Le régime colonialiste israélien vers la déchéance et la défaite

Le régime colonialiste israélien vers la déchéance et la défaite

75
Israël-Etats Unis, l'intense lobbying de l'AIPAC

Par Amar Djerrad

Le régime israélien est dans une perplexité délirante dans ce conflit que les sionistes Etats-uniens ne peuvent indéfiniment soutenir, y compris les milliardaires Juifs. Quand la «cause sioniste» s’opposera à leurs intérêts, elle ne sera plus leur priorité ! Ils le lâcheront, car ils tiennent trop à leur fortune et à leur faste pour défendre des assassins.

266 milliardaires sionistes dans le monde, totalisant des avoirs de 1700 milliards de dollars, soit 10% des milliardaires de la planète (selon Delaware qui cite Forbes), ne sont pas stupides pour risquer la faillite. Les langues se délient déjà, comme l’affirme Derek Penslar, professeur d’histoire juive (1) à Harvard: «Les Juifs américains considèrent désormais Israël comme un enfant à charge et à risque».

Le colonialisme légitimé par le faux prétexte « Biblique »

Ben Gourion l’un des leaders de la «aliya» avait lui-même des doutes quant au succès de cette colonisation. Dans ses Mémoires, il écrit : « Parmi les premières déceptions, il y eut le spectacle des Juifs de la première aliya, vivant maintenant comme des ‘‘effendis’’, tirant leurs revenus de plantations et de champs cultivés par de la main-d’œuvre embauchée (arabe), ou de métiers du genre de ceux que l’exil a imposé à notre peuple. Pour moi, il était clair que nous ne réaliserons jamais de réhabilitation nationale de cette manière». (Texte cité par A.-W. Kayyali dans «Histoire de la Palestine », ref. 27 (2). Ceci démontre que l’afflux des « Juifs » durant les «aliya» avait, en majorité, attiré des opportunistes passionnés de colonisation qui ont trouvé un prétexte inattendu pour réaliser leur rêve.

La ferme agricole cultiver par les Palestiniens

Un prétexte « légitimé » dans l’histoire falsifiée des Juifs pour les uns et une opportunité de fuir les persécutions pour les autres, encouragés par une machine de propagande sans pareil.Voraces qu’ils sont, ils ont poussé leur cupidité jusqu’à projeter la réalisation du «Grand Israël» par le grignotage des terres des voisins. Le projet «Yinon» (3) considéré comme stratégique, consiste en une reconfiguration d’un « environnementgéostratégique » grâce à une « balkanisation des états du Moyen-Orient et des pays arabes » pour en faire des « petits états». Ce projet (qui entre dans le «Grand Moyen-Orient ») préconise le démembrement du Liban, de l’Égypte, de la Syrie, de l’Iran, de la Turquie, de la Somalie du Soudan, de la Libye, du Mali et du reste du Maghreb.Les sionistes veulent tout «ou tout» sans penser qu’il y a «ou rien!» (ICI la réaction de François Burgat (4) sur les ambitions d’Israël).

Voilà les « bâtisseurs » dévoilés et dégradés, devant le monde, de la façon la plus cinglante. Ils se découvrent comme de vulgaires criminels qui détruisent, volent, manipulent à tour de bras, sans morale et sans humanité. Ils s’en prennent à tout le monde : aux Palestiniens, aux femmes, aux enfants, aux musulmans, aux chrétiens, aux juifs, aux fonctionnaires de l’ONU, aux hommes politiques, aux parlementaires, aux enseignants, aux convois humanitaires à tous ceux qui mettent à nu leurs diableries qu’ils ne peuvent plus dissimuler ; détruisent les infrastructures sanitaires, éducatives et religieuses, coupent l’eau et l’électricité.Contrairement au tapage médiatique relayé par l’occident sur les enfants israéliens « massacrés » et les femmes « violées » par la Résistance, qui s’est avéré un exécrable mensonge vite oublié, le régime israélien n’a pas présenté un seul enfant ‘égorgé’ ou femme violée. Au contraire, la majorité des civils israéliens tués l’ont été par des tirs délibérés de Tsahal (y compris les 70 captifs), selon des sources, afin d’accuser la Résistance. L’inversion accusatoire est la caractéristique des canailles !

Palestine – violences aveugles et aux punitions collectives

Le sionisme : une machine à abâtardir les esprits

Le sionisme est une machine, à abâtardir les esprits, qui s’inspire des méthodes nazies au regard de ce qui se déroule en direct, faisant fi de tout ce qui permet à l’être humain d’exister. Comme l’esclavage, le colonialisme et autres inhumanités, son sort est de disparaitre du fait de son idéologie funeste en contradiction avec les valeurs humaines, la raison, la culture et la foi. Les soutiens ne sont qu’hypocrisie de serviteurs soumis à des pressions et/ou chantage. La crainte des responsables occidentaux face à l’ogre sioniste s’explique : il doit y avoir un chantage abominable touchant leur vie privée et/ou professionnelle, qui permet de les rendre muets et obéissants. Ceci n’est que temporaire.La réalité apparaîtra lorsque les petites consciences égarées des dirigeants intellectuellement déficients, auront retrouvé le bon chemin ou évincé par leur peuple ! Comment se fait-il que des « gouvernants » des États permettent et aident des énergumènes à occuper illégalement un pays, spolier ses habitants tout en niant à ces derniers le droit de se défendre ? Seul le droit de mourir ainsi est permis ? De quelle matière est fait leur cerveau ? Si telle est la nature, l’humanité aurait évaporé depuis longtemps ! Dans ce cas, si l’on est devenu tous fous, sauvages, hystériques et pressés, on a les moyens d’effacer notre existence en quelques minutes !«Tout pour eux» sinon l’apocalypse? Cela n’arrivera pas, car ils seront éliminés plus vite qu’ils ne le croient en laissant tous leurs biens volés en ce bas monde !

e Premier Congrès sioniste – Shalom Israël

Le terrorisme, le racisme et l’arrogance sont consubstantiels au sionisme, au colonialisme et à l’impérialisme les méthodes inhumaines sont équivalentes à celles utilisées par le Japon (5) pendant la Guerre mondiale sur les populations asiatiques (Corée, Chine, Vietnam et autres). Des crimes qualifiés «d’holocauste asiatique».

Il n’y a pas de «nation» et «peuple» juif

Les Juifs ne sont pas un « peuple » comme il n’y a pas de peuple « chrétien », « musulman » ou autre en référence à une religion. Ils ont une histoire religieuse controversée. Du fait de leur dispersion depuis des millénaires, ils n’ont pas de terre, une histoire commune, une langue commune, des mœurs communs, partageant un destin commun. Venant d’horizons divers, ils n’ont pas ces caractéristiques réunies sur une terre pour se déclarer « peuple » ou «nation».Aussi bien les USA qu’Israël et d’autres, leur constitution en «État» est faite à partir d’un ramassis de gens venus de peuples ayant des racines, histoires et langues différentes. Un patchwork de gens divers venus s’installer, par la force des armes, sur des terres qui appartiennent à d’autres peuples : les Indiens d’Amérique et les Palestiniens en sont un exemple. D’où cette «stratégieglobaliste » visant à déraciner d’autres peuples tout en dénaturant l’essence de l’Humanité et de l’Homme 

En Amérique, c’est à partir du XVIe siècle, que les Européens se sont lancés vers l’Amérique pour la coloniser, éliminant physiquement les Indiens. Les USA ont des racines extrinsèques.En Palestine, le même « scénario» est reproduit au XXème siècle pour se débarrasser des Juifs d’Europe, en particulier, sur un territoire habité par les Palestiniens depuis des siècles. Comme ils n’ont pas de racines, ils s’évertuent à en tisser à partir des récits bibliques romantisés et surtout falsifiés et instrumentalisés pour faire de ce «foyer juif» une «Nation». Au XXIème siècle et ils s’évertuent toujours à ériger cet « État/Nation Juif» «indépendant et démocratique» au forceps. On ne construit pas un État, une nation à partir des mythes, des mensonges et des massacres qui ne sont que l’expression dissimulée d’une dépravation morale congénitale au sionisme. Ils n’ont jamais été crédibles, honnêtes et civilisés pour se targuer de «meilleure nation démocratique au monde».

La conquête de l’Amérique aux XVe et XVIe siècles

Le monde sait que là où ils s’incrustent, c’est pour fomenter des troubles pour dominer. L’activiste-auteur juif Miko Peled, (6) dont le grand-père était l’un des 37 signataires de la «Déclaration d’indépendance» et dont le père était général lors de la «Guerre des Six Jours», reconnaît «qu’Israël est apartheid, n’a jamais été une démocratie, ça n’a même pas été conçu comme démocratie du fait même de sa création dans un pays arabe».

La résistance palestinienne est un front de libération

La Résistance ne renoncera jamais. Elle a toute la légitimité – contrairement aux envahisseurs, ethno-nationalisme et racistes – pour recouvrer leur pays par tous les moyens. Les contrepoids à la force sont la conviction, le sacrifice et le patriotisme que les colons n’ont pas. La Résistance palestinienne est un «Front de libération» issu d’une volonté populaire dont le credo est la terre ou la mort. Chose que les sionistes ont bien saisie, d’où leur option pour le génocide afin de conforter leur thèse «terre sans peuple». Mais, comme on dit, «quand on compte seul, on trouve toujours un bonus».Toute chose illégitime a une limite de péremption. La France a bien quitté l’Afrique et l’Algérie en particulier après 132 ans de colonisation de peuplement suite à des révoltes récurrentes qui ont abouti à une guerre de libération, déclenchée en 1954, qui a duré 7 ans et demi (ayant fait 1,5 million de morts en grande partie civiles. Les estimations donnent 5 millions depuis le début de la colonisation en juillet 1830). Israël, comme la France, n’échappera pas à cette évolution historique. Le reste n’est que gesticulation, diversion, subversion que soutiennent, sans trop de conviction, des cinglés, des cupides et des nostalgiques.Les sionistes d’Israël se rappelleront – de père en fils – que le territoire ne leur

Les débuts de la conquête et de la colonisation Française et rester 132 ans

appartient pas ; qu’ils l’ont colonisé en expulsant et en massacrant ses habitants légitimes; qu’il est question de temps. Sachant cela, qui parmi eux n’a pas, au moins, la double nationalité?Quel malheur! Les ‘‘Dix Commandements’’ qui devraient rester la base incontournable, humaine, de leur religion, sont passés sous la gomme de la puissante propagande sioniste qui est arrivée à faire passer le démon pour un ange, la m..de pour de la crème !Que dit la Sainte Bible? «Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi» (Galates 6:7). Que dit le Saint Coran? «Ils cherchent à tromper Allah et les croyants ; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte» (Coran, 2:9). Comme si Dieu les a délégués pour répandre l’injustice en son nom ! Eux seuls seraient ‘‘ses’’ privilégiés dans le monde d’ici-bas et céleste

Le massacre à Ghaza

Le bilan en 5 mois est de plus de 30 000 Palestiniens tués (y compris les disparus) pour la plupart des enfants (plus de 14 000), des femmes (plus de 8 000), et plus de 71 000 blessés.17 000 enfants vivent dans la bande de Gaza, sans parents. Pour l’anecdote, deux écervelés de supplétifs nommés Fourest et Enthoven ont fait le recomptage des victimes Palestiniennes, en hurlant leur trouvaille à 2500 morts et non 25000; obtenus sûrement par leur satellite «Satlesb1». À 16 morts/jour; on est donc très loin du génocide.

Conclusion

Les pires ennemis des Juifs sont les sionistes. Les populations juives d’Israël subissent, de la part de ces canailles déshumanisées, les pires manipulations criminelles pendant que les meneurs (dont les colons) et leurs familles mènent la belle vie ailleurs. Ce sont les enfants de la plèbe endoctrinée et abreuvée de mensonges que l’on envoie à la mort, malgré les incessantes mises en garde de Juifs d’une grande valeur morale et/ou spirituelle dont l’histoire reconnaîtra l’abnégation pour l’humanité. Yair fils de Nétanyahou se prélasse bien à Miami ; il est dispensé de rejoindre l’armée…Le général de division à la retraite de Tsahal, Yitzhak Brick tout en avouant la dépendance d’Israël à l’égard des États-Unis (7) a souligné, dans Maariv, le désordre dans l’armée israélienne : «Il y a un désordre total. L’équipement, la logistique, la nourriture et tout ce qui est nécessaire pour avancer ne fonctionnent pas, car l’armée a tout privatisé au profit d’entreprises privées».Enfin, quoi que fassent ou racontent les sionistes, la Palestine restera palestinienne, avec ses racines, et ce, quoi qu’il en coûte ! Si cela dure c’est parce qu’ils bénéficient des moyens colossaux tout en ayant la certitude de jouir d’une impunité en toutes circonstances. Les politiciens psychopathes Américano-Anglo-Franco-sionistes qui soutiennent ces massacres des Palestiniens et leur expulsion de leurs terres ne pourront plus évoquer « l’erreur d’appréciation » quand arrivera l’heure des comptes.

A.D

Notes:

(1)   https://www.haaretz.com/israel-news/2023-11-18/ty-article-magazine/.highlight/u-s-jews-now-see-israel-as-an-at-risk-dependent-child/0000018b-df36-d867-abab-dfb6c0e70000

(2)   https://books.openedition.org/septentrion/48743?lang=fr

(3)   https://arretsurinfo.ch/israel-une-strategie-perseverante-de-dislocation-du-monde-arabe-par-oded-yinon/

(4)   https://www.instagram.com/reel/CzUMc-INHWN/?igsh=Y21pOWsxZjBveDB4

(5)   https://www.ranker.com/list/japanese-torture-wwii/peterdugre

(6)   https://twitter.com/tinord59/status/1742939681979793894?s

(7)   https://www.jns.org/biden-is-the-primary-obstacle-to-israeli-victory/

               

Commentaires

commentaires