L’Algérie maintient sa suprématie

L’Algérie maintient sa suprématie

205
PARTAGER

Tunisie 0 – Algérie 2

L’équipe nationale Algérienne est en train de rentrer à chaque rencontre dans l’histoire, les Champions d’Afrique en titre garde toujours cette envie de gagner ses matches et cette victoire en Tunisie est symbolique puisque les Fennecs ont réussis à égaler le record de rencontres sans défaite détenue par la Côte d’Ivoire 27 matches. Il faut dire que les coéquipiers de Youcef Bellaïli ont mis tous les ingrédients de leur cotés pour arriver à cet exploit.

Le match a débuté sur les chapeaux de roue et ça avait l’air tout sauf d’un match amical, un engagement à la limite de la correction et c’est tout de même la « grinta »des Algériens qui avait pris le dessus et ce qui devait arrivé, arriva, puisque Baghdad Bounedjah avait réussi à ouvrir la marque suite à un coup franc rapidement joué par Benlamri sur Bellaïli qui dévie sur son pote de toujours qui ouvrit la marque d’une astucieuse reprise prenant à défaut le portier tunisien, Hassen à la 19′ (1 à 0).

Les Algériens pas du tout résignés, prirent leur adversaire à la gorge, d’autant plus qu’ils semblaient accuser le coup suite à l’ouverture du score et les camarades de Aïssa Mandi avaient tout compris et continuèrent à presser les Aigles de Carthages dans leur camps. Feghouli bien lancer en profondeur se retrouvant face au goal tunisien avant de se faire littéralement découpé par l’arrière central Dylan Bronn qui aurait bien pu prendre le carton rouge sans compter sur la clémence du référée égyptien qui a préféré laisser le match se jouer à 11 contre 11. Sur ce même coup franc, l’inévitable Ryad Mahrez inscrivit les second but sur une mini remise de Bellaïli à la 28′ (2 à 0).

Le renouvellement de confiance de Belmadi pour le jeune Zerrouki a donné ses fruits puisque ce denier a été de loin meilleur que sa dernière prestation face au Mali en l’absence du métronome Bennacer.

La pause citron a été assez bénéfique pour les locaux tunisiens, puisque les joueurs du coach Mondher Kbaier ont montrés de meilleures dispositions voulant bien évidemment changer un temps soit peu, la physionomie du match tentant d’écarter le jeu pour prendre les cotés pour essayer de trouver Khazri qui était jusque là esseulé. Sans compter sur des Fennecs qui tenaient à préserver leur série d’invincibilité avec une défende imperméable.

A quelques minutes de la fin, Guedioura a été expulsé car un peu irrité par rapport aux décisions parfois laxistes de l’homme en noir. Entre temps, le staff national avait effectué quelques changements histoire de reposer certains joueurs mais aussi pour préserver ce prestigieux deby face au voisin tunisien.

Commentaires

commentaires