Gaïd Salah nous quitte, « un vaillant patriote tire sa révérence »

Gaïd Salah nous quitte, « un vaillant patriote tire sa révérence »

255
PARTAGER

Avec la disparition du général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, l’Algérie vient de perdre un vaillant patriote dont les nobles positions resteront à jamais gravées dans la mémoire des Algériens.

De l’avis de nombreux parmi ceux qui l’ont connu et côtoyé, Gaïd Salah reste cet homme courageux, moudjahid sincère et pur nationaliste qui a consacré toute sa vie au service de son pays et à la préservation de sa sécurité et de sa stabilité,

Le défunt qui a choisi, au lendemain du « hirak » populaire, de se positionner aux côtés de son peuple en l’accompagnant dans le processus du changement pacifique, de l’édification de l’Etat des institutions et de l’amorce d’une ère nouvelle, ne s’est jamais dérobé. Il a tenu son engagement jusqu’au bout.et l’on gardera toujours ses positions claires et sans équivoque pour l’édification d’un Etat de droit, la lutte contre la corruption et la réalisation des aspirations du peuple algérien pour davantage de progrès, de justice sociale et d’épanouissement.

Il a joué un rôle pivot dans la défense de la souveraineté nationale, la préservation de l’unité territoriale et la protection du peuple au moment où l’Algérie traversait une étape décisive dans son histoire.

Alors que le pays connait des marches populaires pacifiques, organisées à travers l’ensemble du territoire national, revendiquant des changements politiques, le défunt n’a cessé d’apporter son soutien au peuple l’assurant que l’ANP l’accompagnera avec détermination et résolution jusqu’à la concrétisation de ses attentes légitimes.

Il a fait montre d’une conduite exemplaire et d’un patriotisme inégalé, lui qui ne cessait de réitérer son engagement pour que l’ANP demeure, conformément à ses missions, le rempart du peuple et de la nation dans toutes les conditions et les circonstances.

Récemment, il avait rappelé que l’Armée a conféré au terme accompagnement la signification correcte et qu’elle n’en a pas fait un simple slogan reluisant et creux, mais plutôt un moyen aux objectifs nobles, à travers lequel le peuple algérien ressent qu’il est le centre d’intérêt et d’attention de l’Armée nationale populaire.

Aussi, avait-il soutenu, l’objectif noble de l’accompagnement par l’ANP de son peuple tout au long de la période précédente, est de permettre au peuple algérien d’exercer ses droits constitutionnels et légitimes qu’il a revendiqués depuis le début des marches populaires.

Gaïd Salah, qui est parti en ayant été fidèle au serment fait aux compagnons d’arme et aux valeureux martyrs de la guerre de libération, fait partie de ces patriotes avérés, mus par la foi en la cause et le soutien du peuple, donnant ainsi l’exemple de sacrifice, d’abnégation et de militantisme.

Le défunt est resté fidèle au serment dans une conjoncture des plus difficiles que le pays a eu à traverser et s’est attelé fidèlement à assurer un accompagnement national pour conduire l’Algérie à bon port, dans la sérénité et la stabilité.

Samy. B

Gaid Salah (Bio express)

Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’ANP, décédé hier des suites d’une crise cardiaque à l’âge de 80 ans, est un moudjahid de la première heure, avec un riche parcours au sein de l’ANP au service de cette institution et de l’Algérie.

Né le 13 janvier 1940 dans la wilaya de Batna. Jeune militant du mouvement nationaliste, il rejoint à l’âge de 17 ans, le maquis où il gravit les échelons de la hiérarchie pour être désigné Commandant de Compagnie, respectivement aux 21e, 29e, et 39e bataillons de l’Armée de Libération Nationale, selon sa biographie publiée sur le site internet du ministère de la Défense nationale. A l’indépendance, après un cycle de formation en Algérie, pendant deux (02) ans et en ex-URSS, pendant deux (02) ans également, de 1969 à 1971, il a été diplômé notamment à l’Académie de Vystrel (Moscou).

Le défunt a participé, en 1968, à la campagne du Moyen Orient en Egypte. Il a eu à assumer au sein du corps de bataille terrestre les fonctions suivantes : Commandant de groupe d’Artillerie, Commandant de Brigade, Commandant du Secteur Opérationnel Centre / Bordj Lotfi 3ème R.M, Commandant de l’Ecole de Formation des Officiers de Réserve/Blida/1 R.M, Commandant du Secteur Opérationnel Sud de Tindouf en 3ème R.M, Commandant Adjoint de la 5ème Région Militaire,

Commandant de la 3ème Région Militaire et Commandant de la 2ème Région Militaire. Gaïd Salah a été promu au grade de Général-Major le 5 juillet 1993 et Commandant des Forces Terrestres en 1994.

Le 3 août 2004, il a été désigné Chef d’Etat-Major de l’ANP avant d’être promu au grade de Général de Corps d’Armée le 5 juillet 2006. Depuis le 11 Septembre 2013, le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaid Salah est vice-ministre de la Défense Nationale, Chef d’Etat-Major de l’ANP. Il a été décoré de la médaille de l’ALN, la médaille de l’ANP 3ème chevron, médaille de participation de l’ANP aux guerres du Moyen-Orient 1967 et 1973, la médaille de Bravoure, la médaille du mérite militaire et la médaille d’honneur.

Commentaires

commentaires