FORIF : Un nouveau-né en France

FORIF : Un nouveau-né en France

474

L’organisation du culte musulman, lancé en 2022, le Forum de l’Islam de France est une instance de dialogue direct entre les acteurs de terrain du culte musulman et les pouvoirs publics. Ce chantier prend depuis un an une nouvelle forme avec l’installation, dans le paysage français, du Forum de l’islam de France (FORIF) qui s’est se réunit pour la première fois à Paris le samedi 5 février, en présence du ministre de l’intérieur Gérald Darmanin. Ce rendez-vous est amené à devenir annuel vise à tourner la page d’un Conseil français du culte musulman (CFCM).

Les participants de cette plateforme de dialogue avec l’Etat a été reçu, jeudi 16 février, en grande pompe à l’Elysée par Emmanuel Macron. Le Forif réunit 60 personnes, en majorité membres d’associations cultuelles, culturelles ou humanitaires. Seize sont des religieux, imams ou aumôniers, cinq sont avocats et juristes, quatre représentent la société civile. À l’initiative de l’État, des acteurs du culte musulmans dans chaque département y participent.« Ce sont des personnes qualifiées volontaires que les préfets ont rencontrées », poursuit l’Elysée. Le dialogue entre l’État et les musulmans en France a connu une révolution l’an dernier. Le Forum de l’islam de France (Forif) était installé le 2 février 2022 pour sortir du Conseil français du culte musulman (CFCM), dont les membres s’affrontaient et qui était tenu par certains pays étrangers. La nouvelle instance « pour un dialogue avec les citoyens français qui vivent leur foi paisiblement dans le cadre des lois de la République » Les interlocuteurs conviés au FORIF sont ceux qui souhaitent s’engager dans un dialogue constructif avec les pouvoirs publics, ont présenté jeudi les conclusions au chef de l’Etat.Les travaux s’articulent autour de quatre thématiques : 

– La professionnalisation et le recrutement des imams

– La formation des aumôniers

– Le droit et la gestion des associations exerçant le culte musulman

– La protection des lieux de culte musulmans

Il est regrettable que dans cette présentation, la grande absente c’est la femme, pas un seul mot surla femme musulmane son rôle à jouer et ses droits, sur l’évolution et l’ouverture, ainsi la femme Imam. Pareille personne à évoquer la jeunesse, le numérique et les réseaux sociaux où il existe des charlatans sous des faux profils qui déforme l’islam et le coran souvent mal interprété les choses car il n’est pas spécialiste de la religion musulmane et chacun à sa manière, comment le combattre tout cela  et quelles sont les solutions ? La communication, le rôle des médias sur l’islam et le rôle du musulman dans sa vie quotidienne non plus n’a pas été évoqué dans la thématique.

Discours sur du Président Emmanuel Macon à l’Elysée

Après avoir restitué leurs travaux, les rapporteurs de chaque groupe ont présenté au Président de la République des propositions concrètes pour améliorer l’organisation du culte en France. Cette réunion plénière a également été l’occasion de présenter l’Institut français d’islamologie, également lancé en 2022, qui a vocation àdevenir le pôle d’excellence de l’étude universitaire de l’islam, en France.L’événement s’est clôturé par un discours du Président Emmanuel Macron dans lequel il a insisté sur la lutte contre l’islamisme politique, le respect du principe de laïcité pour vivre ensemble dans la République et la nécessité de mettre rapidement en œuvre les propositions présentées.

HHS

Commentaires

commentaires

PARTAGER
Article précédentSalama News
Article suivantSalama News