Communiqué

Communiqué

134
PARTAGER

En exécution des directives de Monsieur le Président de la République, le gouvernement a eu à prendre une série de mesures destinées à la protection de la population et ce, depuis le début de la crise sanitaire causée par le Coronavirus « COVID-19 ».

A l’effet de poursuivre les efforts entrepris depuis une quinzaine de jours pour tenter de contenir la pandémie du Coronavirus, et en rappelant que celui-ci ne circule que grâce aux déplacements des personnes qui favorisent ainsi sa propagation, les mesures de prévention et de lutte décidées par les pouvoirs publics sont prorogées pour une période supplémentaire.

Outre la mesure du Président de la République relative au prolongement, pour deux semaines, de la fermeture des crèches, des établissements scolaires, universitaires et de formation, sont reconduites, jusqu’au dimanche 19 avril 2020, les mesures suivantes :

– Les restrictions de déplacement prévues par la mesure de confinement total appliquée à la wilaya de Blida.

– Les restrictions de déplacement prévues par la mesure de confinement partiel appliquée aux wilayas d’Alger, de Batna, de Tizi Ouzou, de Sétif, de Constantine, de Médéa, d’Oran, de Boumerdes, d’El Oued et de Tipaza.

– La fermeture des lieux recevant du public et des commerces ainsi que l’arrêt des transports de voyageurs.

– L’arrêt des compétitions et activités sportives.

Par ailleurs, la mesure de confinement partiel est étendue aux wilayas suivantes : Béjaïa, Aïn Defla, Mostaganem et Bordj Bou Arreridj. Cette mesure prendra effet à compter du jeudi 2 avril, de 19h00 à 07h00, et s’étendra jusqu’au 19 avril 2020.

Le gouvernement réitère son appel à la vigilance de la population et au respect strict des règles d’hygiène et de distanciation sociale, tel que recommandé par l’autorité sanitaire. Par ailleurs, tout est mis en œuvre pour assurer la sécurité sanitaire et l’approvisionnement régulier de nos concitoyens ainsi que l’assistance nécessaire aux familles et aux personnes impactées par les mesures instaurées.

Commentaires

commentaires