CAN 2022

CAN 2022

239
PARTAGER

Une cérémonie d’ouverture riche en couleur

C’est parti pour un mois de football au Cameroun. Le coup d’envoi du premier match entre les Camerounais et le Burkina a eu lieu comme prévu.

Avant l’ouverture de cette CAN 2022, Paul Biya, le président du Cameroun, s’est présenté sur la piste d’athlétisme du stade d’Olembé, au nord de Yaoundé. Il a effectué un tour d’honneur dans un 4×4 limousine, avant de rejoindre sa tribune d’honneur pour assister à une impressionnante parade militaire. Cette cérémonie d’ouverture s’est ensuite déroulée avec le réveil du lion, le réveil de la nature, sur la piste du lion, l’accueil de l’Afrique, célébrer la compétition avec un concert final. 

Une fois la cérémonie lancée, le public est monté en température pendant les danses en costumes et les parades de figurants portant les drapeaux des compétiteurs sur des losanges, comme les écailles de la robe du stade, inspirées de celles du pangolin. Un stade dessiné et commencé bien avant que l’animal ne symbolise la pandémie de coronavirus.

C’est finalement le chanteur congolais Fally Ipupa, immense star sur le continent, qui a suscité le plus d’enthousiasme. Avant l’arrivée des Lions Indomptables, bien sûr…

Le Cameroun réussit ses débuts

 Le Cameroun a commencé sa Coupe d’Afrique (CAN) à domicile en renversant le Burkina Faso (2-1), grâce à deux penalties de son capitaine, Vincent Aboubakar, mais s’est fait un peu peur, dimanche à Yaoundé. Les Lions Indomptables avaient suffisamment de marge sur les Étalons, diminués par le forfait de cinq joueurs touchés par le Covid tard l’avant-veille du match d’ouverture de la 33e CAN, mais ce fut juste !

Un joueur va remettre le Cameroun sur les rails, c’est son capitaine, Vincent Aboubakar, a pris ses responsabilités profitant de deux penalties obtenus par Zambo Anguissa puis Ngamaleu (40’et 45+3’). Grâce à ce doublé réalisé en fin de première période, il offre la victoire à son pays devant 48 000 spectateurs présents dans les tribunes du Stade Paul-Biya et est par la même occasion nommé, logiquement, homme du match.

Commentaires

commentaires