Avec 863 avions livrés, Airbus reprend la place de premier constructeur aéronautique...

Avec 863 avions livrés, Airbus reprend la place de premier constructeur aéronautique mondial

346
PARTAGER

Record de livraisons d’avions commerciaux et solides performances financières, Airbus  peut bien se targuer d’avoir atteint ses objectifs pour l’année écoulée et surtout de reprendre la place de premier constructeur aéronautique mondial. Pour les années à venir ? Il  vise encore plus grand !

« Nous avons réalisé un très bon exercice 2019, avec de solides performances financières sous-jacentes essentiellement liées à nos livraisons d’avions commerciaux », a déclaré Guillaume Faury, Président exécutif (CEO) d’Airbus. Et d’jouter : « Notre priorité pour 2020 consiste à renforcer notre culture d’entreprise, améliorer notre fonctionnement et ajuster notre structure de coûts pour améliorer nos performances financières et préparer l’avenir. »

Selon un document contenant les résultats de l’exercice 2019, le chiffre d’affaires consolidé d’Airbus progresse à 70,5 milliards d’euros (2018 : 63,7 milliards d’euros), reflétant essentiellement la hausse des livraisons et un mix favorable au sein d’Airbus, ainsi que, dans une moindre mesure, l’évolution favorable des taux de change. Airbus a, en effet, livré un nombre record de 863 avions commerciaux (2018 : 800 avions), dont 48 A220, 642 avions de la famille A320, 53 A330, 112 A350 et 8 A380. Airbus Helicopters a, lui, enregistré un chiffre d’affaires stable, soutenu par la croissance du volume d’activité de services, qui a compensé une baisse des livraisons à 332 hélicoptères (2018 : 356 unités). Par ailleurs, le chiffre d’affaires d’Airbus Defence and Space est stable par rapport à l’exercice précédent. Ces bons résultats n’ont pas manqué de réjouir les syndicats de l’avionneur européen. « Airbus a atteint ses objectifs de livraisons et nous ne pouvons que nous en réjouir », assure Françoise Vallin, coordinatrice du syndicat CFE-CGC chez Airbus.

Des prévisions de 880 avions pour 2220

Le géant de la construction aéronautique ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Pour l’année en cours, il est encore plus ambitieux puisqu’il prévoit la commercialisation de pas moins de 880 avions. Les carnets de commandes d’Airbus ? Ils sont pleins pour huit ans ! « Les commandes nettes d’avions commerciaux, selon le document rendu public par Airbus,  ont augmenté et atteint 768 avions (2019 : 747 avions), dont 32 A350 XWB, 89 A330 et 63 A220. À fin 2019, le carnet de commandes atteignait 7 482 avions commerciaux. Airbus Helicopters a, lui, réalisé un ratio commandes nettes/livraisons supérieur à 1 en termes de valeur, avec 310 commandes nettes sur l’ensemble de l’exercice (2018 : 381 unités), dont 25 hélicoptères de la famille Super Puma, 23 NH90 et 10 H160. Les prises de commandes d’Airbus Defence and Space représentent une valeur totale de 8,5 milliards d’euros, notamment grâce aux contrats de services de l’A400M et plusieurs contrats clés remportés par Space Systems. »

Airbus, dans ses perspectives, faut-il le noter, table sur des taux de croissance de l’économie mondiale et du trafic aérien international conformes aux prévisions indépendantes qui prévalent et sur l’absence de perturbation majeure, y compris résultant du coronavirus, ainsi que sur le maintien en l’état du régime douanier actuel.

H. F.

Commentaires

commentaires