Coupe du Monde Russie 2018 : Une seconde étoile accrochée au firmament...

Coupe du Monde Russie 2018 : Une seconde étoile accrochée au firmament des bleus.

105
PARTAGER

Ce dimanche 15 août, se déroulait, au stade Loujniki, de Moscou, la 21ème finale de coupe du monde de l’histoire.Comme pour consacrer la belle coupe du Monde que fut Russie 2018, cette finale, qui opposait la France à la Croatie, fut la plus prolifique en buts depuis la première édition en 1930 !

Et, dans ce match qui avait un parfum de revanche pour les Croatie, vingt ans après le défaite en demie-finale de la coupe du Monde France 1998, ce sont, une nouvelle fois, les français qui se sont imposés, et ce sur le score confortable de 4 – 2 !

Cette édition russe de la coupe du Monde masculine de football aura vraiment marqué les esprits et, tout simplement, l’histoire du ce sport ! Déjà, l’élimination de l’Allemagne, tenante du titre, finissant carrément dernière de son groupe, puis les éliminations, dès les 1/8 de finale, de l’Espagne (autre grand favori), du Portugal et de l’Argentine – qui n’avait fini que 2ème de son groupe -, avait livré son lot d’émotions fortes. Et, comme si cela ne suffisait pas, le vainqueur de cette coupe du Monde 2018, a finalement été remportée par la France, qui n’était pas du tout favorite au début de la compétition – ne le devenant que pour les pronostiques avant la finale face à la Croatie -, qui décroche, vingt ans et trois jours après son premier titre mondial, à domicile, sa seconde étoile de champion du monde !

Depuis le début de la compétition, la France gagnait ses matchs mais les experts reconnaissaient qu’elle n’était pas du tout séduisante à voir, pratiquant un football qui manquait de rythme et de panache. De son côté, la Croatie, elle, arrivait en finale logiquement, au vu de la qualité de son jeu, considéré, avec cela de la Belgique (finalement 3ème de cette coupe du Monde, devant l’Angleterre), comme le plus beau.

C’est, d’ailleurs, ce qui ressort de cette finale, où les « Vatreni » (surnom de l’équipe Croate de football), font le jeu, tenant, très largement la possession de balle, surtout sur le début de match. Hélas pour les croate, les croates ont tellement plus souvent le ballon des les pieds que les français, que c’est même l’un d’entre eux – Mario Mansukic – qui marque le premier but, de la tête…mais contre son camp, suite à un tir brossé du français Griezmann ! Du coup, la France, un peu chanceuse sur ce coup, mène 1 – 0, après 18 minutes de jeu.

Mais les Croates, pratiquant un beau football, égalisent, finalement, dix minutes plus tard, par Ivan Persic. Même pas une demie heure de jeu et les deux équipes ont leur compteur buts ouvert, dans cette finale, étant à 1 – 1 au bout de 28 minutes de jeu !

Mais, triste sort pour Persic qui, alors que 10 autres minutes se sont à nouveau écoulées, se rend coupable d’une main dans s propre surface de réparation ! Après s’être assuré, par la vidéo, de la réalité de cette faute, Antoine Griezmann tire et marque un penalty, en faisant preuve d’un grand sang-froid. Et voilà que la France repasse devant, à la 38ème minute de jeu, en menant 2 – 1, ce qui sera le score à la mi-temps.

La seconde mi-temps verra le même nombre de buts inscrits que durant la première. Tout d’abord, c’est Paul Pogba qui, après une belle action collective, marque un but du pied gauche, après que son premier tir, du droit, cette fois, eu été repousé, faisant s’envoler la France vers sa seconde étoile, puisqu’elle même, du coup, 3 – 1, et ce à la 59ème minute !

Les « bleus », plus réalistes que les croates, vont même encore aggraver le score, cette fois par Kylian Mbappé, à la 65ème minute !

Le brave Mario Manzukic aura beau marqué une second but du même côté du terrain qu’en première mi-temps, mais, cette fois-ci, dans le « bon sens », réduisant l’écart des deux équipes, à la 69ème minute, celui-ci est tout de même, encore, de 4 – 2 !

Et c’est sur ce score de 4 – 2 que la France décroche son second titre de championne du Monde de football masculin, malgré le fait que, les croates auront eu 69% de possession de balle contre, seulement 39% pour la France, faisant 456 passes juste pour seulement 198 côté français (ce qui donne un pourcentage de passes réussies de 83% alors que les bleus n’en font que 74%, et, tout cela, en courant un seul kilomètre de plus que la France, avec 100 km contre 99!).

Quoi qu’il en soit, l’équipe la plus réaliste de cette coupe du Monde 2018 remporte le titre, succédant, vingt ans après, à Zidane et ses coéquipiers, dont Didier Deschamps qui, sélectionneur de cette version 2018 des bleus, remporte, du coup, son second titre,ayant été le capitaine de l’équipe de la première équipe de France à soulever le trophée !

Mathias de Cordoba

Crédit photos : Site officiel de la FIFA

Commentaires

commentaires