mise en œuvre de la décentralisation  des procédures réglementaires dans le domaine du tourisme et de l’hôtellerie, plusieurs actions ont été prise dont l’allègement des  dossiers réglementaires en passant d’un dossier de 25 pièces à 6 pièces, ainsi que la délégation de plus de prérogatives au profit des services extérieurs, au directeur de la wilaya.

En ce qui concerne  les procédures administratives, le secteur du tourisme a initié  plusieurs actions et mesures comme suit : en matière du foncier touristique, pilier de l’investissement touristique,  qui passe par plusieurs étapes, ces derniers sont désormais prise en charge au niveau local, par le classement des aides, l’élaboration des plans d’aménagement touristiques au niveau local ainsi que la réalisation des opérations de viabilisation.

Également en matière d’activités touristiques tel que le classement et l’exploitation des établissements hôteliers,  le ministère a élaboré un texte réglementaire qui consacre la décentralisation de la délivrance des actes de gestion par l’octroie de l’autorisation d’exploitation et le classement des établissements  et confiant leur délivrance au wali

 Enfin, dans l’optique d’une prochaine rencontre,  le ministère a ouvert un chantier pour la révision de l’arsenal juridique concernant les questions qui restent à débattre, notamment l’exploitation des agences de tourisme et de voyage  actuellement, dont la délivrance des agréments des agents de tourisme et de voyage est lié à la commission nationale actuellement. 

Sawsen Khechab

Commentaires

commentaires