Impôts : Ces mesures qui seraient en faveur du peuple

Impôts : Ces mesures qui seraient en faveur du peuple

66
PARTAGER

La conjoncture économique actuelle s’est répercutée négativement sur nos entreprises locales. En effet, depuis le mouvement du 22 février et la crise politique que vit le pays actuellement, les entreprises locales, sensées stabiliser l’économie régionale à leurs niveaux, se voient les premières victimes de mesures intransigeantes qui entravent leurs activités.

On s’en doute déjà, c’est pour les petites entreprises que les répercussions sont les plus fortes, de nombreuses PME rencontrent, en raison des pressions sur la trésorerie, des difficultés pour payer leurs charges fixes et peinent à batailler pour ne pas mettre la clé sous la porte.

Or la culture de la sécurité sociale et du développement local devraient s’installer d’avantage en notre société. Des mesures exceptionnelles et temporaires d’étalement des échéances fiscales seraient chaleureusement accueilli, d’autant que ces même mesures ont été entreprit par la CASNOS et qu’ils furent accordées par Le ministre du Travail, de l’Emploi et la Sécurité sociale il n’y a pas si longtemps. Premières victimes des conséquences économiques qu’a engendré  le mouvement populaire populaire, les entreprises concernées devraient pouvoir solliciter, selon les cas, un plan d’étalement du règlement de leur dette fiscale ou une remise d’impôt. Le bénéfice de ces mesures serait alors soumis à un examen individualisé des demandes tenant compte de la situation et des difficultés financières des entreprises. La remise doit par exemple être motivée par une situation de gêne ou d’indigence mettant l’entreprise dans l’impossibilité de payer.

Commentaires

commentaires