Hommage au cinema Algérien

Hommage au cinema Algérien

94
PARTAGER

Le prix Bouamari-Vautiera été décerné par l’Association France Algérie (AFA) à Papicha, de Mounia Meddour,dans la catégorie long métrage et  àDerwisha de Leïla Beratto et Camille Millerand, dans la catégorie documentaire.

Quatre films étaient en compétition. Après l’annonce des lauréats, les deux autres films ont été présentés par Nadir Mokhneche, qui a souligné la forte impression laissée sur le jury par Abou Leila,  d’Amin Sidi -Boumédiène, tandis que Dominique Cabrera, réalisatrice saluait tout le talent que révélait Fragments de rêves, de Bahia Bencheikh-El-Fegoun,

Arnaud Montebourg, président de l’AFA, a vivement remercié Nicole Lefour et Flora Boumia qui ont organisé cette cérémonie magnifiquement réussie, avant de remettre leur prix aux deux lauréates.

Cette soirée chaleureuse d’hommage au cinéma algérien émergent, s’est tenue le 23 janvier au siège de la Fémis, notre établissement d‘enseignement supérieur du cinéma devant un public nombreux. On notait la présence de Jean-Pierre Chevènement, président d’honneur de l’Association France Algérie, Serge Toubiana, président d’Unifrance, Rachid Arhab, ancien membre du CSA, Nathalie Coste-Cerdan, directrice générale de la Fémis, Ghaleb Bencheikh, président de la Fondation Islam de France, Marjorie Vella, Directrice adjointe aux programmes de TV 5 Monde, Maya Akkari, maire-adjointe du 18ème arrondissement de Paris, Aicha Mokdahi, présidente de l’association Atlas, la directrice par interim du Centre Culturel Algérien de Paris, Moufida Bouamari et de nombreuses personnalités, amis et représentants de la presse. En conclusion, Mme Coste-Cerdan affirmait son engagement en faveur du soutien aux jeunes créateurs, et présentait l’action de la Fémis pour accueillir les futurs cinéastes algériens, avant la projection du film Papicha.

AFA

Commentaires

commentaires