Asthme: en Algérie Maladie en Constante Progression !

Asthme: en Algérie Maladie en Constante Progression !

247
PARTAGER

Une Rhinite allergique mal soignée mèneraassurément à un asthme. Ces deux pathologies représentent 80% des maladies allergiques en Algérie et touche 25% de la Population (Statistiques 2019). Ces maladies sont en nette progression, en raison de l’impact de la pollution atmosphérique.En Algérie, 4% des adultes sont atteints d’asthme et 8% des enfants d’asthme bronchique (Statistiques 2020).

Traiter la crise d’asthme est indispensable, mais prévenir les crises c’est encore mieux ! C’est pourquoi les asthmatiques bénéficient en plus d’un traitement de crise, d’un traitement de fond pour réduire le nombre de crises. Celui-ci est à prendre systématiquement tous les jours, même en l’absence de symptômes.

Parallèlement, il est possible d’agir sur de nombreux facteurs pour éviter les crises :Identifier les facteurs déclenchant les crises, Prendre un traitement préventif dans certaines situations à risque, Identifier les premiers signes de la crise, Evaluer son état respiratoire en cas d’aggravation dessymptômes.

L’asthme relève de deux mécanismes conjoints :

L’inflammation de la muqueuse des bronches : la muqueuse est hypersensible et facilement réactive au contact d’allergènes et de molécules irritantes.

La constriction des bronches ou le rétrécissement du diamètre des bronches.

La prise en charge de l’asthme repose donc sur un double traitement :

  • Traitement de fond pour lutter contre l’inflammation (corticoïde anti-inflammatoire) et ainsi prévenir les crises d’asthme.
  • Traitement de la crise : inhalation d’un broncho-dilatateur pour soulager rapidement la sensation d’étouffement.

L’activité sportive est hautement recommandée chez les asthmatiques car les bénéfices sont nombreux.

Le sport est bénéfique aux enfants asthmatiques : il augmente les capacités respiratoires, diminue l’essoufflement et l’intensité des crises. Les enfants ont donc tout intérêt à ne pas négliger les activités physiques même à l’école. La condition première est de prendre correctement son traitement.

Les sports à privilégier: la natation, la randonnée, le cyclisme et tous les sports d’endurance qui contribuent à diminuer l’essoufflement comme le ski de fond, la course à pied lente, la danse, la voile et le tennis.

Les sports déconseillés: Les sports de ballonviolents tels que le rugby et le basket pour exemple. L’équitation en raison des risques d’allergie aux poils d’animaux et de sensibilisation aux allergènes présents dans la paille.

Le seul sport interdit est la plongée sous-marine avec bouteille. Deux raisons à cela : la première est que l’air comprimé contient une forte concentration de substances allergisantes, la deuxième est due à l’impossibilité de remonter rapidement en cas de crise.

Être asthmatique n’est pas une fatalité. Il est facile de faire rimer confort respiratoire et qualité de vie, en redoublant de précautions et en suivant à la lettre les recommandations de son allergologue.

Pour ce faire, les conseils sont nombreux pour aménager son intérieur :

  • Pas de tabagisme à l’intérieur des habitations et des espaces de vie.
  • Aérer les pièces (en dehors des pics de pollution) au moins 20 minutes par jour idéalement matin et soir.
  • Lutter contre l’humidité.
  • Lutter contre la poussière : utiliser un chiffon humide et un aspirateur.
  • Eviter les tapis, les doubles rideaux, les canapés en tissu et les tentures murales.
  • Ne pas utiliser de produits en aérosol
  • Pas de literie contenant du duvet ou des plumes.
  • Faire entretenir la chaudière tous les ans.
  • Pas d’animaux dans la maison.

K.A.Y

Commentaires

commentaires