Quelle place pour la jeunesse dans le monde arabe ?

Quelle place pour la jeunesse dans le monde arabe ?

204
PARTAGER

Face à de nombreuses crises de plus en plus d’acteurs mettent en avant le dynamisme, la créativité, l’optimisme, la capacité d’adaptation et d’innovation de la jeunesse ; mais dans les faits, très peu de jeunes de moins de 35 ans ont un pouvoir décisionnel au sein de leurs organisations.

Alors qu’une logique même de performance et de durabilité des organisations supposerait d’intégrer le plus tôt possible les jeunes dans des postes à (co)responsabilités, que ce soit dans les grands groupes, les PME, les instances internationales, les classes politiques, les associations, les milieux culturels, la jeunesse est confrontée à un certain « plafond de verre » qui l’empêche d’accéder à des postes décisionnels aux côtés de ses pairs pour co-construire un monde plus durable.

Par des rencontres inspirantes de jeunes décideurs – influenceurs & d’initiatives pour la jeunesse, L’association Youth ID (l’identité de la jeunesse), créé par le franco-algérien Yanis Lammari, veut redonner confiance aux nouvelles générations et convaincre nos décideurs qu’intégrer la jeunesse aux côtés de pairs expérimentés est une solution efficace et durable. C’est ce que nous ferons avec vous ami(e)s lecteurs/lectrices, jeunes et moins jeunes, en vous parlant de problématiques jeunesse mais surtout de solutions qui existent, y compris au sein du monde arabe et en Algérie.

Yanis Lammari

Fondateur de l’association Youth ID et consultant jeunesse »

Commentaires

commentaires