Abdelghani Hamel désigné à la tête de l’Afripol

Abdelghani Hamel désigné à la tête de l’Afripol

516
PARTAGER
Le Directeur Général de la DGSN Abdelghani Hamel en compagnie notamment de Moussa Faki M'Hamet, president de l'Union Africaine lors de l'inauguration de l'Afripol le 15 mai dernier à Alger.

La première assemblée générale du Mécanisme de coopération policière africaine (Afripol) s’est achevée mardi 16 mai à Alger. L’événement a marqué l’institution effective du premier organisme de coopération sécuritaire de ce type en Afrique et la nomination du Directeur général de la DGSN, le Général-Major Abdelghani Hamel à sa tête.  

La partition diplomatique était quasi-parfaite : l’Algérie a bataillé dur pour mettre en place un « Europol africain » et c’est désormais chose faite. Aucune fausse note n’a en effet altéré le lancement du nouveau mécanisme de coopération policière africaine (Afripol) à l’hôtel Aurassi ce dimanche 13 mai à Alger. Devant un parterre de représentants continentaux, Le directeur de la DGSN, le Général-Major Abdelghani Hamel, désigné président de l’organisme pour un mandat de deux ans, a fixé le cap lors de son allocution introductive : « Face aux menaces terroristes auxquelles est confronté le continent africain, nous avons le devoir de mobiliser les synergies pour lutter efficacement contre le terrorisme dans toutes ses formes. Tout cela dans une logique de coopération fraternelle et de respect ». Le patron de la police nationale a également tenu a rappeler que c’est « sous l’égide du président de la République Abdelaziz Bouteflika » que ce projet a été mené.

Une victoire diplomatique pour l’Algérie

Le patron de la DGSN, le Général-Major Abdelghani Hamel, a été désigné  président de l’Afripol

Organisée par la DGSN et la Commission de l’Union africaine (UA), l’assemblée générale est intervenu après l’adoption des statuts d’Afripol, lors de la 28ème session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA, tenue à Addis-Abeba les 30 et 31 janvier dernier.
La réunion d’Alger a entériné « l’examen des projets des règlements intérieurs de l’assemblée générale et du comité directeur à la mise en place des membres du Comité directeur d’Afripol ainsi que la définition des cadres généraux de coopération pour les institutions de police aux niveaux national, régional, continental et international » a précisé le direction de la DGSN. Tous les chefs de police africaines ont ainsi assisté à cette première assemblée générale de l’Afripol qui a vu l’Algérie a désignée le lundi 15 mai pour le présider.
« La première assemblée générale de l’Afripol s’est ouverte à Alger avec l’élection du bureau du congrès et l’Algérie a été choisie pour la diriger pour une durée de deux ans » a en effet expliqué Smail Chergui, le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’Union africaine (UA) dans une déclaration à la presse en marge des travaux de cette assemblée.
Celui-ci a précisé que les postes de 1er, 2e et 3e vice-présidents sont revenus respectivement à l’Ouganda, au Nigeria et à la République Centrafricaine, alors que le poste de rapporteur a été confié à la Zambie.
Se réjouissant d’une présence forte des pays africains et d’organisations régionales et mondiales à l’AG de l’Afripol, M. Chergui salué les acquis réalisés par ce mécanisme qui dispose désormais d’un siège à Alger.
Il a également mis en avant les efforts de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) pour doter l’Afripol de moyens nécessaires et modernes permettant à la police africaine de « relever les défis de la paix et de la sécurité ».
« Nous sommes fiers de cet acquis et, à ce titre, je remercie, au nom de l’UA, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le gouvernement et le peuple algériens pour ce soutien permanent et continu au service de l’Afrique », a souligné M. Chergui.
De son côté, le secrétaire général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, Mohamed-Ali Komane, a adressé ses « remerciements » à l’Algérie, « pays de paix et de sécurité », pour avoir abrité les travaux de cette AG.
Il a, en outre, salué le rôle de l’Algérie « qui est toujours présente dans les instances régionales et internationales », soulignant la « grande expérience » de la police algérienne.
Dans son élan, M. Komane a félicité le Directeur général de la Sûreté nationale, le Général-Major Abdelghani Hamel, pour son élection à la présidence de l’Afripol, estimant que c’est « une juste reconnaissance pour les efforts qu’il a consenti en faveur de la paix et de la sécurité et des droits de l’homme ».

Commentaires

commentaires