L’art de rêver : « Pour moi, créer est une merveilleuse récréation »

L’art de rêver : « Pour moi, créer est une merveilleuse récréation »

2227
PARTAGER

Flamboyante, solaire, pétillante, magnétique… Mabrouka Saouli semble sortir tout droit d’un conte de fée ! Une féerie empreinte des paysages qu’offre son village natal, à quelques encablures d’Annaba, dont cette créatrice de haute couture a gardé à jamais les couleurs et les senteurs et qui se reflètent dans ses créations. Aujourd’hui, elle dirige un grand atelier à Annaba la coquette, où sa griffe est très recherchée.
Jambières brodées en velours, coiffes façon ottomane, boléros… ses modèles habillent toutes celles qui recherchent élégance et glamour.

Mabrouka Saouli a vu le jour non loin d’Annaba. « Ce petit village s’appelait Randon. J’y ai vécu jusqu’à mes 10 ans, avant de déménager pour la grande ville d’Annaba avec mes parents. Mais, aujourd’hui encore, ce sont les pâturages, les fleurs, les papillons et les couleurs de mon village natal qui nourrissent mes broderies et mes créations », confie t-elle.

Lire la suite de l’article dans la version papier

Commentaires

commentaires