Valentina Ghanem Pavlovskaya :  » J’ai eu le coup de foudre pour...

Valentina Ghanem Pavlovskaya :  » J’ai eu le coup de foudre pour l’Algérie « 

3536
PARTAGER

Issue d’une famille d’artistes en Ukraine, Valentina Ghanem Pavlovskaya est diplômée de l’École des Beaux Arts de Grekov (Odessa – ex-URSS) en 1977. En 1981, elle découvre Alger. Ses toiles, jusqu’alors froides, empoignent instantanément la luminosité et le soleil de son pays d’accueil.

En décembre 2014, Valentina Ghanem Pavlovskaya présente sa dernière collection « Reflets d’Alger » et inaugure sa galerie d’art, « Sirius » au Telemly (Alger). Une belle façon de fêter les trombes d’amour et d’attachement qu’elle porte à Alger, sa nouvelle ville d’adoption, depuis trente-trois ans. Née en Ukraine d’une mère professeure d’histoire de l’art et d’un père artiste-peintre et fondateur de l’école des Beaux Arts en Ukraine, Valentina a grandi dans un univers de couleurs, de fusains, de palettes et de peinture. Cependant, le destin lui dessine un tout autre chemin lorsqu’elle rencontre celui qui deviendra son époux.
« En 1981, j’ai débarqué à Alger par bateau. J’avais l’impression de plonger dans un conte des Mille et Une Nuits en découvrant les bâtiments blancs, la casbah, le soleil et la luminosité auxquels je n’étais pas habituée. »

Femmes-en-Hayek

Lire la suite de l’article dans la version papier

Commentaires

commentaires