Algérie News

Algérie News

176
PARTAGER

Rencontre-Président

Leministre Français Jean Yves Le Drian a effectué une visite de travail en Algérie dans le cadre des consultations régulières inscrites à l’agenda politique et économique convenu entre l’Algérie et la France pour l’année 2020. Le chef de la diplomatie française avait été reçu par le président Algérien de la République, M. Abdelmadjid Tebboune. Il s’agit, également, de permettre aux deux parties d’avoir un échange de vues sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun.

Visite-Diplomatie Française

Le Premier ministre Algérien, Abdelaziz Djerad, a reçu jeudi dernier à Alger, le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française Jean-Yves Le Drian qui effectue une visite de travail en Algérie. L’audience s’est déroulée au Palais du Gouvernement, en présence notamment du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, et du ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham. Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères de la République française Jean-Yves Le Drian a indiqué jeudi15 octobre  à Alger, que sa visite de travail en Algérie marque « la solidité des liens d’amitié » entre l’Algérie et la France, soulignant que « les deux pays ont besoin l’un de l’autre ».

Alger-Constitution

Le ministre Algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a indiqué jeudi à Alger que le projet d’amendement de la Constitution soumis à référendum populaire le 1er novembre prochain consacrait le principe d’égalité des sexes.

Manifestations-17Octobre

Les manifestations du 17 octobre 1961 qui ont révélé l’unité d’un peuple ayant cru en sa direction à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, mais également la barbarie d’un colonisateur qui n’a pas hésité à réprimer des manifestants avant de mettre fin à leur vie en les jetant dans la Seine. Ainsi fut un crime contre l’humanité.

France

Marseille-Demission

 La maire de la deuxième ville de France ​ parle du cancer qui frappe les couples, de son attachement aux questions de santé publique. Cette sortie médiatique dans le cadre de l’opération Octobre Rose est la première de l’édile EELV depuis un mois.La maire avait disparu des radars depuis la mi septembre, laissant sa place, lors du conseil municipal, à son premier adjoint, le socialiste Benoît Payan. Celui-là même qui avait décidé de ne pas être tête de liste du Printemps marseillais devant les réticences de Jean-Luc Mélenchon vis-à-vis de sa candidature, Michèle Rubirola, la candidate consensus au sein du Printemps marseillais qui n’avait aucune ambition d’être maire, se met pour plusieurs semaines en retrait de la vie politique marseillaise, le temps d’une convalescence après une importante opération chirurgicale, jusqu’à ce mercredi. Un article du Monde publié ce mercredi alimente les rumeurs sur une éventuelle démission de la maire de Marseille avant la fin de son mandat

Justice-Sarkozy

L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été mis en examen pour  “association de malfaiteurs” dans le cadre de l’enquête sur le financement de sa campagne électorale de 2007, a annoncé vendredi le Parquet national financier de France (PNF).Dans ce dossier,  Sarkozy a déjà été mis en examen, en mars 2018, pour « corruption », « recel de détournements de fonds publics [libyens] » et « financement illicite de campagne électorale » et placé sous contrôle judiciaire.Mais le PNF a signé fin janvier un réquisitoire supplétif élargissant les investigations à des faits d’« association de malfaiteurs », ouvrant la voie à la mise en examen de nouveaux suspects et à une aggravation des poursuites contre les protagonistes déjà impliqués, dont Sarkozy.

LAREM-Conflit

La République En Marche exprime sa vive préoccupation concernant les combats qui se poursuivent dans la région du Haut-Karabagh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, en dépit du cessez-le-feu, entré en vigueur le samedi 10 octobre. La  République en Marche en France, appelle au respect du cessez-le-feu et à la reprise de   discussions substantielles entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan


 INTERNATIONAL

EUROPE-Climat

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union européenne (UE), réunis en sommet de deux jours à Bruxelles, ont insisté sur la nécessité pour l’UE de relever son niveau d’ambition climatique pour la décennie à venir et d’actualiser son cadre d’action en matière de climat et d’énergie, afin d’atteindre l’objectif d’”une Europe neutre pour le climat d’ici à 2050″, conformément aux objectifs de l’accord de Paris.Les Vingt-sept ont examiné la proposition de la Commission européenne relative à un objectif de réduction des émissions d’au moins 55 % d’ici à 2030, ainsi que les mesures nécessaires pour réaliser cette ambition, estimant que cet objectif “devrait être atteint collectivement par l’UE de la manière la plus efficace possible au regard des coûts”.

EUROPE-ISRAËL

Le Haut représentant de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, Josep Borrell, a dénoncé les plans des autorités israéliennes prévoyant la construction de près de 5.000 nouveaux logements dans des colonies en Cisjordanie occupée.Le chef de la diplomatie de l’UE a affirmé dans un communiqué que ces plans mettent en péril la viabilité d’une solution négociée à deux États, conformément aux paramètres convenus au niveau international.“Les colonies sont illégales au regard du droit international”, a réitéré M. Borrell, rappelant que l’UE ne reconnaîtra aucun changement aux frontières d’avant 1967.

USA-ELECTIONS

A seulement dix-huit jours de la présidentielle, Donald Trump a jeté toutes ses forces dans la bataille cette semaine. Floride, Pennsylvanie, Iowa, Caroline du Nord… Guéri du Covid-19, le président américain a sillonné les swing states avec une énergie débordante. On l’a vu jeter sa cravate dans la foule et danser sur YMCA devant des milliers de supporteurs.Mais cet enthousiasme arrive peut-être trop tard. En effet, le vote anticipé a déjà commencé. Cette semaine, 17 millions d’Américains ont voté, soit en personne, soit par correspondance. C’est 12 fois plus qu’en 2016 à la même date. Et alors qu’il y a, selon les estimations, deux fois plus de démocrates que de républicains, Donald Trump aura besoin d’une mobilisation massive de ses supporteurs le 3 novembre.

ASIE-COVID19

L’Asie semble avoir mieux géré la crise sanitaire et la lutte contre le coronavirus par rapport à de nombreux pays européens ou aux Etats-Unis. Ce succès des pays d’Asie est-il imputable à une meilleure gestion de l’épidémie de la part des gouvernements locaux ou à des facteurs culturels ?L’Europe et l’Amérique du Nord représentent un décès sur deux dans le monde contre un décès sur cinq en Asie, alors même que la population asiatique est quatre fois supérieure à la population occidentale. (Chine, Japon, Inde, Corée du Sud), il y a cinq fois plus de cas d’infection et dix fois plus de décès par unité de population en Europe ou en Amérique du Nord que dans ces quatre grandes économies asiatiques .Des écarts locaux importants au sein de ces ensembles. L’Inde a la moins bonne performance en Asie (avec l’Iran, l’Indonésie, l’Iraq et la Turquie) selon les données disponibles nettement moins lourd qu’en Allemagne et en Russie, les deux pays européens présentant des bilans extrêmement favorables par rapport à la France et tous ses voisins hors Allemagne.Si l’on regarde ensuite la dynamique actuelle de la pandémie, on constate également une moindre dynamique en Asie qu’en Occident, sur la base des cas constatés de contamination au cours des 14 derniers jours : la plus grande partie de l’Asie est sous 20 cas identifiés pour 100 000 habitants, contre plus de 120 (six fois plus) pour les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et l’Espagne.

ONU-SAHRA

Le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu, mercredi, des consultations à huis clos sur la question du Sahara marocain, durant lesquelles les membres du Conseil ont réaffirmé leur plein soutien au processus politique mené sous les auspices exclusifs des Nations-Unies depuis 2007.Selon les sources de  la MAP, les membres du Conseil de sécurité ont également réitéré leur appui au processus des tables rondes avec la participation du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du “polisario”, qui a créé un élan positif dans le processus onusien. Ils ont, de même, souligné que la reprise du processus des tables rondes devra se faire sur la base des progrès réalisés par l’ancien Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler.

BERLIN-JUSTICE

Des mesures adoptées par les autorités locales de Berlin pour freiner la propagation de la pandémie liée au nouveau coronavirus ont été annulées, vendredi, par la justice allemande.

Maroc -COE

Le chef du Bureau du Conseil de l’Europe (COE) salue les efforts du Maroc pour un rapprochement législatif avec le système européen en ce qui concerne le financement des terroristes.

Commentaires

commentaires