Ahlem Mosteghanemi : Les beaux rêves d’Ahlem

Ahlem Mosteghanemi : Les beaux rêves d’Ahlem

1215
PARTAGER

« Ahlem » veut dire « rêves » en arabe, et Ahlem Mosteghanemi a beaucoup de rêves pour son Algérie. Elle, l’exilée de naissance, de toujours, garde l’Algérie dans son coeur. « Il y a des pays qu’on habite et d’autres qui nous habitent », dit-elle à qui veut l’entendre. Dans ses rêves, et dans ses livres, Ahlem raconte le vrai, le vécu, l’amour et ses revers, et surtout les belles paroles des femmes face au faux, aux tabous et aux idées rétrogrades de l’humain.

Lire Ahlem Mosteghanemi est un régal pour les yeux, le coeur et l’esprit.
Ses écrits sont d’une beauté prenante et d’une profondeur saisissante. Sa plume envoûtante glisse sur les pages avec une aisance déroutante. Ses lettres imaginent, ses mots racontent et ses phrases emportent. Ahlem écrit en arabe. Le bel arabe littéraire qui s’est perdu petit à petit dans la tourmente et la dérision. Elle écrit sur tout, mais toujours avec le même rythme et la même ferveur. Son arabe traduit en français, ou en tout autre langue, est aussi beau et aussi charmeur. On reconnaît en elle un sens raffiné dans le récit.

Lire la suite de l’article dans la version papier

Commentaires

commentaires